Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

M. LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO, POURQUOI VOS REMERCIEMENTS SONT À GÉOMÉTRIE VARIABLE ? Par Tapé GROUBERA.

Publié le par Akeulette

M. Le président Laurent GBAGBO, hier (lundi 28 juin 2021), à MAMA dans votre village, vous aviez dit et je vous cite: "Ma petite femme Nady n'est pas ici. Il faut la remercier. (...). Elle me nourrissait et me donnait de l'argent chaque mois." Sans toutefois contester ce que vous avez dit (et d'ailleurs qui suis-je pour le faire ?), il me semble que d'autres personnes ou de groupes de personnes devraient aussi mériter vos remerciements. En m'appuyant sur des éléments factuels, j'indiquerai en quoi Mme Nady Bamba n'est plus méritante que tous ?

1.MME NADY BAMBA A-T-ELLE PLUS DE MÉRITE ....

Monsieur le président Laurent Gbagbo, je ne conteste pas le fait que vous ayez félicité Mme Nadiani Bamba, alias Nady Bamba, je ne pense pas qu'elle (Nady Bamba) ait plus de mérite. Je vais en invoquer ici, et de manière non exhaustive, les raisons. Nous savons Mme Nady Bamba est votre campagne depuis longtemps, c'est-à-dire pendant que vous étiez président de la République de Côte d'Ivoire. D'ailleurs, c'est elle qui a dirigé votre campagne de Communication au premier tour des élections présidentielles de 2010, en étroite collaboration avec les équipes d'Euro RSCG.

Et lorsque vous êtes arrêté le 11 avril 2011, elle ne le fut pas aussi. Elle donne la raison dans l'interview qu'elle a accordée à MM. Yacouba Gbané et Tchê Bi Tché dans son journal "Le temps" et repris par le journal en ligne connection ivoirienne. net du 12 octobre 2012.

(...).Vous savez, quand j'ai vu que certains proches du président GBAGBO, y compris lui-même étaient arrêtés les uns après les autres, j'ai spontanément pris mon téléphone et j'ai appelé un proche du premier ministre d'alors, Guillaume Soro (il se connaîtra) pour lui signifier ma volonté de me rendre si j'étais aussi recherché. Il m'a fait savoir qu'il était inutile que je me rende au Golf Hôtel. "

Du Golf Hôtel, vous êtes transféré à Korhogo, deux jours après, c'est-à-dire le mercredi 13 avril 2011. Mme Nady Bamba ne vous a pas suivi. Puisque dans la même interview elle ceci:" Le matin du 16 avril [2011], ma sœur et un très cher couple ghanéen, ami de la famille, m'ont demandé de bien vouloir venir me reposer à Accra, le temps que les choses se calment."

Bien qu'étant au Ghana, elle a pu faire dégeler ses avoirs au sein de l'union Européenne, le 6 juin 2011(informations que vous pouvez vérifier dans Google) au Tribunal du Luxembourg. En plus elle pouvait voyager. C'est connu dans le monde, M. Le président GBAGBO, c'est le 30 novembre 2011 que vous avez été déporté à La Haye. Et ce n'est qu'en 2015 que Mme Nadiani Bamba chercha, comme l'aviez dit à demander l'asile en Hollande. Après le refus de la Hollande, c'est la Belgique qui accepta.

En conclusion à cette partie, je dis que non seulement Mme Nady Bamba aurait pu être là plus tôt que d'attendre 4 ans, mais qu'elle pouvait mettre une partie de ses moyens, comme participation, aux actions de la Diaspora.

2. QUE LA DIASPORA ?

M. Le président Laurent GBAGBO, permettez-moi dans mon développement dans cette partie de personnifer de temps en temps. Sachez que quand vous avez été déporté, nous fûmes animés de colère et de grande envie de faire tout ce qui était en nos pouvoirs pour vous apporter notre soutien, soulager votre solitude et redorer votre nom qui était sali par les médias occidentaux, dont France 24 et Paris Match qui vous ont accompagné, le 17 juin 2021 en Côte d'Ivoire lors de votre retour.

M. Le président GBAGBO, savez-vous des Ivoiriens, des Africains et des démocrates non Africains ont parcouru 300, 500 voire 1000 kilomètres (seulement pour l'aller) pour vous soutenir à La Haye ? Puisqu'elle/il venait d'Allemagne, d'Angleterre, de Belgique, des fois du Canada ou des Usa, etc pour être avec vous et partager votre douleur. Personnellement, je faisais 257 km (fois deux) pour être avec vous. Ma première arrivée pour manifester a La Haye, ce fut le samedi 10 décembre 2011.Pourtant résident en Belgique depuis 11 ans, c'est pour vous soutenir que j'ai cherché à savoir où se trouvait la prison de Scheveningen, à La Haye. Et, d'ailleurs, cette première manifestation à La Haye fut une idée de Pascal Logbo et son groupe.

D'autres personnes, à Paris, ont été arrêtés parce qu'ils n'acceptaient pas ce que la soi disant communauté internationale vous a fait subir. N'oubliez pas M. Le président, que Nicolas Sarkozy, votre bourreau, était encore au pouvoir lorsque vous avez comparu pour la première fois, le 5 décembre 2011. Dans ce contexte, le franco-camerounais Charles Onana, le français Grégory POSCHTE, etc. ont écrit des livres pour montrer le complot ourdi contre vous. Par ailleurs, le samedi 15 mai 2011, à Bruxelles, à l'initiative de Me SERI ZOKOU (il deviendra l'avocat de M. Charles Blé Goudé plus tard), nous avons mis sur pied le Comité de Pilotage des Actions de la Diaspora (CPAD). Outre Me SERI, il y avait Dan Thé Apollos, Jean-Claude Gnahoua, Kadjo Tanoh, Abel Naki, Me OHINCHÉ, Dekpai Jean Marie, Willy Bla, Tapé GROUBERA, etc. M. Le président, vous ne le savez peut être pas, Docteur BOGA Sako a, des son arrivée en Italie, s'est promené partout dans le monde pour plaider ta cause et celle de la Côte d'Ivoire ? Il y a Christian Vabé à travers son journal en ligne, a abattu un énorme travail, etc.

Permettez-moi M. Le président, de parler de la Plateforme de l'Opposition (maintenant Organisation) Ivoirienne (POIB) née le 15 juillet 2015, dont je suis le Porte-parole, nous avons animé la Belgique et organisé des activités à La Haye. C'est le lieu de saluer Mme Audrey N'guessan- et son groupe, initiatrice des défilés de la fête d'indépendance, le 7 août. La POIB a organisé le 28 mai 2016, à Bruxelles, une conférence pour nous informer sur vos conditions de détention et votre morale. Cette conférence fut animée par Me Habiba TOURÉ, votre avocat. Ses frais de déplacement(billets Paris-Bruxelles aller/retour), de séjour (Hôtel et nourriture) pendant 2 jours ont été prises en charge totalement par la POIB. Je ne pourrai pas citer ici toutes actions menées par la Diaspora car pendant vos 10 ans de déportation, il n'y eu pas un seul week-end où il ne fut organisé une activité de soutien en votre nom.

3. M. CHARLES BLÉ GOUDÉ ?

Je terminerai, Monsieur le président par l'apport immense du ministre Charles BLÉ GOUDÉ. Car ce monsieur (Charles Blé Goudé) a joué le rôle d'un fils vis à vis de son père (Laurent GBAGBO). Dès qu''il fut transféré le 22 mars 2014, il s'est mis à votre disposition. C'est lui qui lavait et repassait vos habits. C'est lui qui cuisinait pour vous et tous vos invités. Pour cela, il devait se lever tôt car l' accès à la cuisine ne lui était autorisé qu'au plus tard à 9h00 du matin. Et chaque fois que Nady Bamba allait, pendant ses trois jours sur sept (3/7) vous rendre visite, monsieur le président GBAGBO, tous les plats qu'elle mangeait à la prison, furent cuisinés par Charles Blé Goudé. Je fus un des témoins oculaires. D'autant plus que lors de ma dernière visite (le 26 janvier 2019), j'ai pu apprécier une dernière fois ses talents culinaires. Et tous ceux qui sont allés vous rendre visite au moins une fois peuvent confirmer. D'ailleurs Michel GBAGBO avait témoigné en ce sens.

CONCLUSION

M. Le président Laurent Gbagbo, comme je viens avec des éléments factuels démontrer que, outre Mme Nady Bamba, d'autres personnes auraient aussi mérité des remerciements. Parce que votre cause fut acceptée par des milliers de personnes, notamment au sein de la Diaspora. Certains ont perdu beaucoup: problèmes de santé, de travail, d'argent et des foyers brisés dès fois. La très grande majorité n'a pu avoir accès à vous, à plus forte raison bénéficier d'un verre d'eau de vous. Bien que nous savons que vous êtes une personne gentille, et qui l'a main sur le cœur. Comme on sait que les paroles s'envolent et les écrits restent, j'espère que cet message vous parviendra. Merci de l'attention que vous accorderez à ce message.

Je ne saurais finir sans avoir une pensée pieuse pour tous celles et tous ceux qui sont décédés en cours de route. Mes pensées vont à Paty, Boli, Mme Stanley, Mahély Ba, le Doyen Hilaire du Cameroun, etc. Ils sont malheureusement beaucoup très actifs qui nous ont quitté. Désolé de ne pouvoir les citer tous.

L'HISTOIRE EST LE TRIBUNAL DES PEUPLES.

Fait le 29 juin 2021

Tapé GROUBERA, President du Mouvement pour la Renaissance de l'Afrique (moraf).

Auteur du livre CES AFRICAINS ENNEMIS DES AFRICAINS.

Mail : moraf.afrique@gmail.com

 

M. LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO, POURQUOI VOS REMERCIEMENTS SONT À GÉOMÉTRIE VARIABLE ? Par Tapé GROUBERA.
Partager cet article
Repost0

Côte d'Ivoire: l'ancien Premier ministre Guillaume Soro condamné à la prison à vie: Par RFI

Publié le par Akeulette

Le 28 may 2021, j'ecrivais: "Je vois Guillaume Soro le rebelle, assis tout nu sur la chaise mon ordinateur dans mon salon, avec sur lui,  l'une des petites serviettes qui me sert d'essuie mains pour lui cacher sa partie intime.  Je vois qu'un trou a ete fait dans la petite serviette blanche! Fin du reve. Le message de  se reve a mon avis peut vouloir nous dire que cet homme sera arrete, il connaitra l'humiliation et il aura des deboires financiers.

Aujourd'hui 23 juin 2021, son ancien ami et complice DrAmAne Ouattara vient de le condammer a la prison a vie!

 

Texte par :RFI

Guillaume Soro a été condamné à la prison à vie par le tribunal criminel d’Abidjan. L’ex-président de l’Assemblée nationale et 19 de ses proches étaient poursuivis notamment pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot, diffusion de nouvelles fausses et troubles à l’ordre public. Quatorze prévenus étaient dans le box. Les autres, dont Guillaume Soro, étaient jugés par contumace. Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur.

 

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Prison à vie pour Guillaume Soro, 20 ans pour son avocate Affoussy Bamba, exilée également. Vingt ans encore pour son directeur de protocole Soul to Soul et les militaires de sa garde rapprochée, condamnés pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot, et qui eux ont comparu lors de ce procès entamé le 19 mai.

Le régime les accusait d’avoir fomenté une insurrection contre les autorités. Alain Lobognon a été condamné pour avoir tenu une conférence de presse le 23 décembre 2019, au moment où l’avion de Guillaume Soro s’apprêtait à atterrir à Abidjan. L’ancien ministre et ex-député est condamné à 17 mois de prison pour troubles à l’ordre public. Tout comme les deux frères, Simon et Rigobert Soro. Tous trois ont fait 18 mois de détention provisoire. Ils sont donc libres.

Le tribunal ordonne aussi la dissolution de Générations et peuples solidaires (GPS), le mouvement politique de Guillaume Soro. Les 20 prévenus sont également condamnés à payer solidairement 1 milliard de FCFA de dommages et intérêts. Les avocats de la défense, qui ont dénoncé à la sortie de l’audience un procès politique, ont annoncé leur intention de faire appel.

https://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/page/2

https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210623-c%C3%B4te-d-ivoire-l-ancien-premier-ministre-guillaume-soro-condamn%C3%A9-%C3%A0-perp%C3%A9tuit%C3%A9-1

 
Côte d'Ivoire: l'ancien Premier ministre Guillaume Soro condamné à la prison à vie: Par RFI
Partager cet article
Repost0

Gbagbo : le drôle de retour au pays natal: Par Théophile Kouamouo

Publié le par Akeulette

Les signaux problématiques de l'ancien numéro un ivoirien

Jeudi prochain, cela fera une semaine que l’ancien président ivoirien aura foulé le sol de son pays pour la première fois après dix années terribles : la prison, la réprobation internationale puis l’exil.

Que peut-on, avec un peu - mais très peu - de recul, tirer comme leçons de ce retour au pays natal ? Premièrement, que la ferveur populaire visible à Abidjan traduit une réalité : l’échec de la stratégie de la « page tournée » et de la construction d’un nouvel ordre politique purgé du « gbagbo-isme » et de tout ce qui y ressemble. La « démocratie des bombes » n’a pas triomphé de la conscience historique de nombre d’Ivoiriens et d’Africains qui, dans le chaos de l’actualité, savent reconnaître la trame d’une revendication têtue : celle de l’affranchissement d’un ordre impérial qui n’en finit pas de se renouveler.

Double discours

Gbagbo est rentré. Il a été acclamé. Mais la scénographie du pouvoir d’Abidjan a témoigné d’un double discours qui n’est franchement pas de bon augure. 

D’un côté, Alassane Ouattara dit que Gbagbo est naturellement bienvenu chez lui - ne faisant en réalité que se conformer à la Constitution qui stipule qu’aucun Ivoirien ne peut être contraint à l’exil. De l’autre, non seulement il n’efface pas une condamnation fantaisiste à 20 ans de prison pour le prétendu « casse » de la BCEAO, mais en plus il fait traîner le processus jusqu’à ce que son rival annonce unilatéralement la date du 17 juin. 

D’un côté, il affirme les droits de son prédécesseur à une confortable rente viagère. De l’autre, il ne débloque pas son unique compte en banque. 

D’un côté, le gouvernement « prend acte » du retour de « l’enfant du pays » et de la manière dont il sera organisé. De l’autre, la police brutalise, arrose de gaz lacrymogène, bastonne, blesse et arrête ses partisans afin de briser l’ampleur - et l’effet médiatique - de leur liesse. 

Gbagbo et Ouattara sont sur le même « terrain ». Et aucun signe ne montre que Ouattara s’en accommodera, en laissant Gbagbo se déplacer accompagné de foules en délire, faire des meetings, peser dans le rapport de forces politique. 

“Extimité” affichée

Mais Laurent Gbagbo est-il vraiment revenu au pays pour faire de la politique, c’est-à-dire réunifier son parti dans la perspective des nécessaires batailles pour la démocratisation du pays ? Rien n’est moins sûr. Les signaux qu’il a choisi d’envoyer à l’opinion publique sont en effet terriblement ambigus. L’ancien numéro un ivoirien n’en finit pas d’afficher son “extimité” de manière franchement problématique. Dès le 16 juin, se met en place un feuilleton tournant autour de la “non-désirabilité” à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny de Simone Ehivet Gbagbo - son épouse et dans les faits la première vice-présidente de son parti. 

Puis, le 17 juin, ceux qui attendaient des images fortes et un message politique puissant ont eu droit à un gigantesque chaos dont le seul message audible était la “titularisation” officielle de celle qui était depuis plus d’une décennie “la femme cachée”. 

Le 20 juin, Laurent Gbagbo et le cardinal Jean-Pierre Kutwa mettent en scène - après avoir pris le soin d’inviter la presse, nationale et internationale - le retour du premier cité à l’église catholique et son désaveu des églises évangéliques avec lesquelles il avait longtemps cheminé aux côtés de… Simone Ehivet Gbagbo. 

Et le 21 juin, Claude Mentenon, l’avocat de Laurent Gbagbo, annonce dans un communiqué massivement diffusé avoir saisi la justice ivoirienne en vue d’un divorce suite au “refus réitéré depuis des années de Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable”. Drôle de sens de priorités, alors même que des dizaines de jeunes venus participer à l’accueil historique du 17 juin sont toujours dans les liens de la détention, que les blessés sont nombreux - certains étant même, selon des sources proches du comité d’organisation, dans le coma.

Humiliations

Encore plus spécieux : si l’on met bout à bout les signaux envoyés par l’ancien numéro un ivoirien, on en finit par en conclure qu’il fait sien le narratif franco-ouattariste de 2010-2011, selon lequel s’il s’est “entêté” à faire front jusqu’au 11 avril de sinistre mémoire, c’est parce qu’il a été induit en erreur par “Simone et ses évangéliques”. L’humiliation dont l’ancienne présidente du groupe parlementaire du Front populaire ivoirien a été victime après avoir été livrée aux hordes rebelles il y a dix ans et l’humiliation actuelle semblent curieusement converger. Et c’est cet empilement de symboles explicites qui rend grotesque la défense des “inconditionnels” - lesquels en appellent au respect d’une “vie privée” pourtant exposée de manière fort peu élégante par Laurent Gbagbo himself.

Bilan de ces premiers “jours d’après” : là où ils attendaient des actes forts ouvrant la voie à la réunification des différentes tendances du Front populaire ivoirien, les observateurs en sont à s’interroger sur l’éventualité d’un troisième schisme, après ceux de Mamadou Koulibaly et de Pascal Affi N’Guessan.

Pour le parti à la rose, c’est catastrophique

https://kouamouo.substack.com/p/gbagbo-le-drole-de-retour-au-pays?fbclid=IwAR0f0mwjhsK4oq7dILlD4h2yAp5kGmtzYOsk35c6jULPBBB_PvZIxUXnOOE

Gbagbo : le drôle de retour au pays natal: Par Théophile Kouamouo
Partager cet article
Repost0

Laurent Gbagbo a choisi de médiatiser son divorce. Pour quelle raison, je l’ignore. Par Andre Silver Konan

Publié le par Akeulette

En fait, jusque-là, je m’étais juste contenté de partager des avis et opinions d’autres personnes, sans donner ma propre position. Ma position personnelle tient en trois points.

Premier point : Laurent Gbagbo est libre de demander le divorce avec Simone Gbagbo. Il a pris cette décision et nous devons la respecter. Simone Gbagbo est libre de ne pas accepter le divorce ou de l’accepter. Elle est libre de rejeter un règlement à l’amiable. Nous devons aussi respecter cela.

Deuxième point : ceux qui commentent cette affaire ont le droit le plus absolu de le faire. Je comprends que certains GOR soient gênés qu’on en parle, qu’ils en aient honte ou qu’ils n’aiment pas l’emballage médiatique autour de celle-ci. Je ne suis pas sûr qu’ils auraient ainsi raisonné s’il s’agissait d’Alassane Ouattara. S’ils ont quelque chose à reprocher à une personne, ce n’est pas à ceux qui commentent l’affaire, mais à Laurent Gbagbo lui-même, qui a autorisé son avocat, Me Claude Mentenon (qui n’est pas n’importe qui au niveau du barreau, vu qu’il a été bâtonnier) à produire un communiqué que le cabinet a pris soin d’envoyer massivement aux médias du monde entier. Cela signifie que Laurent Gbagbo a choisi de médiatiser son divorce. Pour quelle raison, je l’ignore.

Troisième point : en dépit de ce que je respecte la double décision prise par Laurent Gbagbo de saisir la justice ivoirienne (la même justice que des responsables du FPI ont pourfendu quand il s’agissait de Pascal Affi N’Guessan) puis de médiatiser celle-ci ; je ne suis pas d’accord avec la manière choisie pour tourner la page Simone Gbagbo.

Pour étayer ma position, je vais prendre le cas de Nelson Mandela, puisque c’est l’exemple imparfait que certains prennent sur ce sujet. Le 11 février 1990, jour de sa libération, alors qu’il savait déjà qu’il se séparerait de Winnie (une affaire d’infidélité), Mandela n’a pas envoyé d’émissaire à cette dernière, la veille, pour l’empêcher d’être à son accueil. Bien au contraire. Winnie a partagé avec son compagnon de lutte, son moment de gloire. Les images sont restées. Pour l’histoire et pour ce qu’elle a été dans la vie de Mandela. C’était un geste de grandeur de la part d’un homme qui se sentait trahi, blessé.

Ensuite, Mandela n’a pas introduit une demande de divorce quatre jours après sa libération. Il a attendu deux ans pour annoncer leur séparation, en 1992. Leur divorce est intervenu quatre ans plus tard, en 1996. Mandela a attendu encore deux ans, avant de se marier à Graça Machel, veuve d’un ancien Président mozambicain. Cette douce façon de procéder de Nelson Mandela tranche, avouons-le, avec la brutalité avec laquelle le processus de divorce de Laurent Gbagbo est conduit.

A mon avis (et je peux me tromper), tout cela aurait pu se passer autrement. Surtout que la médiatisation de la demande de divorce est venue de Laurent Gbagbo. Ceci est un détail important. En effet, on peut soupçonner une volonté de nuire, d’humilier et cela choque quelque peu ceux qui estiment qu’une manière plus douce aurait pu être utilisée. En Côte d’Ivoire, le mariage coutumier qui précède généralement le mariage civil, unit deux familles. La dot contient aussi le mécanisme de séparation d’un couple. Je pense, qu’un consensus sur les termes du divorce (entendons-nous bien, je ne défends pas le fait qu’ils doivent continuer de vivre ensemble, à 76 ans, Laurent Gbagbo, tout comme Simone qui a soufflé ses 72 ans, a besoin de ne pas avoir de stress en amour) aurait dû être trouvé, par les voies coutumières, avant que cela n’arrive au tribunal. Le tribunal du pouvoir RHDP d’Alassane Ouattara, je répète.

Notez-le aussi très bien. Dans le communiqué de l’avocat, il y a ce détail qui vaut tout son pesant d’or de compréhension : « voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques ». En clair, Laurent Gbagbo ne demande pas seulement un divorce au civil avec Simone, il lui demande aussi le divorce politique. C’est profond…

En définitive, à moins que Laurent Gbagbo ne prouve, dans les jours qui suivent que Simone a fait quelque chose de très grave, qui touche à son honneur et à sa dignité d’homme, je peux attester que cela passera très mal, dans une partie de l’opinion. Et il devra alors en assumer les conséquences politiques. Au demeurant, s’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP. Ce retour chaotique à l’aéroport et le désordre dans la communication de l’ancien chef d’Etat, n’est ni celui de l’enfant prodige, encore moins celui du héros.

J’imagine que le pouvoir n’a pas manqué de multiplier les câbles diplomatiques à l’endroit des chancelleries du monde entier, comme pour dire : « vous voyez, on vous l’avait dit, c’est ainsi qu’il a dirigé le pays et il n’a pas changé ». Et c’est bien dommage pour ces hommes et femmes qui, durant dix ans, ont battu le pavé et espéré retrouver en Laurent Gbagbo, un nouveau Nelson Mandela. Vraiment dommage !

André Silver Konan

 

Laurent Gbagbo a choisi de médiatiser son divorce. Pour quelle raison, je l’ignore. Par Andre Silver Konan
Partager cet article
Repost0

Le 28 mai dernier, je vous apprenais que Le Seigneur me montrait que le president GBA.GBO etait en proie a des tourments, mais ...

Publié le par Akeulette

À peine le president, GBA.GBO  rentre en Cote d’Ivoire, qu’il lance une procedure de divorce contre sa femme Simone GBA.GBO! Je me demande pourquoi est-ce que le president est si presse de divorcer sa femme. Il avait dit qu’il voulait d’abord “pleurer ses morts” avant d’entreprendre toute autre action. Et voila, qu’a peine cinq jours après son arrivee, il s’archarne sur sa femme Simone GBA.GBO, après l’avoir humilie a l’aeroport !

Cela m’a rappele ma vision du 28 mai dernier, qui me disait que le president GBA.GBO etait en proie a des tourments, lesquels il refusait d'exprimer faute de courage!

Je pourrai dire aujourd'hui, que sa maitresse le pousse a divorcer de sa femme Simone GBA.GBO, ce qu'il ne veut certainement pas faire, mais par lâcheté, il obeit a sa maitresse!

Je suis tres decue de l’attitude du president GBA.GBO envers sa femme Simone! Mais, comme j’ai pas vu de divorce entre lui et sa femme Simone GBA.GBO dans mes reves et songes, j’espere a une reconciliation de ce couple mytique!

 

 

Le 28 mai dernier, je vous apprenais que Le Seigneur me montrait que le president GBA.GBO etait en proie a des tourments, mais ...
Partager cet article
Repost0

Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo demande le divorce avec Simone Ehivet Gbagbo: Par RFI

Publié le par Akeulette

Publié le : 

Texte par :RFI

 

Laurent Gbagbo demande le divorce. Selon un communiqué signé de l’un de ses avocats, l’ancien président ivoirien a saisi un juge aux affaires matrimoniales ce lundi 21 juin 2021. Conséquence selon lui « du refus réitéré depuis des années de Dame Simone Ehivet de consentir à une séparation à l'amiable ». Laurent et Simone Gbagbo se sont mariés en 1989. Elle a participé à la fondation du FPI.

Avec notre correspondant à AbidjanPierre Pinto

Laurent Gbagbo demande officiellement le divorce. Dans un communiqué lapidaire, l’un de ses avocats annonce que l’ancien président a saisi un juge après le refus de son épouse Simone Ehivet Gbagbo d’une séparation à l’amiable. 

Claude Menneton l’un des avocats de Laurent Gbagbo, indique dans ce communiqué de deux phrases, saisir un juge aux affaires matrimoniales d’une demande de divorce. En cause selon le texte « le refus réitéré de Dame Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproque ».

Ce communiqué vient confirmer ce qui se murmure depuis des mois et que des images captées par des téléphones portables à la sortie de l’avion de Laurent Gbagbo jeudi 17 juin ont dévoilé au grand jour. On y voit l’ancien président congédier son épouse d’un geste peu amène de la main. 

Laurent Gbagbo épouse Simone Ehivet en 1989. Sept ans auparavant, cette militante de la première heure fait partie, dans la clandestinité, des fondateurs du Front populaire ivoirien. À partir de 2000, lorsque Laurent Gbagbo accède à la magistrature suprême, Simone Gbagbo est une première dame très politique, une femme de pouvoir et d’influence, ce qui lui vaut le surnom de « dame de fer ». 

C’est à cette époque également que Laurent Gbagbo épouse selon les rites coutumiers, Nady Bamba. C’est au bras de cette dernière que Laurent Gbagbo est rentré en Côte d’Ivoire jeudi dernier. 

Simone Gbagbo est toujours 2e vice-présidente du FPI GOR. À la mort du premier vice-président Aboudramane Sangaré fin 2018, Laurent Gbagbo avait refusé qu’elle assure l’intérim du parti montrant une première fois les dissensions politiques au sein du couple. 

https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210621-c%C3%B4te-d-ivoire-laurent-gbagbo-demande-le-divorce-avec-simone-ehivet-gbagbo

 

Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo demande le divorce avec Simone Ehivet Gbagbo: Par RFI
Partager cet article
Repost0

Pris sur le net: NELSON MANDELA ET GBAGBO: Par Ladio Issa Sankara Koné

Publié le par Akeulette

NELSON MANDELA ET GBAGBO
Henri Gossé tu sais qu'en prison pendant 27 ans Mandela savait ce que sa femme Winnie Mandela faisait. Sa décision de divorce d'avec sa femme était déjà actée. Mais quand il a été libéré c'est Winnie qui est allée le chercher. Il s'est affiché avec elle, c'est quelques mois ou années après qu'il a officialisé son divorce et ce dans l'élégance. Et personne n'a rien eu à redire. C'est sa vie et les Sud-africains l'ont acceptée
Laurent Gbagbo lui il est libéré, tout le monde sait qu'il vivait avec Nady Bamba, tout le monde sait qu'il l'a mariée coutumièrement, tout le monde sait aussi que Simone est sa femme légale et légitime. Alors lorsque Gbagbo rentre en Côte d'ivoire, c'est Simone qui doit être aux premières loges.
Nady Bamba pouvait venir après Gbagbo.
En ce moment si Gbagbo a vraiment décidé de divorcer d'avec Simone il le fait après et il va s'installer avec Nady.
Je crois que c'est ça la logique.
Winnie s'appelait Mandela avant que ce dernier aille en prison , elle s'appelait Mandela quand ce dernier sort de prison. Donc il est resté avec elle avant de divorcer parce qu'elle portait son nom.
Simone s'appelle Gbagbo quand ce dernier va en prison, elle s'appelle encore Gbagbo quand ce dernier sort de prison , c'est avec elle il doit être d'abord. Quitte à divorcer après.
Je suis Simone
Gbagbo n'est pas Mandela
 
 Pris sur le net: NELSON MANDELA ET GBAGBO: Par Ladio Issa Sankara Koné
Partager cet article
Repost0

Pris sur le net: C'EST PARCE QUE NOUS AIMONS AUSSI GBAGBO ET SIMONE... Par: ÉDOUARD YRO

Publié le par Akeulette

C'EST PARCE QUE NOUS AIMONS AUSSI GBAGBO ET SIMONE...
Quand parfois certains n'ont aucun élément pour contredire des faits accablants , ils versent dans d'inutiles extrapolations et autres considérations qui sont aux antipodes du sujet de discussion.
Revenant à cette histoire du président Gbagbo et de son épouse Simone, je voudrais dire ceci et ce sera mon dernier post sur le sujet. Personne n'est contre le fait que le président Gbagbo ait une seconde épouse. Y a t-il un seul homme fidèle dans ce monde ? personne n'est contre sa seconde épouse Nady Bamba que Simone connait d'ailleurs depuis des lustres . La seule chose que beaucoup ont souhaité, c'est que le président Gbagbo et même Nady aussi aient de l'égard et du respect pour Simone. Qu'ils lui accordent la place qui est la sienne:celle de première épouse et d'ex-première dame, de fondatrice et Vice-présidente du fpi .
Le souhaitant ainsi, ce n'est pas seulement pour faire plaisir à Simone mais c'est aussi et surtout pour préserver l'image de marque du président Gbagbo lui-même. Dans l'imaginaire populaire, Gbagbo et Simone sont indissociables au regard de leur parcours politique commun et singulier . Blesser, humilier l'un c'est en faire autant pour l'autre.Si le président Gbagbo humilie Simone, il s'humilie lui-même aussi et vis versa.
Si dame Nady ou le protocole avait tout simplement laissé le président être accueilli par Simone sans restrictions ni frictions , que main dans la main, les deux faisaient un tour d'honneur pour saluer les autorités traditionnelles sous les bâches dehors et les nombreux Ivoiriens qui ont fait le déplacement, l'honneur des deux aurait été sauf. Nady en tant que seconde épouse officielle pouvait même jouer le jeu, s'éclipser et rentrer en catimini quitte à être rejointe après par le président Gbagbo.
Qui ne sait pas que Nady a vécu auprès du président Gbagbo les 10 ans de sa détention. Elle s'est occupé de lui. Elle devrait même aussi avoir une part de reconnaissance même de la part de Simone . Mais je ne sais pas qui en est le responsable, tout a été mal ficelé et cela a donné le triste résultat que nous avons vu et il faut avoir le courage de le reconnaitre .
Pour finir, que certains sachent ceci :Ce qui est dénoncé et fait polémique, ce n'est pas la vie privée du président Gbagbo mais ce sont ses actes publics. Nous tous aimons le président Gbagbo seulement, chacun l'exprime à sa façon.il reste un référent politique pour tous même si certains pensent qu'il est leur propriété exclusive.
Après ce flot de passion qui nous a tous conduit à des maladresses, que la sagesse reprenne ses droits dans nos cœurs, à commencer par le président Gbagbo et Simone. Les défis qui nous attendent sont herculiens.Le serpent n'est pas encore mort.
BON DÉBUT DE SEMAINE À CHACUN. MERCI INFINIMENT À MES ENFANTS ET À VOUS TOUS QUI AVEZ PENSÉ À MOI À L'OCCASION DE LA FÊTE DES PÈRES.
ÉDOUARD YRO
COPENHAGUE, DANEMARK 🇩🇰
EDOUARDYRO@GMAIL.COM
Pris sur le net: C'EST PARCE QUE NOUS AIMONS AUSSI GBAGBO ET SIMONE... Par: ÉDOUARD YRO
Partager cet article
Repost0

Pris sur le net: DOUMBIA LASSINE ÉCRIT À SA SOEUR NADYANA BAMBA.

Publié le par Akeulette

DOUMBIA LASSINE ÉCRIT À SA SOEUR NADYANA BAMBA.

CHÈRE SOEUR.

J'avoue que je ne suis pas surpris par ton comportement parceque pendant la gouvernance du president Laurent Gbagbo, tu te pavanais deja à tous les carefours pour montrer aux ivoiriens que tu étais aussi une première dame , tu faisais mème nommé des personnalités au post important , l'exemple de ton beau frère fadika que tu as fait nommé au post de directeur general de petroci.

Chère soeur , tu es musulmane et dans le coran il est dit que la seconde épouse doit respecté la première épouse. Pourquoi tu te montre en spectacle ?

Il est vrai que le pdt gbagbo t'a doté , vous avez mème un petit garçon tu es resté 10 ans de ta vie à ses cotés pendant ces long moments d'incarceration , tu ne l'as pas trahi , ça 'c'est une bonne chose , mais cher soeur , tu ne l'as pas trouvé celibataire , Laurent gbagbo est un homme légalement marié

Pourquoi tu te montre en spectacle ? de cette façon avec ce comportement belliqueux et désobligeant, tu en fais trop ma soeur ,pourquoi tu ne fais pas comme tes amies chiza parceque en realité tu es une chiza et les chiza connaissent leur place.

Tu pense ridiculiser simone Gbagbo en distribuant l'argent qui devait servir à la campagne présidentielle de 2010 et que tu as gardé par devers toi aux kuyo tea narcisse et autres , ces vieilles personnes qui t'appellent toi , une jeune fille d'une quarantaine d'année petite maman et tu en es fièr , Tu as vu comment le president Gbagbo a jeté ton bras quand tu jouais le role d'agent de securité la? vraiment dommage.

Tu manque d'education et de sagesse et c'est vraiment dommage .

Tu aurais dù à ta descente d'avion, rentré tranquilement chez toi et l'attendre à la maison au lieu de te montrer en spectacle et gacher la fète de cet homme que les ivoiriens attendaient ce jeudi 17 juin 2021 date desormais historique en CI.

Retient aujourdhui que le nassigui que tu as donné au monsieur finira un jour et tot ou tard il reconstituera sa famille parceque une famille est sacrée .

Bruxelles n'est pas Abidjan, tu as fait pour toi en belgique ou vous etiez tous les deux , il était à ta merci mais aujourdhui, il est au milieu des siens et bientot tu verras un autre gbagbo . Bientot comme toutes les chiza en mal de publicité tu rentreras dans la poubelle de l'histoire .

Ton frère Doumbia lassiné

 

Pris sur le net:  DOUMBIA LASSINE ÉCRIT À SA SOEUR NADYANA BAMBA.
Partager cet article
Repost0

Le 29 juillet 2017, Le Seigneur me montrait que le president GBA.GBO allait se separer du faux prophète evangeliste qui l'avait enduit en erreur!

Publié le par Akeulette

Hier dimanche 20 juin 2021, j'ai lu cette annonce sur les réseaux sociaux: "Le président Gbagbo n'est plus dans les histoires de malachie, il n'est plus évangélique, il est reparti à l'église catholique."

Cette information m'a fait beaucoup rigoler, et m'a rappeler un reve, que j'avais fait en juillet 2017, à ce sujet. Dans le reve, Le Seigneur me faisait comprendre que le president GBA.GBO n'allait plus faire confiance à ce monsieur: "l’Apôtre Koré Moïse, ancien conseiller et pasteur de Laurent Gbagbo"

Le president GBA.GBO  en retournant  officielllement à l’Eglise Catholique nous fait comprendre qu’il ne fait plus  confiance en L’Eglise Evangelique et à ce monsieur, “l’Apôtre Koré Moïse”.

Voici un autre commentaire qui m'a fait aussi rigoler sur les réseaux sociaux:  Ce monsieur repondait a un post de monsieur Koré Moïse: Mon frère ton adoration est diabolique Gbagbo a été délivré de vous. Il a enfin quitté l eglise morte pour quelque chose de concret meme si je ne suis pas chrétien, je préfère de loin l eglise catholique que vos églises mortes là. Loin de Gbagbo l eternel des armées"

----------------------------------------------------------------------

Ci-joint mon reve du 29 juillet 2017

Le président GBA.GBO ne fera plus confiance a ce faux prophète qui avait prophetisé par Baal et l'a enduit en erreur par le passé!!!

Published on July 29 2017 by Akeulette

Reve de ce petit matin du 29 juillet 2017

Dans ce reve, je vois le president Laurent GBA.GBO, tout frais, habillé dans une chemise a manche courte, couleur creme avec des rayures blanches et un pantalon de la meme couleur.

Il etait assis devant un monsieur, sur un tabouret entrain de discuter avec ce monsieur. Ce monsieur, lui, etait allonge dans une chaise pliante. Leur discussion etait sur le theme du moment en Cote d'Ivoire, " la reconciliation". Le president GBA.GBO demandait a ce monsieur comment allait la reconciliation en Cote d'Ivoire. C'est alors, que ce monsieur lui repondit, : " tout est fait,  tout  est arrangé, tout passe moi", il racontait sa vie. C'est alors que le president GBA.GBO lui dit: " quitte-la, je vais voir moi meme."

C'est en ce moment que j'ai realisé, que ce monsieur etait,  l'un de ces faux prophètes Evangelique, qui avait abusé de la confiance du president GBA.GBO! Ces faux prophètes a qui le president se confiait avant d'agir. Ces faux prophètes qui avaient prophetisés par Baal, et l'avait enduit en erreur par le passé!  Dans la reve ce faux prophète etait allongé dans une chaise pliante, ce qui veut dire, qu'il est dans une bonne position financierement, apres avoir escroqué le president GBA.GBO dans par le passé.Il ment au président que la reconciliation est faite, et que tout passe par lui! Un vrai menteur, car nous savons tous, que ces voyous de la republique peine a reconcilier la Cote d'Ivoire tres en colère et ses enfants! Il dit aussi, que tout passe lui, il veut encore tromper le president GBA.GBO, pour lui soutirer de l'argent! Mais le president ne se laissera plus prendre, raison pour laquelle, il l'a chassé!

https://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2017/07/le-president-gba.gbo-ne-fera-plus-confiance-a-ce-faux-prophete-qui-avait-prophetise-par-baal-et-l-a-enduit-en-erreur-par-le-passe.ht

-------------------------------------------------------------------------

Texte par :RFI

Il s’était accordé quelques jours de repos après son retour en grandes pompes en Côte d’Ivoire jeudi dernier. Et c’est ce dimanche 20 juin que Laurent Gbagbo a choisi pour sa première apparition publique. L’ancien président a créé la surprise en assistant à la messe dominicale à la cathédrale du Plateau, le quartier des affaires d’Abidjan. Une sortie qui a suscité un plein d’émotions chez les fidèles présents.

Avec notre correspondant à AbidjanSidy Yansané

Hormis les cadres de son parti, personne n’était au courant de la présence de Laurent Gbagbo à la cathédrale Saint-Paul du Plateau. En le voyant sortir de son véhicule, vêtu d’une chemise blanche, épaulé par son service d’ordre, les quelques fidèles retardataires prennent le temps de le saluer avant de pénétrer dans l’enceinte du lieu de culte.

Deux heures de sermon et de cantiques défilent, avant que monseigneur Jean-Pierre Kutwa n’invite l’ex-chef d’État à monter sur scène. Les fidèles, qui se retenaient jusqu’à présent, entrent en effervescence.

Le cardinal Jean-Pierre Kutwa offre un chapelet blanc à Laurent Gbagbo, puis lui adresse quelques mots sur l’actualité socio-politique du pays : « Le train de la réconciliation est sur les rails, mais il faut que le train aille jusqu’à la gare de la paix. »

 

L’ancien président n’a pas prononcé un mot, l’excitation est pourtant toujours palpable au sortir de la messe : « De voir notre président parmi nous ce matin, nous sortons avec une belle note. Nous sommes dans l’émotion, c’est vraiment notre président », insiste une fidèle. « Vraiment, je suis très ému, j’ai encore les larmes aux yeux, commente un paroissien. Parce que cela démontre que la foi fait gagner les batailles. »

Laurent Gbagbo prévoit de se rendre dans son village de Mama, « sûrement dans la semaine », confie l’un de ses proches.

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210620-c%C3%B4te-d-ivoire-laurent-gbagbo-appara%C3%AEt-en-public-pour-la-messe-%C3%A0-la-cath%C3%A9drale-du-plateau

 

Le 29 juillet 2017, Le Seigneur me montrait que le president GBA.GBO allait se separer du faux prophète evangeliste qui l'avait enduit en erreur!
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>