Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ATTAQUE DE LA VILLE DE DABOU PAR LES MILICES DE DRAMANE OUATTARA, 13 MORTS :RÉCIT D'UN ANONYME PRIS SUR LE NET

Publié le par Akeulette

1) ''Des morts et encore des morts. Des habitations détruites, des populations désemparées, des travailleurs traumatisés. Hier c'était Daoukro, Gagnoa, Bouna, Bongouanou, aujourd'hui Dabou. Où allons-nous, que voulons nous? Détruire notre pays pour des élections que nous organisons depuis des années et qui peuvent être organisées à tout moment? Réglons les problèmes de fond par des Assises nationales qui sont devenues incontournables aujourd'hui.'' (Zadi Gnagna, PRÉSIDENT DE LA LA PLATEFORME DES FONCTIONNAIRES à propos e la situation sociopolitique : Par AfrikSoir )

2) L'ATTAQUE DE LA VILLE DE DABOU PAR LES MILICES DE OUATTARA, 13 MORTS: RÉCIT D' UN ANONYME PRIS SUR LE NET

Un natif de Dabou raconte les événements qui se sont déroulés ces jours-ci et qui a occasionné 16 MORTS selon le gouvernement ivoirien.

"Bonjour les frères et sœurs ivoiriens,

Voici la vérité sur la révolte des adioukrous que nos autorités essaient de travestir sous une bonne coloration.

Le lundi dernier, les adioukrous ont marché pour dire non au 3ieme mandat de Ado. Cette marche les a conduit au pont du 1er village Agneby ou un blocus a été mis en place pour empêcher toute circulation dans les deux sens Abidjan-Dabou et Dabou-Abidjan.

Sur intervention des autorités dont le maire, le blocus a été levé et chacun a décidé de regagner son village.

Pour information, il y a 32 villages Adioukrou dont Agneby est le 1er en venant d'Abidjan.

Durant la marche de retour, des jeunes Malinkés (abusivement appelés dioula) ont attaqué les Adioukrous et ont blessé un des leurs.

En répliquant, les Adioukrous ont blessé 4 jeunes Malinkés dont un grièvement. Ils ont par la suite regagné leurs villages respectifs.

Vers midi, des jeunes microbes à bords de plusieurs gbaka en provenance d'Abidjan arrivent au pont où le blocus avait été fait, mais plus personne.

Ils rentrent donc dans le village d'Agneby (le pont est dans le village) sous prétexte que ce sont les jeunes dudit village qui ont fait le blocus et blessé les leurs d'où leurs barbaries que vous savez tous. Destruction de biens et pillages du village, des compteurs d'eau et de CIE arrachés, des malles, télévisions, Or et diamants, de l'argent emportés...des villageois pris à partie et battus sauvagement. Leur forfait terminé, ils ont marché du village à la ville de Dabou semant le désarroi sur leur passage.

Pendant tout l'après-midi du Lundi, la ville de Dabou était leur champ de bataille sans résistance aucune et aucune intervention ni interpellation des autorités que sont le préfet, la gendarmerie, la police, le district de police qui est a 500m du village d'Agneby, du maire...

Ayant constaté aucune résistance, ils ont poussé le bouchon loin en bloquant les voies d'accès de certains villages à la ville de Dabou et ce jusqu'au jour suivant le Mardi, ce qui a occasionné des échauffourées avec certains villages dont Kpass avec des morts dans chaque camp.

Sur ce, les Adioukrous ont tenu des réunions et lancé leur offensive le Mercredi dès 09h00 et vous connaissez la suite.

C'est en ce moment que les autorités, visiblement à de connivence avec les microbes et les communautés Malinké, voyant la domination des Adioukrous ont convoyé des blindés de la gendarmerie et la police pour venir s'interposer et ramener le calme.

Il ne s'agit donc pas de groupes envoyés par Soro Guillaume ou qui sais-je d'autre mais plutôt de microbes appelé en renfort par les Malinkés de Dabou laver l'affront qu'ils venaient de subir par le vaillant peuple Adioukrou.

Les Adioukrous souhaitaient simplement manifester chez eux sur leur terre, contre ce qu'il considère comme un coup d'état électoral.

La Constitution leur en donne le droit !

Il faut préciser qu'il s'agit que des jeunes de 4 villages qui sont sortis affrontés cette cohorte de délinquants armés de machettes et d'armes à feu ce mercredi dernier sur un total de 32 villages.

Que nos autorités acceptent de dire la vérité et non travestir les faits.

Un anonyme épris de paix et de justice "


 

L'ATTAQUE DE LA VILLE DE DABOU PAR LES MILICES DE DRAMANE OUATTARA, 13 MORTS :RÉCIT D'UN ANONYME PRIS SUR LE NET
Partager cet article
Repost0

Rêve du 28 septembre 2020: Dispute dans la cour de ma grand-mère avec des pro-Soro! La Côte d'ivoire fait un doigt d'honneur à Guillaume Soro!

Publié le par Akeulette

Le 28 septembre au petit matin, en rêve je me suis retrouvée dans la cour de ma grand-mere à Adzopé. Il y avait deux groupes de personnes dans la cour. Des gens qui se tenaient derriere moi, que je ne  connaissais pas! Et puis devant moi, se tenaient les pro- Soro. Entre le groupe des pro-Soro et nous, etait dessine dans le sable, des images de chiens morts avec du sang qui leur sortait de la gueule. Chaque groupe se tenait face a ces images qui nous separaient, c'etait comme une frontiere infranchissable. C'est alors qu'une dispute eclata entre mon groupe, et le groupe des pro-Soro! Je ne sais pas sur quel sujet se portait la dispute, mais j'ai l'impression que les pro- Soro, demandaient quelque chose, en faveur de leur fameux leader!  Cela m'a mise hors moi, et la dispute s'est envenimée! C'est ainsi que je me suis vu entrain de leur faire un doigt d'honneur!!!

Avec ce doigt d'honneur fait à Guillaume Soro, la Cote d'Ivoire réitére qu'elle ne se fiche pas mal de ce rebelle et qu'elle ne va jamais coopérer avec lui! Il prétend lutter pour elle, mais l'esprit de la Cote d'Ivoire n'est pas dupe! Guillaume Soro n'aura plus rien de la Cote d'Ivoire! Il a déjà abuser d'Elle!!!

Voilà! La Côte D'Ivoire fait un doigt d'honneur au rebelle de Guillaume Soro!

Fin du rêve!

J'arrive pas à comprendre tout le rêve, je ne voudrais pas me tromper dans l'interpretation, alors j'attends la suite des evenements en Cote d'Ivoire pour me guider!

Merci

Akeulette

 

Rêve du 28 septembre 2020: Dispute dans la cour de ma grand-mère avec des pro-Soro! La Côte d'ivoire fait un doigt d'honneur à  Guillaume Soro!
Partager cet article
Repost0

Si des gens sont sortis un peu partout en Côte d’Ivoire, c'est que y a problème: Dixit VINCENT TOH BI IRIE

Publié le par Akeulette

"Si des gens sont sortis un peu partout en Côte d’Ivoire, c'est que y a problème. Il serait dangereux de nous asseoir et de dire que tout va bien et qu'il n'y a pas de problème. Le danger c'est de nous détourner de cette réalité aujourd'hui... Y a problème !!! Soyons d'accord que ça ne va pas! Faut pas que les gens le prennent mal. Nous sommes dans une impasse. " VINCENT TOH BI IRIE

"Mon parti me l’a demandé et comme il est majoritaire à l’Assemblée, au Sénat et dans les mairies, cela signifie que la majorité des Ivoiriens m’a demandé d’être candidat."

Dramane Ouattara, pretend que la majorite des Ivoiriens soutienne sa canditature, alors que c'est archi -faux! Cher monsieur, vous et votre parti politique, plus vos Deputes, Senateurs et Maires etes des corrompus, et ne representez nullement l'esprit de la Cote d'Ivoire! Et c'est ce que la Cote d'Ivoire m'a fait ressentir, en songe au mois d'aout dernier. C'est ainsi que j'ai ecris ceci sur mon blog le 7 aout: "Le reve me disait que Dramane Ouattara allait accepter d'etre candidat, que seulement ces militants allaient etre heureux de cette annonce, mais pas toute la Cote d'Ivoire, raison pour la quelle, j'attendais les cris de joie dans les maisons, mais il n'y avait personne dans la rue pour le bain de foule dont il avait besoin pour son ego"

Et depuis l'on observe le mécontentement de la Cote d'Ivoire, comme je l'ai vu en songe, a travers toute ces manifestations qui s'oppose a votre candidature!  L'on parle de plusieurs morts depuis le mois d' aout dans les violences survenues dans le sillage de l'annonce de votre candidature et vous pretendez que la majorite des ivoiriens vous soutienne!  Vous etes dans une  désillusion TOTALE!

Je vous méprise cher monsieur!

 

 

Si des gens sont sortis un peu partout en Côte d’Ivoire, c'est que y a problème: Dixit VINCENT TOH BI IRIE
Partager cet article
Repost0

A quand la fin des propos séditieux de Dramane Ouattara contre le president GBA.GBO?

Publié le par Akeulette

Dans une une interview publie,  aujourd’hui  24 octobre 2020, dans le journal “Le Monde Afrique”, Dramane Ouattara pretend; "avoir supprime dans la presidentielle la visite medicale, a cause du president Gba.Gbo qui a des problems de santé.”

Il faut etre vraiment depourvu d’intelligence pour croire a de telles inepties, lui Dramane Ouattara qui souhaitait et souhaite toujours la condamnation du president GBA.GBO par la CPI, ou il l’a transfere, aurait fait une constitution sur mesure pour le president GBA.GBO en 2016! Je suis morte de rire!!! Ah le mythomane!!!  D’autant, plus que nuitamment pendant le confinement au mois de mars 2020, il a change le code electoral en son article 4 pour introduire la cotumance juste pour eliminer la candidature du president Laurent GBA.GBO! C’est a croire que la constitution ivoirienne, n’est pas pour le peuple de Cote d’Ivoire, mais pour regler des problemes personnelles de Dramane Ouattara contre le president GBA.GBO! Dans cette meme interview, Dramane Ouattara dit, vouloir faire arreter monsieur Henri Konan après les elections! Le 20 septembre 2020, Je voyais en songe  que la vie de monsieur Konan Bedie etait en danger, et vous ai prevenu, en disant: "Alerte! Alerte! La vie de monsieur Henri Konan Bedie est en danger!"

"Ceux qui pensent au vieux monsieur – Henri Konan Bédié –, lui ne se mouille pas, il reste dans sa chambre et distribue de l’argent et ce sont ces gens que nous allons attraper après l’élection." Dramane Ouattara

Ci dessous  l’intégralité de l'interview de Dramane Ouattara dans “ le monde Afrique” du 24 octobre 2020

-----------------------------------------------------------------------------------------------

"Des violences meurtrières sont survenues ces derniers jours en différents points du pays. Votre décision de briguer un troisième mandat n’a-t-elle pas mis le feu aux poudres ?

-J’en suis désolé, mais l’opposition provoque des violences car elle n’a pas d’arguments. La Constitution ne m’interdit pas d’être candidat. Ma candidature est une candidature d’urgence face à un cas de force majeure suite au décès d’Amadou Gon Coulibaly.

Mon parti me l’a demandé et comme il est majoritaire à l’Assemblée, au Sénat et dans les mairies, cela signifie que la majorité des Ivoiriens m’a demandé d’être candidat.

Je me présente contre ma volonté, ce n’est pas un plaisir. Je me fais insulter alors que je serais parti auréolé aussi bien en Afrique que sur la scène internationale. Je tiens à mon aura mais voulez-vous que j’abandonne mon pays à ces ivoiritaires [sorte de préférence nationale], ces gens qui ont dilapidé les ressources de la Côte d’Ivoire pendant des décennies ? J’avais une obligation citoyenne et personnelle d’être candidat.

Après le décès en juillet d’Amadou Gon Coulibaly, n’aurait-il pas été préférable d’organiser des primaires au sein de votre parti plutôt que de revenir sur l’annonce de votre retrait ?

Mon parti aurait éclaté entre ses différentes tendances et Henri Konan Bédié serait sorti président. Cela, je ne peux pas l’accepter. Le choix était entre mon aura personnelle et mon pays, j’ai choisi la stabilité de mon pays et de transférer le pouvoir à la nouvelle génération qui m’entoure.

Vous dites que votre candidature est un sacrifice mais vous n’avez jamais fermé les portes de celle-ci, en retirant notamment la limite d’âge dans la Constitution.

Nous avons eu en 2003 un accord à Marcoussis qui a permis de supprimer des dispositions qui empêchait ceux qui ne sont pas de père et de mère ivoiriens d’être candidat, ce qui n’est pas mon cas même si certains ont prétendu le contraire.

La seconde chose, c’était la limite d’âge qui empêchait Henri Konan Bédié et Guillaume Soro d’être candidats. La troisième, c’était la visite médicale qui aurait pu empêcher Laurent Gbagbo qui a des problèmes de santé. Ces trois choses étaient un consensus de Marcoussis et j’ai refait la Constitution sur cette base mais je vais revenir dessus après mon élection.

L’opposition accuse la commission électorale et le Conseil constitutionnel d’être aux ordres. Pourquoi refuser un report qui pourrait permettre une élection plus apaisée et plus inclusive ?

Ce serait un parjure. Une élection devait avoir lieu en 2005. Laurent Gbagbo l’a repoussée plusieurs fois au prétexte que le territoire était coup en deux. Elle n’a pu se tenir que quand l’ONU l’a fixée pour 2010. J’ai tiré leçon de cela et j’ai décidé que nous allions faire comme aux Etats Unis où la Constitution fixe une date. Depuis 2016, cette opposition sait que les élections auront toujours lieu le dernier samedi du mois d’octobre de la cinquième année du mandat du président.

Moi, je ne peux pas changer comme cela la date des élections. C’est impossible et l’opposition le sait. Elle espérait une insurrection dans le but d’installer une transition. C’est pour cela qu’elle organise des petits coups ici ou là. Mais la Côte d’Ivoire est aujourd’hui un pays moderne et la Constitution sera appliquée intégralement.

Etes-vous inquiet par les violences actuelles qui tournent systématiquement à l’affrontement entre communautés ?

Pas du tout. Cela finira après l’élection. Tous ceux qui organisent cela vont rendre des comptes. Je ne vais pas laisser cela perdurer. Nous avons des éléments précis qui incriminent l’opposition mais compte tenu de la période électorale, je ne veux pas envenimer les tensions. Mais si les preuves sont établies, immédiatement après il y aura des poursuites et cela quelle que soit l’importance de la personne. Ceux qui pensent au vieux monsieur – Henri Konan Bédié –, lui ne se mouille pas, il reste dans sa chambre et distribue de l’argent et ce sont ces gens que nous allons attraper après l’élection.

A vous entendre, l’alliance politique que vous avez eue avec l’ex-président Henri Konan Bédié n’avait aucune sincérité.

Cela vient de son côté. Je lui ai proposé en 2018 que nous organisions des primaires entre nos deux partis en proposant chacun deux ou trois candidats mais Bédié ne veut que sa personne. C’est cela qui a créé le vrai problème et j’ai eu raison. Si Bédié revenait, ce pays serait détruit. Tout ce que nous avons fait aurait été dilapidé. Ça, je ne peux pas l’accepter.

Outre Henri Konan Bédié, plusieurs de vos alliés, parfois des très proches, ont rompu avec vous. N’êtes-vous pas aujourd’hui isolé politiquement ?

Non, ces gens ne représentent rien. Ils ne sont animés que par des problèmes d’ego.

Si vous êtes élu, comment comptez vous apaiser les tensions nées de cette élection ?

Les tensions sont artificielles. Elles sont créées par des politiciens nostalgiques des postes qu’ils avaient. Nous qui avons plus de 70 ans, nous devons sortir du jeu politique et après l’élection je modifierai la Constitution pour balayer tous ces gens-là.

Que comptez vous proposer à Laurent Gbagbo qui est en exil à Bruxelles et qui souhaite rentrer ?

Laurent Gbagbo va rentrer, il n’y a aucun problème. Il a un procès en cours. Il a été acquitté en première instance par la Cour pénale internationale (CPI). Il y a une procédure d’appel et dès que cela sera terminé, je prendrai les dispositions pour qu’il puisse rentrer.

Mais attention, il a été condamné pour le pillage de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest et puis il y a des victimes qui ont ouvert une procédure ici pour les tueries qui ont été perpétrées pendant sa présidence. Si je ne fais pas quelque chose, quand il rentrera, il ira directement en prison. Je ne compte pas l’amnistier mais je compte prendre une décision qui facilite son retour.

Et lui demander en contrepartie le silence ?

Non. Je lui demande seulement de vivre une vie normale. D’être un sage, comme moi j’espère le devenir.

Vous ne vous êtes jamais parlé directement depuis sa sortie de prison. Pourquoi ne pas l’appeler afin de faciliter la réconciliation ?

Pourquoi devrais-je l’appeler ? Je suis le président de la République, je suis son aîné et en Afrique cela compte. C’est à lui de m’appeler.

Et concernant Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée nationale, qui est aujourd’hui devenu l’un de vos plus farouches opposants ?

Pour lui ce sera la prison. Il n’y a aucun doute là-dessus. Il mérite la prison à perpétuité pour ce qu’il a fait. Après les mutineries de 2017, on a trouvé des tonnes d’armes chez lui. Puis nous en avons trouvé au siège de son parti. En quoi un président de l’Assemblée nationale a-t-il besoin d’avoir des lance-roquettes au siège de son parti ? Il y avait une organisation en vue d’effectuer un coup d’Etat.

Quelles seront les priorités de votre mandat si vous êtes réélus ?

Ce sera la continuité dans la stabilité. Il faut que ce pays continue de renforcer tout ce que nous avons pu réaliser sur le plan économique, politique, des droits de l’homme, de la sécurité. Nous sommes confiants. Malgré le Covid-19 nous serons à pratiquement à 2 % de croissance cette année au lieu de 7 % mais dès l’année prochaine nous remonterons à ce niveau. Pendant neuf ans, nous avons respecté tous les critères de performance du Fonds monétaire international.

Vous axez votre campagne sur le thème d’une Côte d’Ivoire plus solidaire. Est-ce que cela a été un manque lors de vos deux précédents mandats ?

Non. Pendant les six ou sept premières années, il nous fallait reconstruire les infrastructures de ce pays qui avaient été détruites. En 2019, nous sommes passés à un programme social que nous allons renforcer autour de l’emploi des jeunes, de la prise en charge des plus défavorisés.

La Côte d’Ivoire connaît ces dernières années une importante vague migratoire venue des pays du Sahel. Est-ce que cela ne pose pas un important problème économique ?

Que voulez-vous que l’on fasse ? Nous avons un taux d’immigration très élevé. Ce que nous souhaitons, c’est la sécurité régionale pour que les gens restent chez eux. Nous avons quatre millions de Burkinabés ici, plus d’un million de Sénégalais, au moins un million de Maliens. Donc si la Côte d’ivoire va bien, cela profite à ces pays du fait des transferts d’argent.

Il faut que les Européens aident davantage ces pays pour que les gens puissent rester chez eux, y compris la Côte d’Ivoire, où il a y a des emplois sans que cela empêche des jeunes d’être tentés par les mirages de l’Europe.

Le Burkina Faso et le Mali connaissent une grave crise sécuritaire. Etes-vous inquiet d’une percée djihadiste en Côte d’ivoire ?

Non, nous nous sommes préparés. Il y a eu une attaque à Kafolo dans le Nord, mais nous avons démantelé cela. Nous sommes préoccupés par la sécurité de nos voisins mais il y a du mieux depuis la réunion de Pau [du G5 Sahel, en janvier].

Nous avons eu des contacts avec le président Macron et nous leur avons dit de se concentrer sur le triangle du Liptako Gourma – aux frontières du Mali, du Niger et du Burkina Faso – et que nous, pays côtiers, allions essayer d’organiser un barrage. C’est ce que nous avons fait avec le président du Ghana. L’attaque de Kafolo a été faite car ils nous reprochaient de les avoir pris en tenaille dans le sud du Burkina Faso.

Nous sommes confiants dans notre capacité à gérer la venue de ces terroristes. Mais il faut que les pays soient mieux aidés. C’est pour cela que j’ai dégagé en début d’année comme président de la conférence de l’Uemoa [Union économique et monétaire ouest-africaine], 100 millions de dollars [85 millions d’euros] pour aider le Niger, le Mali et le Burkina. Si les Européens faisaient cela, ces pays auraient moins de problèmes.

Il y a cinq ans, vous aviez annoncé dans un entretien au « Monde » que vous pourriez vous retirer avant la fin de votre mandat et céder le fauteuil à votre vice-président. Cela ne s’est pas produit mais l’envisagez-vous cette fois-ci encore si vous êtes élus ?

Je souhaite le faire mais pour le moment je n’ai pas de vice-président et je n’ai pas encore décidé d’en nommer un.

Vous n’aurez donc peut être pas de vice-président ?

Je ne sais pas.

Avez-vous déjà réfléchi à qui pourrait être votre successeur ?

Pas du tout. Je ne suis même pas élu. Ce n’est pas urgent. Je suis en pleine santé. Bédié a presque dix ans de plus que moi et il veut être élu. A mon âge, je peux faire deux mandats sans souci mais ma volonté est de trouver lors de ce mandat une personnalité consensuelle."

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/10/24/alassane-ouattara-candidat-a-un-troisieme-mandat-en-cote-d-ivoire-je-me-presente-contre-ma-volonte-ce-n-est-pas-un-plaisir_6057211_3212.html

A quand la fin des propos séditieux de Dramane Ouattara contre le president GBA.GBO?
Partager cet article
Repost0

Côte d’Ivoire : la réponse de l’opposition suite à la mission de la CEDEAO: Par Abidjantv.net

Publié le par Akeulette

COMMUNIQUÉ DES CANDIDATS HENRI KONAN BÉDIÉ ET PASCAL AFFI NGUESSAN SUITE À LA DÉCLARATION DE LA MISSION DE LA CEDEAO

Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan expriment leur plus vive stupéfaction à la lecture de la déclaration de la mission de la CEDEAO. Ils rappellent que, face à la menace d’une grave crise électorale, ils ont fait à plusieurs reprises appel à la médiation internationale. Dans ce cadre, ils attendaient avec espoir la délégation ministérielle de la CEDEAO en Côte d'Ivoire, conduite par Mme Shirley Ayorkor Botchway, Ministre ghanéenne des Affaires Étrangères.

Ils constatent avec stupeur que les termes du communiqué de la mission ne rendent compte ni de l’esprit ni du fond de leurs échanges et font totalement abstraction de la réalité politique et juridique à l’origine de l’impasse que traverse la Côte d’Ivoire. Nommer les problèmes constitue pourtant le préalable indispensable à leur résolution.

Les points de blocage sont désormais bien connus et constituent autant de sujets sur lesquels les candidats Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan espérent une action de facilitation. Lors d’une réunion ce dimanche 18 octobre, ces éléments ont été explicitement exposés et argumentés : le retrait de la candidature anticonstitutionnelle et illégale du Président Alassane OUATTARA, la réforme de la Commission Électorale, la réforme du Conseil Constitutionnel, l’Audit international de la liste électorale et l’assainissement de l’environnement politique des élections.

Les candidats s’étonnent que ces enjeux essentiels à la transparence et à la légalité d’un scrutin démocratique et inclusif ne soient jamais explicitement énoncés. A défaut d’accord, ils rappellent qu’aucune élection présidentielle ne pourra se tenir à échéance du 31 octobre. Ils expriment leur surprise devant la partialité d’un texte qui semble à l’inverse condamner les actions de désobéissance civile et pacifique.

Ils rappellent à la délégation de la CEDEAO que ce mot d’ordre résolument non violent auquel le peuple de Côte d’Ivoire adhère massivement est la conséquence de l’obstination d’Alassane Ouattara à briguer un troisième mandat inconstitutionnel. Ils rappellent également que le droit de manifester est un droit inaliénable et autorisé par la Constitution.

Ils demandent avec force à la délégation de CEDEAO de ne pas feindre d’ignorer les problèmes réels relatifs à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 qui ne peut se tenir à date échue, sous la forme actuelle.

Profondément désireux de l’ouverture de négociations qu’ils réclament depuis plusieurs mois, les deux candidats soulignent leur acceptation de toute rencontre avec la partie adverse dans tout lieu neutre sous l’égide de la CEDEAO.

Ils attendent le début du dialogue sous l’égide du médiateur de la CEDEAO, dont ils espèrent neutralité et bonne foi dans la conduite de sa mission. Ils réaffirment leur entière disponibilité pour donner toutes ses chances à la paix et maintiennent bien évidemment leur appel à la désobéissance civile.

http://abidjantv.net/actualites/cote-divoire-la-reponse-lopposition-suite-a-la-mission-de-la-cedeao/

Côte d’Ivoire : la réponse de l’opposition suite à la mission de la CEDEAO: Par Abidjantv.net
Partager cet article
Repost0

Ah la naïveté des Ivoiriens! Comme ça, ils ont cru a la France, a la Cedeao, a L'Onu, a toute la communaute internationale pour faire plier Dramane Ouattara! Mdrr

Publié le par Akeulette

J'ai suivi de loin, ces appels des politiciens Ivoiriens a la Communaute internationale, pour le rejet de la candidature de Dramane Ouattara et pour des elections inclusives, mais jamais je n'ai cru que cela aboutirait, la preuve la deniere declaration de la CEDEAO (hier).

Je vous ai toujours dit que, c'est LE SEIGNEUR QUI VIENT EN AIDE A LA COTE D'IVOIRE! C'est Lui, qui la delivre des griffes de la France et de Dramane Ouattara! Meme si, je n'ai pas poste d'articles ces derniers jours sur mon blog, cela ne veut pas dire, que j'ai pas eu de songes sur la Cote d'Ivoire! Je vois la guerre, les evenements qui s'enchainent a une vitesse pas possible! Quand, cette guerre aura lieu? Je ne saurais vous le dire! 

QUE LE PRESIDENT AFFI SE FORTIFIE ET PRENNE COURAGE!!!

Akeulette

Ah la naïveté des Ivoiriens! Comme ça,  ils ont cru a la France, a la Cedeao, a L'Onu, a toute la communaute internationale pour faire plier Dramane Ouattara! Mdrr
Partager cet article
Repost0

Alerte! Alerte! La vie de monsieur Henri Konan Bedie est en danger! Rêve de ce matin à 7:30!

Publié le par Akeulette

Je viens de faire ce reve, sur ce monsieur Henri Konan Bedie! Je le vois devant ma porte, dans un ensemble bleu. Et j'entends une voix qui me previent de La-Haut, en disant: << La vie du candidat declare aux elections presidentielles est en danger!>> J'ouvre ma porte et je vois monsieur Bedie devant ma porte, Je lui ouvre le portail, et nous sommes tout les deux sur la pelouse de mon appartement. Je lui dis alors: << Cachez vous! Cachez vous!>> Et monsieur Henri Konan Bedie s'est mis a courir dans le jardin pour aller se cacher!!!

Fin du reve!

Ce reve est tres clair, ces mauvaises gens au pouvoir en Cote d'Ivoire, veulent faire du mal à monsieur Henri Bedie Konan! S'il vous plait chers (es) lecteurs et lectrices de mon blog, alertez monsieur Konan Bedie, dites-lui que sa vie est en danger, Le Seigneur, vient de me le reveler en ce matin du 20 septembre 2020 à 7:30 du matin!

Merci

Akeulette

Alerte! Alerte! La vie de monsieur Henri Konan Bedie est en danger! Rêve de ce matin à 7:30!
Partager cet article
Repost0

La crise au FPI tire progressivement à sa fin. Par Jean Bonin

Publié le par Akeulette

 
2015 - "Gbagbo est candidat à la présidence du FPI".
Dans leur combat pour essayer de contrôler le FPI et ravir le poste de président du parti à Affi, ils ont fait croire que Gbagbo avait signé une lettre de candidature à la présidence du FPI. À cette époque, preuves et expertise graphologique à l'appui, nous avons démontré qu'il n'en était rien et que cette prétendue "lettre de candidature" qu'ils disaient être signée par Gbagbo était fausse. Malheureusement, certains ont naïvement et de bonne foi cru en ces mensonges. Cela a accentué la crise interne.
2020 - "Gbagbo est candidat à la présidence de la République".
Pour empêcher notamment Affi Nguessan et/ou Simone Gbagbo d'être candidats à la candidature ils ont fait croire que Gbagbo était lui-même candidat.
Me Habiba Touré, avocate de Gbagbo, a pourtant révélé sur Tv5 que Gbagbo n'a instruit personne à l'effet d'aller déposer une candidature en son nom. Ils ont continué à nier l'évidence, juste pour faire passer Affi tantôt selon eux pour un traître, tantôt pour un ingrat qui voulait "tourner la page de Gbagbo". Le Conseil Constitutionnel vient de donner une fois de plus raison à Affi Nguessan en dévoilant le fait que Gbagbo n'avait pas signé de déclaration de candidature, une pièce importante du dossier de candidature.
Les évènements de 2015 et 2020 montrent et démontrent à satiété que le président Affi avait depuis le début raison sur toute la ligne. Heuresement, ces mensonges montés de toute pièce pour maintenir le FPI dans la division s'écroulent les uns après les autres comme un chateau de carte.
Pour le vote du 31 octobre prochain que diront-ils encore pour uniquement tenter de nuire à Affi ? Que Gbagbo, le fondateur du FPI dont ils ont fait croire qu'il est le candidat du FPI, a donné la consigne d'aller voter le candidat du PDCI ? Faux. Arrêtons avec les enfantillages et travaillons ensemble intelligemment à la reconquête du pouvoir qui, aujourd'hui plus qu'hier, est à notre portée.
Les meilleures chances que Bédié, Gbagbo et autres reviennent le 1er novembre prochain dans leur pays, soit dans 46 jours, c'est que le FPI, le parti qu'il ont toujours soutenu revienne au pouvoir. Tout le reste n'est que pure démagogie, distraction et perte de temps pour maintenir le peuple dans d'inutiles souffrances.
 
La crise au FPI tire progressivement à sa fin. Par Jean Bonin
Partager cet article
Repost0

Mamadou Koulibaly est hors course de la presidentielle de 2020 comme je l'avais vu en reve le 30 octobre 2018

Publié le par Akeulette

En effet le 30 octobre 2018 en reve, je voyais ce monsieur se retirer de la course presidentielle, car il avait des douleurs a l'epaule droite. La douleur a l'epaule droite dont se plaignait monsieur Mamadou Koulibaly etait la metaphore  de son echec.  L'echec qui fera, qu'il sera hors course de la presendentielle de 2020! Le reve me disait que ce monsieur n’avait pas la carrure pour mener a bien son projet. J’ai relate le meme jour, les reves que j’ai fais sur monsieur Mamadou Koulibaly et monsieur Saganre du FPI,  avec ce titre: <<Reves sur deux politiciens Ivoiriens, de deux differents partis politiques, qui auront une carriere politique peu glorieuse!>>

Le  reve sur monsieur Sangare se confirma un mois plutard: Son deces.  

J'ai ecris:

<<Mon premier reve, sur l'un de ces deux politiciens Ivoiriens que je vais vous relater, date du 1er septembre 2018, je n'ai pas voulu publier ce reve, mais comme ce matin du 30 octobre 2018, j'ai fait un autre reve sur un autre politicien Ivoirien, alors j'ai decidee de publier ces deux reves ensemble. L'un abandonnera peut-etre sa carriere politique apres  son echec a la presidentielle de 2020, et l'autre sera depossede du gros avantage qu'il avait au sein de son parti le FPI (fronde)! Les deux politiciens dont il s'agit ne sont pas du pouvoir actuel en Cote d'Ivoire.>>

 A propos de Mamadou Koulibaly j'ai dis: <<Je vois ce politicien Ivoirien tres en vogue actuellement sur les reseaux sociaux, assis sur une chaise en bois. Il est le president de son parti. Ces partisans compte beaucoup sur lui, pour <<2020>>!  Je le voit entrain de discuter avec des gens, et puis tout a coup, il s'est mis a se plaindre de douleurs a l'epaule droite.  Je viens vers lui, pour lui apporter de l'aide. Je vois son epaule frele et maigre. J'essaie de repoduire les mouvements de son epaule avec ma main, pour qu'il me dise, lequel mouvement lui fait le plus mal. C'est alors qu'il s'est mis a faire des grimaces en hurlant de douleurs.  Fin du reve>>

Personnellement, ce monsieur ne m’inspirait pas confiance, surtout qu’il s’etait retire de la presidentielle de 2015 apres avoir empoche les 100 millions de  Francs Fca du  contribuable ivoirien que Dramane Ouattara octroyait a chacun des candidats. Quelle ne fut encore ma deception quant il annonca recemment qu’il allait legaliser la polygamie! Quel sacrilege!!! Avec le systeme educatif qui est defaillant en Cote d’Ivoire ansi que le sanitaire, il n’y avait que la polygamie a legaliser qui interssait ce  lugubre monsieur! Alors je me disais vivement que le reve, que j’ai fait sur lui se materialise, et voila, j’ai ete servi hier dans la soiree quand le conseil constitutionnel invalida sa candidature, car,  il n’a pas ete capable  de produire le nombre de parrainages requis!  C’est ce que le reve disait: Ce monsieur est un incapable!  

 Maintenant, avec les recents evenements qui ce sont produits concernant  la candidature a la presidentielle de 2020 de monsieur Mamadou Koulibaly, je peux comprendre la douleur de l'epaule dont il se plaignait. Voila, Le 11 septembre 2020, le conseil constitutionnel l’informe de l’invalidation de <<8586 parrainages>> fournis dans son dossier de candidature. Le conseil constitutionnel lui a ordonne de remplacer ces parrainges en 48heures!  Ce qu’il fit, selon lui le 12 Septembre. Il ecrivit ceci sur les reseaux sociaux: <<C’est une vraie déferlante d’amour et de refus de l’injustice qui a suivi l’annonce de l’invalidation de 30% de nos parrainages par le conseil constitutionnel il y a 2 jours. En 48 heures, ce sont des milliers de parrainages qui nous sont arrivés de toutes parts. Alors que nous n’avions besoin que de 2524 parrainages répartis dans 8 régions pour nous qualifier de façon définitive pour l’élection présidentielle d’octobre 2020, nous en avons déposés 9182 ce matin à 8h37. >>

Mais sa candidature fut tout de meme rejetee, car, selon le conseil constitutionnel, il n’a pas ete capable de produire les parrainages requis par l'institution (1% de l’ectorat dans les 17 regions de Cote d’Ivoire)!

---------------------------------------------------------------------

Reves sur deux politiciens Ivoiriens, de deux differents partis politiques, qui auront une carriere politique peu glorieuse!

Published on by Akeulette

Mon premier reve, sur l'un de ces deux politiciens Ivoiriens que je vais vous relater, date du 1er septembre 2018, je n'ai pas voulu publier ce reve, mais comme ce matin du 30 octobre 2018, j'ai fait un autre reve sur un autre politicien Ivoirien, alors j'ai decidee de publier ces deux reves ensemble. L'un abandonnera peut-etre sa carriere politique apres  son echec a la presidentielle de 2020, et l'autre sera depossede du gros avantage qu'il avait au sein de son parti le FPI (fronde)! Les deux politiciens dont il s'agit ne sont pas du pouvoir actuel en Cote d'Ivoire.

Je vais commencer par mon reve de ce matin,

Je vois ce politicien Ivoirien tres en vogue actuellement sur les reseaux sociaux, assis sur une chaise en bois. Il est le president de son parti. Ces partisans compte beaucoup sur lui, pour <<2020>>!  Je le voit entrain de discuter avec des gens, et puis tout a coup, il s'est mis a se plaindre de douleurs a l'epaule droite.  Je viens vers lui, pour lui apporter de l'aide. Je vois son epaule frele et maigre. J'essaie de repoduire les mouvements de son epaule avec ma main, pour qu'il me dise, lequel mouvement qui lui fait le plus mal. C'est alors qu'il s'est mis a faire des grimaces en hurlant de douleurs.  Fin du reve

Selon ce que je vois et lis sur les resaux sociaux, ce politicien est tres bien organise, il est aime de ses partisans et des gens, il fait beaucoup de videos et discute beaucoup avec les gens sur facebook.  Il a tres bon programme pour <<2020>> selon ces militants. Mais mon reve de ce matin me dit, que ce monsieur, n'a pas la carrure pour mener a bien sa politique! Il n'a pas l'etoffe pour mener a bien sa politique. Raison pour laquelle son epaule est frele et maigre et lui cause des douleurs! Son epaule m'avait l'air d'etre deforme.  Je pense que ce monsieur va abandonner la course a la presidentielle de 2020 et sa carriere politique en meme temps, car il connaitra une defaite qu'il ne pourra pas supporter, LA DOULEUR A L'EPAULE dans le reve!

Maintenant, mon reve du 01 septembre 2018 sur l'autre politicien Ivoirien du cote du FPI (fronde)

Le monsieur dont il s'agit dans ce reve, est du FPI cote (fronde.) Il est tres adule par ses partisans, il est vu et considere par ceux-ci comme un "dieu"! Dans mon reve,  je le vois se debarrasser, du gros avantage qu'il a au sein de son parti. Il depose ce gros avantage sur une chaise en bois. Il est nu et se met a faire des mouvements degrandants dans sa nudite devant les gens!

Voila, ce reve nous dit que, ce grand baron du FPI (fronde), cet intouchable sera depossede du gros avantage qu'il a au sein de son parti, il sera ensuite dans une posture humiliante. Ce reve, rejoint un des mes reves sur Simone GBA.GBO qui date du 22 mai 2017.  Dans ce reve Simone GBA.GBO decorait sa maison (FPI), elle accrochait des tableaux a des endroits bien precis dans sa maison, mais cela, n'avait pas l'air de plaire a deux personnes tres proches d'elle. Je ne sais pas qui etait, ces deux personnes dans le reve, mais une chose est certaine, elles sont tres proches d'elle. Et le monsieur dont mon reve parle est tres proche de Simone GBA.GBO. Attendons de voir donc... 

http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2018/10/reve-sur-deux-politiciens-ivoiriens-de-deux-differents-partis-politiques-qui-auront-une-carriere-politique-peu-glorieuse.html

http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2018/11/je-ne-savais-pas-que-mon-reve-du-01-septembre-2018-me-parlait-de-la-mort-de-monsieur-aboudramme-sangare-je-ne-savais-pas-que-le-reve

Mamadou Koulibaly est hors course de la presidentielle de 2020 comme je l'avais vu en reve le 30 octobre 2018
Partager cet article
Repost0

Voici ce que j'ecrivais le 09 aout 2017: Si la Cote d'Ivoire n'est pas libre avec la guerre de delivrance avant 2020, Dramane Ouattara va encore s'imposer en Cote d'Ivoire, et personne ne pourra l'ejecter, ne vous blaguez pas mesdames et messieurs!!!

Publié le par Akeulette

Que la parole du Seigneur se manifeste en Cote d'Ivoire!!!

Tout le monde est decourage, demoralise et pourtant je prevenais en aout 2017: <<Que Si la Cote d'Ivoire n'est pas libre avec la guerre de delivrance avant 2020, Dramane Ouattara va encore s'imposer en Cote d'Ivoire, et personne ne pourra l'ejecter, ne vous blaguez pas mesdames et messieurs!!!>>

Et voila, nous y sommes presque, que la parole du Seigneur se manifeste en Cote D'Ivoire!

------------------------------------------------------------------------------------------

Si la Cote d'Ivoire n'est pas libre avec la guerre de delivrance avant 2020, Dramane Ouattara va encore s'imposer en Cote d'Ivoire, et personne ne pourra l'ejecter, ne vous blaguez pas mesdames et messieurs!!!

Published on by Akeulette

Dramane Ouattara veut encore etre candidat en 2020. Monsieur sans parole qui disait apres son  "election" en 2015 que c'etait son dernier mandat, et qu'il se retirerait de la scene politique Ivoirienne en 2020 en a decider autrement. La Cote d'Ivoire quant a elle ne veut plus etre exploiter par lui et la France. Elle implore donc Dieu dans cette crise spirituelle de lui venir en aide, afin qu'elle puisse se debarasser de ces malfaiteurs spirituels qui ont souille son sol. En effet en juin 2011 en reve, le Seigneur me disait, qu'il allait purifier la Cote d'Ivoire de sa souillure! La Cote d'Ivoire est pourrie, souillee devant Dieu, il m'a aussi montree en 2012, que c'etait les Franc-macons qui attaquaient la Cote d'Ivoire, et qu'il n'y avait que la priere qui pouvait liberer la Cote d'Ivoire de ce joug satanique! 

Depuis la Cote d'Ivoire au niveau spirituel n'a pas cesser d'implorer le Seigneur. Et des combats se sont menes entre ces malfaiteurs spirituels et la Cote d'Ivoire. La Cote d'Ivoire a gagnee son combat sur ces mystiques. Ainsi donc le 27 novembre 2014, en reve, je me suis vu me battre avec des FRCI armes jusqu'aux dents avec des chars, et moi la Cote d'Ivoire, je n'avais que pour arme, q'une cuvette de menage en acier, avec cette cuvette j'ai assommee l'armee de Dramane  Ouattara et la communaute internationale! <<Ce n’est pas l’outil qui compte mais la main qui le manie. Dieu se glorifie dans de faibles instruments, conscients de leur infirmité (1 Cor. 1:27-29). L’histoire de Gédéon (1- Juges 6)  en fournit une illustration frappante.>>  Et puis le 24 novembre 2015, le Seigneur Jesus a purifier la Cote d'Ivoire, IL a fait pleuvoir de l'Huile sur la Cote d'Ivoire!!!

Je  vous repete tout ceci, pour vous dire que, sans le secours de Dieu, il n’y a point de délivrance en Cote d'Ivoire!!! Continuez dans la priere, implorez le Seigneur, pour que tout ce qu'il m'a montre dans le spirituel, se mafineste avant 2020, car si  la Cote d'Ivoire n'est pas libre avec la guerre de delivrance, avant 2020, Dramane Ouattara va encore s'imposer a la Cote d'Ivoire encore avec une election truquee, et personne ne pourra l'ejecter! 

A bon entendeur salut!

http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2017/08/si-la-cote-d-ivoire-n-est-pas-libre-avec-une-guerre-avant-2020-dramane-ouattara-va-encore-s-imposer-personne-ne-pourra-l-ejecter-ne

 

Voici ce que j'ecrivais le 09 aout 2017: Si la Cote d'Ivoire n'est pas libre avec la guerre de delivrance avant 2020, Dramane Ouattara va encore s'imposer en Cote d'Ivoire, et personne ne pourra l'ejecter, ne vous blaguez pas mesdames et messieurs!!!
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>