Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je vous souhaite une bonne fete de la nativite, chers lecteurs et lectrices de mon blog! Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : Dieu-avec-nous;  Mt 1.23 ​​​​​​​

Publié le par Akeulette

Mes chers (es) amis (es), cela fait maintenant, cinq annees que vous me lisez ici sur mon blog, pour ceux qui me lisait jadis sur le forum Ivoirien auquel je participais cela fait huits annees. Car c'est en effet le 26 decembre 2010, que moi Akeulette, me suis connectee sur un forum, pour prendre part au debat politique Ivoirien. La politique en generale ne m'interessait pas, et particulierement la politique Ivoirienne ou la liberte d'expression n'existe pas. Je ne savais donc rien de ce qui se passait en Cote d'Ivoire, jusqu'a, ce que une amie a moi, qui etait alle voter en novembre 2010 a l'ambassade de Cote d'Ivoire a Londres, passa me voir apres son vote, et me raconta les enjeux politiques de ce vote. Elle me  parla du  complot de la France contre la Cote d'Ivoire et le president GBA.GBO, et des propheties sur cette crise Ivoirienne.  Apres son temoignage, j'ai voulu en savoir plus sur ce cette crise, et j'ai fais des recherches sur le net a ce propos.  C'est ainsi, qu'un jour de 26 decembre 2010, je me suis connectee pour la premiere fois un forum politique Ivoirien en ligne. Peu de temps apres ma connection sur ce forum, j'ai commencee a faire des reves et visions sur ce qui se passait dans cette crise. Et depuis, ma vie a changee, car je  vois tout se qui se passe en Cote d'Ivoire, sur le plan spirituel. Donc pour moi, la crise que traverse la Cote d'Ivoire n'est pas jeu, cette crise est tres serieuse car spirituelle et elle se terminera forcement par une guerre de LIBERATION! De ce fait, je suis attristee de voir, la majorite des Ivoiriens applaudir ces criminelles au pouvoir, qui ont endeuille la Cote d'Ivoire, car la Cote d'Ivoire, elle, elle, passe tout son temps a demander a Dieu de lui  rendre JUSTICE! J'ai quittee definitivement le forum Ivoirien en juin 2017, car c'etait devenu impossible pour moi de continuer a me disputer avec les intervenants de ce forum. Il y'avait une telle animosite qui y regnait c'etait incroyable!  

Les statistiques de mon blog me montre, que vous avez lus ce postci-joint, (218) fois en 25 jours! C'est un record! 

1)<<http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2018/06/nady-bamba-le-serpent-dans-la-poche-de-gbagbo-zokou-gbeuli-des-renseignements-generaux.html>>

 Si, vous avez relus, ce post tant de fois, ce mois-ci, c'est sans doute parceque les faits que la "lettre du continent" relate sur cette dame en ce mois de decembre 2018, corroborrrent presqu'a mes dires et a ceux de monsieur "Zokou Gbeuli" qui datent du 29 juin 2018. J'aimerai vous rappeller a cet effect, que moi Akeulette, ne suis pas sur le net, pour raconter du n'importe quoi sur la crise Ivoirienne. Tout les faits que je vous relate sur la crise ivoiriennes, sont sur des bases spirituelles. Je paie chaque annee la somme de 59.88 Euro  @ "Overblog" qui heberge mon blog, pour ne pas que mon blog soit submerge de publicite. Je devais renouveller cet abonnement demain 26 decembre 2018, mais je viens de l'annuler, car je ne suis pas satisfaite du service clientelle de Overblog.  Sans doute qu'apatir de demain, vous commencerez a voir de la pub sur mon blog.  Je vous dis ceci, pour faire comprendre que, je ne viendrais pas payer chaque annee la somme de  59.88 depuis mainteant cinq ans, pour vous entretenir avec des mensonges. Et vous meme, vous cesseriez de me lire et de suivre mon blog, si saviez constate, que je vous racontais des balivernes, et que mes reves et songes sur la crise ivoirienne ne s'etaient jamais materialises depuis le temps que vous me lisez. Je prends tres au serieux, la mission que Notre Seigneur Jesus-Christ m'a confie, qui est de transmettre ses messages aux Ivoiriens, pour que ceux-ci connaissent les tenants et abouttissants de la crise Ivoirienne. 

2) Vous lisez enormement aussi cet article-ci: <<http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2016/08/voici-pourquoi-les-noirs-ne-sont-pas-riches-selon-un-penseur-juif.html>> qui vient en deuxieme position, j'espere que vous appliquerez les conseils que nous donne ce "penseur juif", pour que nous noirs ( Africains) du monde entier, puissions nous batir!

3) Le post le plus lu aussi par vous, et qui vient en troisieme position ce mois-ci, est: <<http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2018/11/le-plateau-abidjan-sera-assiege-par-des-etrangers-qui-viendront-liberer-la-cote-d-ivoire-je-tenais-dans-la-main-une-longue-liste-de>>

Que vous dire de plus, j'aimerai de mon coeur que la Cote d'Ivoire soit liberee, que cette vision s'accomplisse, le plus tot possible, pour que je vois plus ces voyous dela republique, narguer et depouiller la Cote d'Ivoire!

Encore une fois, JOYEUX NOEL!!!
  

Je vous souhaite une bonne fete de la nativite, chers lecteurs et lectrices de mon blog! Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : Dieu-avec-nous;  Mt 1.23 ​​​​​​​
Partager cet article
Repost0

Liberté provisoire de Gbagbo et Blé Goudé : pas de décision de la CPI avant mi-janvier par Jeune Afrique

Publié le par Akeulette

| Par 

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) ne prendra pas de décision sur la mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé avant mi-janvier 2019.

Poursuivis par la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité lors de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire fin 2010-début 2011, les deux anciens hommes forts d’Abidjan devront patienter, tout comme leurs partisans qui avaient jubilé le 13 décembre dernier, croyant à une rumeur faisant état de la remise en liberté de l’ancien président ivoirien et de son ancien ministre de la Jeunesse. 

Les juges de la CPI n’ont, à ce jour, toujours pas fait connaître leur décision, et ne reprendront leurs travaux que le 7 janvier prochain, pour se réunir à la mi-janvier. En attendant, les avocats de Charles Blé Goudé et de Laurent Gbagbo s’activent pour trouver des résidences d’habitations pour leurs clients à Bruxelles, la Belgique ayant été choisie pour les accueillir.

La Belgique tarde à répondre

Si le problème de logement de Laurent Gbagbo est réglé, ce n’est toujours pas le cas pour Charles Blé Goudé. Nadianni Bamba, la seconde épouse de l’ex-président ivoirien, a un pied à terre dans la capitale belge. Le conseil de l’ex-ministre de la Jeunesse cherche pour sa part à trouver une maison réunissant toutes les conditions sécurité requises par la CPI.

Enfin, les Belges, saisis par la CPI pour accueillir les illustres prisonniers, n’ont pas encore officiellement fait suite à la demande de La Haye. Le dossier est toujours en cours d’instruction dans un contexte politiquement compliqué pour la Belgique, après la démission du Premier ministre Charles Michel, mardi 18 décembre, et alors qu’un débat sur d’éventuelles élections anticipées.

LA CHAMBRE, QUI ESTIME QU’AUCUNE DÉCISION NE POURRA INTERVENIR AVANT LA MI-JANVIER

Plusieurs défis s’imposent à la Belgique. En premier lieu, les questions de sécurité et l’importance des moyens logistiques à mettre en place pour accueillir les deux Ivoiriens. Il faut également prévoir le personnel, notamment policier, à déployer pour encadrer le dispositif. Des moyens qui ont un coût.

« Nous avons bon espoir que tout rentrera dans l’ordre. Ce que nous pouvons confirmer est que nous avons été saisis par la chambre, qui estime qu’aucune décision ne pourra intervenir avant la mi-janvier », a confié à Jeune Afrique, l’un des avocats des détenus.

https://www.jeuneafrique.com/693314/societe/liberte-provisoire-de-gbagbo-et-ble-goude-pas-de-decision-de-la-cpi-avant-mi-janvier-2019/?utm_source=Facebook&utm_medium=JeuneAfrique&utm_campaign=PostFB_20122018&fbclid=IwAR2zTPb936kB4f66UmefW4zI9iaLFfKu1vb1E9a9G8FlrXFZdmj-aucRi9A

Liberté provisoire de Gbagbo et Blé Goudé : pas de décision de la CPI avant mi-janvier par Jeune Afrique
Partager cet article
Repost0

Je pense a vous ce matin madame Simone GBA.GBO et compatis a votre chagrin et humiliation. Que cette mésaventure vous serve de lecon!

Publié le par Akeulette

Mes pensees vont vers Simone GBA.GBO ce matin. Elle qui a ete induite en erreur et a annoncee pompeusement devant RFI la liberation de son cher mari alors que le monsieur est encore en detention!!! Quelle humiliation!

Message de Tapé Groubera qui était à la Haye hier samedi 15 décembre 2018 et qui y a vu le président Gbagbo et Blé Goudé. Lisez son message.
+++++++

Bonjour à tous. Dans le cadre de notre action LE BENELUX FÊTE AVEC LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO ET LE MINISTRE CHARLES BLÉ GOUDÉ, initié depuis un mois, nous effectivement étions hier samedi 15 décembre 2018 devant la prison de La Haye de 9h à 17h. J'ai eu le privilège d'être reçu par le ministre C. BLÉ GOUDÉ de 13h45 16h45. J'ai partagé son repas qu'il a cuisiné. J'ai également eu l'honneur de serrer la main du président Gbagbo; et à la fin de de se dire au revoir à l'africaine par des «coups de têtes».
Tout ceci pour dire que le Président GBAGBO et son ministre BLÉ GOUDÉ étaient encore hier (samedi 15/12/2018) à La Haye.
Le ministre Charles BLÉ GOUDÉ me charge de vous dire « qu'AUCUNE DÉCISION N'A ENCORE ÉTÉ PRISE LES CONCERNANT. LORSQUE LEUR LIBÉRATION SERA EFFECTIVE CE SERA PAR DES CANAUX OFFICIELS.
DANS LA DISCIPLINE ET LE CALME FAISONS CONFIANCE À LA JUSTICE.»
Tapé GROUBERA, Porte Parole de la Plateforme de l'Opposition Ivoirienne du Benelux (POIB)
+32484557873/+032493308818.
Bonne journée de dimanche.

Je pense a vous ce matin madame Simone GBA.GBO et compatis a votre chagrin et humiliation. Que cette mésaventure vous serve de lecon!
Partager cet article
Repost0

Il y a un hiatus entre l'annonce de madame Simone GBA.GBO hier concernant la liberte provisoire qui aurait ete accordee au president Laurent GBA.GBO hier vendredi 14 decembre et la realite de la Cpi!

Publié le par Akeulette

Je m'explique,

Hier madame Simone GBA.GBO a invite la presse nationale internationale pour leur annoncer une fausse bonne nouvelle qui etait la "liberte provisoire" accordee a son mari, le president Laurent GBA.GBO! "Avec des danses et accolades, sous des rythmes musicaux, plusieurs personnes massées à la résidence de M. Gbagbo, à Cocody, dans l’est d’Abidjan, ont manifesté bruyamment ce vendredi leur joie après l’annonce d’une libération provisoire de leur mentor sur les réseaux sociaux."

Alors que le schema est tout autre. A la CPI, les juges tardent a faire connaitre leur decison.

" Pas d’audience, pas de communiqué. Ce vendredi, le bureau du procureur et les avocats de la défense sont restés dans l’expectative. Il leur a fallu attendre la fin de journée pour être informés qu’une « décision écrite » leur serait transmise « d’ici la fin de l’année », indique une source proche du dossier." "Parmi les aspects susceptibles de retarder l’annonce de la décision des juges : le choix d’un pays hôte en mesure de respecter les droits et obligations des prévenus. Le représentant du greffe a indiqué jeudi qu’un Etat qui entretient une collaboration « complète et effective » avec la Cour, a déjà été approché. Mais ce dernier, précise-t-il, « sollicite un peu de formalisme » de la part de la Chambre préliminaire." (RFI)  « Aucune décision n’a été rendue. Nous ne pouvons donc pas spéculer sur un quelconque verdict. Vous serez informés en temps et en heure dès que la décision sera prise », a déclaré à Jeune Afrique Fadi El Abdallah, porte parole de la CPI.

En fait, madame Simone GBA.GBO a ete induite en erreur par: "Me Rodrigue Dadje, l’un des avocats de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire qui affirmait sur sa page Facebook: « Gbagbo Libre ! Merci seigneur »… Avant de se rétracter et de préciser, quelques minutes plus tard : « L’info de sa libération n’est pas confirmée par la CPI (…). prière de ne pas véhiculer de fausses informations ».  Mais c'etait Trop tard, "plusieurs médias ont même repris l’information, avant de publier des démentis." Mais rien n’y fit. "Dans les rues d’Abidjan, la rumeur s’est propagée à la vitesse d’un feu de brousse. À Yopougon, fief de Gbagbo, des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément, criant leur joie et dansant dans les rues au cri de « On aime Gbagbo » ou « Gbagbo libéré ». En milieu d’après-midi, Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-président, a elle aussi annoncé la libération provisoire de son mari devant des journalistes. Une vidéo de la scène a été mise en ligne, aussitôt reprise sur les réseaux sociaux. La vidéo a par la suite été supprimée du compte de l’ancienne Première dame."

Rocambolesque tout ca!

Comment Simone GBA.GBO, une personnalite d'une telle envergure a pu se laisser berner par de fausses rumeurs pour balancer une information aussi sensible au monde entier au lieu d'attendre l'annonce officielle de la CPI?

Cela me laisse sans voix.

Ce que moi je sais a propos de la libertaion du president GBA.GBO, je vous l'ai dit, le 11 decembre dernier en ce termes: <<J'ai encore revee de la liberation du president GBA.GBO, mais je pense que ce reve a ete influence par le post, d'un ami que j'ai lu sur facebook hier. Apres mon reve de ce matin, j'ai ecris a cet ami. Voici mon message: <<Bonjour  je viens de faire un reve sur la liberation du president. Je pense qu'il sera libre en "2020"! Je ne sais pas, si j'ai fais ce reve par rapport a ton post d'hier, qui parlait d'une mise en liberte provisoire du president en cette fin d'annee 2018! C'est vrai que quand j'ai lu ton poste, j'etais perplexe, je n'etais pas sur, j'etais un peu confuse. Donc je pense que c'est pour me rassurer que Le Seigneur m'a montree cet autre reve sur la liberation du president GBA.GBO mais cette fois avec une l'annee de sa liberation <<2020>>! 

Donc voila, le Seigneur ne m'as pas parlee de " liberte provisoire", mais plutot d'une LIBERTE DEFINITIVE!!!

J'attends donc de voir, je serai ravie que le president GBA.GBO obtienne la liberte provisoire en cette fin d'annee 2018 en attendant 2020 pour sa liberation definitive! Mais je ne serai point decue si ce n'etait pas le cas!

Et Si, la liberte provisoire est encore refuse au president GBA.GBO, et s'il est maintenu en detention, je comprendrais maintenant pourquoi dans mon reve, du 11 decembre 2018 sur sa liberation, Le Seigneur m'as plutot montre sa liberation pour 2020, ce qui me ramene a cette vision du 04 avril 2016 intitule: <<J'ai encore revee de la liberation du president Laurent GBA.GBO!>> Dans ce reve, le Seigneur me raconte l'histoire d'un moine, injustement emprisonne au xvii siecle dans un monastere (prison). Il me dit: " en 1617 un moine"...Ce moine, est la metaphore du president Laurent GBA.GBO. Le Seigneur me dit que ce moine injustement emprisonne dans ce monastere ( prison), est tres aime de son peuple, ( ses fideles). Chaque jour, hommes, femmes, enfants et bebes, monterent sur les murailles du monastere (prison), pour essayer de liberer leur moine, (president) en cassant les pierres de ce monastere. Je voyais ces hommes, femmes, enfants et bebes, casser les pierres de la muraille, du monastere, mais chaque fois, les pierres du monastere cassees, etaient remisent a leurs places par les gardes penitentiaires, qui chassaient, les fideles de ce moine. Et puis un jour, ce moine fut libere, la porte de la prison etait grande ouverte, je l'ai vu sortir. Il etait barbu, arrete dans la cour de la prison, il humait l'air frais de la liberte. Il faisait jour, Il etait tout heureux, il souriait. Je pense que les pierres de la muraille, cassees par les fideles du moine, qui ont ete chaque fois remisent a leurs places, par les gardes penitentiaires, sont les demandes de liberte provisoires demandees, par l'avocat du president GBA.GBO, qui lui ont ete chaque fois refusees!! (voir lien) http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2016/04/j-ai-encore-revee-de-la-liberation-du-president-laurent-gba-gbo.html?fbclid=IwAR1naDJN0Vzg1ThMIgRwnm8oQnr0opMCKvpWJtFJRV1WR5vkrGpm359MqPc

 

 

 

 

Il y a un hiatus entre l'annonce de madame Simone GBA.GBO hier concernant la liberte provisoire qui aurait ete accordee au president  Laurent GBA.GBO  hier vendredi 14 decembre et la realite de la Cpi!
Partager cet article
Repost0

Liberté provisoire de Laurent Gbagbo : Aucune décision n’a été rendue. Nous ne pouvons donc pas spéculer sur un quelconque verdict a déclaré à Jeune Afrique Fadi El Abdallah, porte parole de la CPI.

Publié le par Akeulette

Par Jeune Afrique
Liberté provisoire de Laurent Gbagbo : une rumeur crée la confusion en Côte d’Ivoire

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté leur joie, vendredi à Yopougon, après des rumeurs faisant état de la libération par la Cour pénale internationale de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Une information pourtant démentie par la CPI.

La décision était très attendue. Tellement attendue que, dès le début de l’après-midi, alors que les sources officielles refusaient de la confirmer et que le porte-parole de la CPI assurait qu’aucun verdict n’avait encore été rendu public, la rumeur a enflé sur les réseaux sociaux : « Laurent Gbagbo est libre ».

La foule malgré les démentis

Me Rodrigue Dadje, l’un des avocats de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, affirmait même sur Facebook : « Gbagbo Libre ! Merci seigneur »… Avant de se rétracter et de préciser, quelques minutes plus tard : « L’info de sa libération n’est pas confirmée par la CPI (…). prière de ne pas véhiculer de fausses informations ».

Plusieurs médias ont même repris l’information, avant de publier des démentis. Mais rien n’y a fait. Dans les rues d’Abidjan, la rumeur s’est propagée à la vitesse d’un feu de brousse. À Yopougon, fief de Gbagbo, des milliers de personnes se sont rassemblées spontanément, criant leur joie et dansant dans les rues au cri de « On aime Gbagbo » ou « Gbagbo libéré ».

En milieu d’après-midi, Simone Gbagbo, l’épouse de l’ex-président, a elle aussi annoncé la libération provisoire de son mari devant des journalistes. Une vidéo de la scène a été mise en ligne, aussitôt reprise sur les réseaux sociaux. La vidéo a par la suite été supprimée du compte de l’ancienne Première dame.

Pas de date d’audience prévue

Au terme de cette journée à suspense, aucune information sur une décision de la CPI n’était connue. « Aucune décision n’a été rendue. Nous ne pouvons donc pas spéculer sur un quelconque verdict. Vous serez informés en temps et en heure dès que la décision sera prise », a déclaré à Jeune Afrique Fadi El Abdallah, porte parole de la CPI.

La veille, jeudi 13 décembre, l’audience portant sur l’examen de la demande de mise en liberté provisoire formulée par les avocats de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé s’était tenue à La Haye devant la 1ère chambre de la Cour. Après les auditions du procureur, des avocats des parties civiles et de ceux de la défense, l’audience a été ajournée. Initialement reportée au lendemain, vendredi, elle ne s’est finalement pas tenue.

https://www.jeuneafrique.com/690181/politique/liberte-provisoire-de-laurent-gbagbo-une-rumeur-cree-la-confusion-en-cote-divoire/?utm_source=Facebook&utm_medium=JeuneAfrique&utm_campaign=PostFB_14122018&fbclid=IwAR0FQs4VxaJaS-nsVNdf1s2iPtZHbwyEQQWmtG9F1cQrL1fYk1pgjiE5gPI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liberté provisoire de Laurent Gbagbo :  Aucune décision n’a été rendue. Nous ne pouvons donc pas spéculer sur un quelconque verdict  a déclaré à Jeune Afrique Fadi El Abdallah, porte parole de la CPI.
Partager cet article
Repost0

Liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : ce qu’exige le procureur, par Jeune Afrique

Publié le par Akeulette

| Par

Alors que la CPI rendra ce vendredi 14 décembre sa décision quant à la demande de mise en liberté provisoire déposée par Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, le procureur, Eric MacDonald, a posé ses conditions.

Jeudi 13 décembre, pendant trois heures d’une audience à huis clos partiel, le procureur, l’avocate des parties civiles et ceux de la défense ont tenté de trancher sur la demande de liberté provisoire émise par Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Une audience qui a finalement été suspendue jusqu’au lendemain.

Durant les débats, le procureur Eric MacDonald s’est, une nouvelle fois, opposé à la mise en liberté provisoire des prévenus, notamment du fait de « leur grande capacité de mobilisation ». Il a informé la Cour de son intention de faire appel si la décision des juges était contraire à ses recommandations.

Outre la libération ou non des prévenus, c’est le pays hôte – celui qui les accueillerait en cas de décision favorable – qui a été largement débattu devant la chambre de première instance, le procureur souhaitant une résidence en Europe, et de préférence aux Pays-Bas afin que les deux hommes soient « facilement à la disposition de la Cour ».

« Minimiser les risques de fuite »

« Si Laurent Gbagbo devait être libéré en Côte d’Ivoire, il est possible qu’il ne soit pas présent à son procès, même avec un mandat d’arrêt international », estime en effet Eric MacDonald, citant le cas de Simone Gbagbo qui, malgré un mandat d’arrêt de la CPI, est sortie de prison grâce à une amnistie des autorités ivoiriennes.

Pour minimiser les risques de fuite, le procureur a en outre recommandé que les accusés, en cas de libération, remettent leur passeport au greffe et portent un bracelet électronique, mais aussi qu’ils paient une caution dont le montant serait fixé par la chambre. Il s’agirait d’« une somme qu’ils pourraient perdre si les conditions de liberté provisoire n’étaient pas respectées », a-t-il précisé. Une de ces conditions serait  de s’abstenir de tout contact direct ou indirect avec les témoins.

Pour maître Emmanuel Alti, l’avocat de la défense, qui a rappelé que la première demande de liberté de provisoire de Laurent Gbagbo date du 27 avril 2012, « c’est au procureur de prouver que la détention de Laurent Gbagbo est nécessaire ». Étant présumé innocent, « sa détention ne peut être qu’une mesure exceptionnelle », a précisé Me Emmanuel Altit pour qui « le dossier du procureur ne permet pas de fonder une suspicion raisonnable permettant la poursuite de la détention ».

Dire qu’« il faut maintenir Laurent Gbagbo en détention parce qu’il est populaire » est un non-sens, relève maître Altit qui poursuit : « Il est populaire depuis longtemps, il sera toujours populaire. Ce qui veut dire qu’il ne sera pas libéré. Et ça ce n’est pas du droit. Il ne faut pas confondre les admirateurs et le réseau », note l’avocat.

Un couvre-feu pour Charles Blé Goudé

Maître Altit a par ailleurs souligné l’âge (73 ans) et les pathologies de son client. « Lorsque le détenu est âgé, il devient fragile. Une personne âgée détenue connaît un vieillissement accéléré. C’est une forme de punition incompatible avec la présomption d’innocence. Les pathologies dont souffrent Laurent Gbagbo commandent sa mise en liberté. »

Les conditions de liberté provisoire avancées par le procureur ne sont pas les mêmes pour les deux hommes : Eric MacDonald s’est montré plus strict envers l’ancien « général de la rue », qui « a déjà tenté d’utiliser de faux passeport par le passé ».

S’il est libéré, ce dernier devra se présenter deux fois par semaine devant les forces de police et être soumis à « un couvre-feu de 23 h à 6 h du matin ». Une requête qui a fait sourire le concerné dans son box. Contrairement à l’ancien président, Charles Blé Goudé « n’avait jamais encore présenté de requête de mise en liberté provisoire. Il était déterminé à répondre à la justice », a précisé maître Geert-Jan Alexander Knoops, son avocat.

Un pays-hôte « favorable »

Cependant, « en janvier 2019, cela fera exactement sept ans et demi, en comptant les quatorze mois de détention en Côte d’Ivoire », que l’ancien ministre de la Jeunesse est en détention. « Sur la base de la jurisprudence de la CPI et de la Cour européenne des droits de l’homme, Charles Blé Goudé est admissible à une mise en liberté provisoire », a relevé son avocat, précisant que son client se conformerait à toutes les conditions fixées par la Chambre. Toutefois, « ces conditions ne doivent pas être si contraignantes que cette mise en liberté deviendrait une détention de facto », a-t-il précisé.

La liberté provisoire des deux hommes ne pourra être prononcée le 14 décembre que si un pays est disponible à les accueillir. « Sans préjuger du verdict », le greffe « a pris la liberté de consulter » les pays hôtes proposés par la défense. « La réponse des Pays-Bas [l’option privilégiée par le procureur, NDLR] est défavorable », mais un autre « pays hôte évoqué en huis clos » s’est montré favorable, a fait savoir le greffe.

https://www.jeuneafrique.com/685757/societe/liberte-provisoire-de-laurent-gbagbo-et-charles-ble-goude-ce-quexige-le-procureur/?utm_source=Facebook&utm_medium=JAEco&utm_campaign=PostFB_13122018&fbclid=IwAR2ds75Tpz_l6v7RapvTvKNls9YpDJs5TcHcwQDbopm_BetjULunZf_VVTA

 


Liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : ce qu’exige le procureur, par Jeune Afrique
Partager cet article
Repost0

Demande de remise en liberté provisoire de Gbagbo et Blé Goudé: quand la décision sera-t-elle connue ? Personne ne peut dire quand les juges rendront leur décision: Par Jeune Afrique.

Publié le par Akeulette

Une chose est certaine, nous ne connaitrons pas la decision des juges aujourd'hui. Liberte provisoire ou pas!? Moi, ce dont je me rejouis, est que le president GBA.GBO recouvre la liberte totale en 2020, il sera acquitte comme je l'ai vu en songe le 11 decembre 2018!!!

Demande de remise en liberté de Gbagbo et Blé Goudé : cinq choses à savoir sur l’audience de la CPI par Jeune Afrique

| Par

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) statue jeudi 13 décembre sur la mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Une audience qui suscite beaucoup d’espoir chez les partisans des deux anciens hommes forts d’Abidjan.

C’est une audience à multiples inconnues qui a commencé ce jeudi matin en « audience publique » à La Haye. Le 10 décembre, à la surprise générale, un document de la Cour pénale internationale signé par les trois juges de la chambre de première instance a ordonné « une audience à huis clos » pour débattre d’une possible mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Une décision prise à la majorité des trois membres de la chambre. Les juges Geoffroy Henderson et Cuno Tarfusser ont voté pour la tenue de l’audience, tandis que la juge Olga Herrera Carbuccia ne les a pas suivis. La juge évoque une décision « irraisonnée », et a fait état de son « désaccord avec l’ordre de la majorité de réviser la détention des accusés à ce stade » car « une telle procédure, à un moment critique du procès alors qu’une requête d’acquittement est en instance et que les délibérations sont en cours » peut semer le trouble concernant les requêtes de la défense.

Des avis contradictoires qui entretiennent les commentaires et supputations sur le verdict à venir. Alain Toussaint, ancien conseiller de Laurent Gbagbo, appelle pour sa part à la prudence :  « Cette Cour est tellement coutumière des revirements… Laurent Gbagbo est détenu depuis sept ans. Pourquoi parler de liberté provisoire, là où l’acquittement et la libération immédiate seraient tout simplement indiqués ? » Tour d’horizon des questions que pose cette audience.

• Pourquoi cette audience ?

Les juges ont l’obligation légale et la responsabilité de veiller à ce que la durée de la détention de l’accusé ne soit pas déraisonnable. En attendant la date, encore inconnue, de présentation des preuves de la défense dans le cadre du procès, ils ont donc décidé de se réunir pour savoir s’il est possible ou non de laisser Gbagbo et Blé Goudé sortir provisoirement de prison.

• Pourquoi avoir choisi le huis clos ?

La décision de mener des audiences à huis clos ont déjà été prises par le passé, en particulier lorsque des éléments confidentiels étaient susceptibles d’être discutés au cours de l’audience. Le nom du pays qui doit accueillir l’accusé dans le cadre d’une mise en liberté provisoire doit, par exemple, être protégé.

En l’occurrence, l’audience a démarré ce matin en audience publique. Mais, selon un tweet de la CPI, « les juges peuvent ordonner que l’audience se déroule à huis clos si nécessaire ».

• Quand la décision sera-t-elle connue ?

Si la date et l’heure du début de l’audience sont connues (jeudi 13 décembre à 10 h, heure locale), personne ne peut dire quand les juges rendront leur décision. « Nous n’avons aucune indication sur la question. Est-ce qu’il y aura une décision le jour même ? Le lendemain ? Ou plusieurs jours après ? Comme c’est à huis clos, cela dépendra de ce que les parties ont à dire aux juges », précise Fadi El Abdallah.

• Un acquittement est-il possible ?

Pour de nombreux partisans de l’ancien président ivoirien, une décision en faveur d’une remise en liberté de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé serait une « victoire ». Certains parient même sur un abandon des charges.

La décision qui sera rendue concerne la mise en liberté provisoire. La demande d’acquittement est une toute autre chose

« La décision qui sera rendue concerne la mise en liberté provisoire. La décision sur la demande d’acquittement est une toute autre chose. Et nous ne pouvons spéculer ni sur l’une, ni sur l’autre », répond le porte-parole de la CPI, Fadi El Abdallah.

• Quelles seraient les conditions d’une éventuelle liberté provisoire ?

En cas de remise en liberté, les juges doivent s’assurer que les accusés comparaîtront bien devant la Cour, qu’ils ne prendront pas la fuite. Ils doivent en outre obtenir la garantie que les accusés ne vont pas entraver les enquêtes ou menacer les témoins.

Enfin, l’accusé ne doit pas profiter de sa mise en liberté provisoire pour nuire à nouveau.

https://www.jeuneafrique.com/684998/politique/demande-de-remise-en-liberte-de-gbagbo-et-ble-goude-cinq-choses-a-savoir-sur-laudience-de-la-cpi/?fbclid=IwAR324UH7xwp-Bl5eU0bpFwsHH9zUWKS3qbpkIBb-O6-TatjtFbYtjSTESkU

 

Demande de remise en liberté  provisoire de Gbagbo et Blé Goudé: quand la décision sera-t-elle connue ? Personne ne peut dire quand les juges rendront leur décision: Par Jeune Afrique.
Partager cet article
Repost0

Proces GBA.GBO: DÉCLARATION DE LA JUGE Olga Herrera Carbuccia: Je désapprouve respectueusement l'ordre de la majorité de réviser, d'office, la détention de l'accusé à ce stade de la procédure, QU'ON TRAITE PLUTÔT LA DEMANDE D'ACQUITTEMENT ET NON LA LIBERTÉ PROVISOIRE

Publié le par Akeulette

Dieu est vraiment magnifique, hier apres avoir lu le post d'un ami qui parlait d'une probable liberation provisoire du president GBA.GBO en cette fin d'annee, et apres avoir lu cette meme info dans les journaux en ligne. Mon esprit vu trouble, alors ce matin du 11 decembre 2018 Le Seigneur m'a rassuree que la liberation du president sera en 2020.

Voila que cette apres midi, la CPI fait une annonce qui va de le sens de mon reve: LA JUGE Olga Herrera Carbuccia: <<Je désapprouve respectueusement l'ordre de la majorité de réviser, d'office, la détention de l'accusé à ce stade de la procédure.>>

Je pense que traiter cette demande d'acquittement prendra toute une annee! 2019 sera consommee, ensuite la liberation du president GBA.GBO se fera en 2020!

"DÉCLARATION DE LA JUGE Olga Herrera Carbuccia: ELLE SOUHAITE QU'ON TRAITE PLUTÔT LA DEMANDE D'ACQUITTEMENT ET NON LA LIBERTÉ PROVISOIRE

1-Je désapprouve respectueusement l'ordre de la majorité de réviser, d'office, la détention de l'accusé à ce stade de la procédure.

2-Comme le souligne à juste titre la majorité, les juges ont l'obligation légale de veiller à ce que la durée de la détention de l'accusé ne soit pas déraisonnable. Cependant, ce droit de l’accusé doit être évalué au cas par cas.1 Bien que j’approuve le fait que la Chambre conserve le pouvoir d’examiner la détention à l’avance, 2 et que l’accusé a le droit de demander sa libération, 3 Dans ce cas particulier, la Chambre doit tout d’abord se prononcer sur les deux demandes en suspens de la Défense demandant un jugement d’acquittement.

3-La Chambre a reçu toutes les observations écrites et orales nécessaires pour délibérer et se prononcer sur les demandes de la Défense. Comme l'a noté la majorité, aucune date n'a été fixée pour la présentation des preuves par la Défense. Cependant, une telle affirmation doit être mise en contexte. Il convient de rappeler que le Procureur a appelé le dernier témoin en janvier 2018 et qu'elle a demandé la présentation de la majorité des preuves à l'appui des accusations dès 2017. Ainsi, si aucune date n'a été fixée pour la présentation des preuves par la Défense Cela est dû à des mesures de procédure prises soit par la Chambre, soit par le Juge Président, soit par la Défense.

4-Les deux équipes de défense ont demandé l'acquittement et la libération immédiate de MM. Gbagbo et Blé Goudé. Ils n'ont pas demandé de libération provisoire ou conditionnelle. Ce qui est nécessaire et doit être décidé sans plus attendre, ce sont les deux demandes en instance de la Défense. La décision de la majorité de déclencher proprio motu à ce stade du réexamen de la détention proposé n’est pas motivée. D'un point de vue procédural, cela déclenche à nouveau une série de soumissions qui détourneront finalement la Chambre de la décision sur les deux requêtes de la Défense, en instance devant les juges depuis juillet 2018. En outre, une telle procédure, à un moment critique du procès dans lequel une requête d'acquittement est pendante et où les délibérations sont en cours risquerait de prédéterminer (ou du moins sembler prédéterminer) les questions liées aux deux demandes en instance de la Défense.

5. Par conséquent, pour préserver l’intégrité de nos délibérations en ce qui concerne les demandes en instance de la Défense et pour l’équité de la procédure, je ne puis souscrire à la décision de la majorité d’organiser cette audience à ce stade de la procédure!"

Source: Afrique-Sur7.fr

 Proces GBA.GBO:  DÉCLARATION DE LA JUGE Olga Herrera Carbuccia:  Je désapprouve respectueusement l'ordre de la majorité de réviser, d'office, la détention de l'accusé à ce stade de la procédure, QU'ON TRAITE PLUTÔT LA DEMANDE D'ACQUITTEMENT ET NON LA LIBERTÉ PROVISOIRE
Partager cet article
Repost0

Je viens de faire cet autre reve sur la liberation du president GBA.GBO, mais cette fois-ci avec une annee 2020!!! LA LIBERATION DU PRESIDENT GBA.GBO SERA EN 2020 DONC!?!

Publié le par Akeulette

Bonjour les amis (es),

J'ai encore revee de la liberation du president GBA.GBO, mais je pense que ce reve a ete influence par le post, d'un ami que j'ai lu sur facebook hier. Apres mon reve de ce matin, j'ai ecris a cet ami. Voici mon message: <<Bonjour  je viens de faire un reve sur la liberation du president. Je pense qu'il sera libre en "2020"! Je ne sais pas, si j'ai fais ce reve par rapport a ton post d'hier, qui parlait d'une mise en liberte provisoire du president en cette fin d'annee 2018! C'est vrai que quand j'ai lu ton poste, j'etais perplexe, je n'etais pas sur, j'etais un peu confuse. Donc je pense que c'est pour me rassurer que Le Seigneur m'a montree cet autre reve sur la liberation du president GBA.GBO mais cette fois avec une l'annee de sa liberation <<2020>>! 

Maintenant voici le reve,

Dans mon reve de ce matin du 11 decembre 2018, sur la liberation du president GBA.GBO,

Je me vois entrain de discuter avec deux copines Anglaise a moi.  L'une d'entre elle, avec qui j'ai fais l'universite, se met a me parler de ses projets, elle a plein plein de projets! je lui donnais des conseils, qu'il fallait qu'elle aille molo, pour ne pas etre submerger par la suite. Et puis je vois, cette copine se lever, je la vois marcher, elle porte maintenant un tres beau "boubou guere, boubou we"

LE BOUBOU GUERE SYMBOLE DE LA LIBERATION DU PRESIDENT GBAGBO

En 2017, j'ecrivais ceci : " Pour moi  le "boubou Guere" est symbole de liberation, je m'explique: le 1er juin 2015 dans mon reve intitule " Le boubou guere est le symbole de la liberation secrete du president Laurent GBA.GBO"!!! Je vois le president GBA.GBO habille dans ce boubou, ainsi qu'un autre monsieur. Le president etait sorti de prison, a ces cotes se tenait ce monsieur, les deux etaient passe me voir, j'avais l'impression que ce monsieur etait alle chercher le president GBA.GBO a la CPI!!! Ce monsieur, le Seigneur me cacha son visage, comme je le relate dans le reve. Quelle ne fut donc pas ma surprise le 07 mars 2016 de voir Sam L'Africain a la CPI habille dans ce boubou Guere!!! C'etait donc Sam l'Africain qui etait donc aux cotes du president GBA.GBO dans mon reve!  Avec le temoignage favorable de Sam l'Africain envers le president, j'ai comprise que Sam L'Africain etait le temoin que Dieu avait envoyer a la CPI pour blanchir et liberer le president GBA.GBO!!! Voila que ce matin dans mon reve Sam L'Africain est habille dans un " demi boubou Guere" comme une chemise, je me dis, donc que Sam l'Africain va recouvrer la liberte dans peu de temps, peut-etre une liberte provisoire dans les jours qui viennent. En plus la couverture de sa taie d'oreiller etait blanche, la couleur blanche symbolise <<la grace, la sagesse et la victoire, il a pour qualite de calmer les passions, et redonner la serinite>> Et voila que  le 16 janvier 2018 Sam L'Africain fut libere!!! Et j'ai ecris: Dieu tient toujours a sa promesse. Le 20 septembre 2017, il me disait que Sam l'Africain allait sortir dans "peu temps"! Le peu de temps etait symbolise par le demi-boubou Guere, que portait Sam L'Africain dans le reve! Voila que cinq mois apres ce reve, Sam L'Africain  a ete libere hier par son bourreau, le bourreau des Ivoiriens, grace au Seigneur!!!"

Maintenant pour revenir a mon reve de ce matin du 11 decembre 2018, et le "boubou guere" que portais ma copine Anglaise, le boubou guere etait tres beau, il etait fait dans un tissu Europeen, mais avait les traits du boubou traditionnel Guere, en plus de cela le boubou etait grand et large, ma copine etait a l'aise a l'interieur de ce boubou, elle etait fiere de le porter. Moi j'etais tellement intriguee par ce boubou Guere -Europeen, qui faisait boubou traditionnel guere-we, que je me suis avancee vers ma copine, pour mieux voir ce boubou, le toucher. Je dis a ma copine en Anglais: "ton boubou ressemble a un boubou traditionnel de la Cote d'Ivoire." Je regarde ensuite l'etiquette du boubou guere, et je vois ecris "2020"! Donc voila, le boubou Guere-we, etant le symbolisme de la liberation du president GBA.GBO, je pense que le Seigneur a voulu me rassurer que les Europeens ( la communaute internationale), la metaphore de mes deux amies Anglaise allaient liberer le president GBA.GBO, mais que cela se fera en 2020 d'ou l'etiquette 2020 sur le boubou, et puis la largeur et la grandeur du bobou voulait dire, que sa liberation va durer encore beaucoup de temps pour nous qui sommes impatient de le voir sortir maintenant, si vous l'avez remarque, dans mon reve sur la liberation de Sam L'Africain, son boubou guere a lui, etait un " demi boubou" ce n'etait pas en entier. Le demi boubou signifiait le peu de temps qu'il lui restait de son incaceration! Donc nous allons devoir patienter jusqu'a 2020 pour finalement voir le president GBA.GBO LIBRE!!!! AMEN!!!

Voila donc, mes chers amis (es) attendons de voir...

 

 

 

 

Je viens de faire cet autre reve sur la liberation du president GBA.GBO, mais cette fois-ci avec une annee 2020!!! LA LIBERATION DU PRESIDENT GBA.GBO SERA EN 2020 DONC!?!
Partager cet article
Repost0

Une histoire rocambolesque de faux et usage de faux dans la famille du president GBA.GBO qui divise le FPI depuis 2014 et qui maintenant peut creer d'autres ennuies au president GBA.GBO a la CPI!

Publié le par Akeulette

 Un texte de Apollos Dan The

28 novembre 2018,

"Plainte pour diffamation
Stéphane Kipré poursuit Serge Koffi, alias Srouckou Trèmè Trèmè (STT), ancien secrétaire général de la FESCI, réfugié politique au Canada pour diffamation parce que STT aurait dit que c'est Stéphane Kipré qui aurait imité la signature de Gbagbo dans le fameux courrier dactylographié et signé parvenu à Abidjan qui proviendrait de Gbagbo pour faire acte de candidature à la présidence du FPI en 2014.

c'est dans l'attente de l'appel dans l'affaire de FESCI organisation terroriste que la première affaire de diffamation est réveillée. Le juge qui est en charge de l'affaire en diffamation informe STT qu'un nouvel élément vient d'être versé au dossier. Quand STT prend connaissance du nouvel élément, il découvre qu'il s'agit d'un courrier, lettre, qui proviendrait du président Gbagbo à la Haye dans lequel il confirme que c'est bel et bien lui qui avait signé le document de candidature en 2014 et un notaire était témoin. Cette nouvelle lettre de Gbagbo est encore signée et le document est contre-signé par un avocat hollandais, jusque là inconnu comme avocat du président Gbagbo. Ce n'est ni maître Altit, ni un des avocats connus dans l'affaire Gbagbo et Blé Goudé à la CPI. C'est un nouveau personnage."

Apres avoir lu, cette fameuse lettre du president GBA.GBO (ci-jointe),  sous le post de Apollos Dan The, je l'ai interpelle en disant: << Apollos Dan Thé, Le president GBA.GBO dit reconnaitre avoir signer le document devant Burke, alors que Burke lui, le notaire dit qu'il a certifie cette lettre apres avoir vu une vieille piece d'identite du president GBA.GBO,une piece d'identite dont la date etait expiree! Il n'a jamais dit que le president GBA.GBO s'etait presente dans son bureau! Le president GBA.GBO serait-il un menteur?! >>

Apollos me repond: << Belle remarque Mamzelle Akeulette Chiepey. Le faux n'est jamais parfait. Le fameux notaire faussaire a déclaré n'avoir jamais rencontré physiquement le président Gbagbo. Or dans le nouveau courrier qu'on nous sort Gbagbo dit qu'il a signé devant le notaire. Quelqu'un ment entre les deux.>>

J'ai ensuite dis: << C'est celui qui a dactlylographiee la lettre, qui l'a signee! Point. Quand je disais en novembre 2014, que j'avais vu en reve une machine a dactylographier et que des gens essayaient d'effacer les traces de leurs actes, moi Akeulette, ne savait meme que c'etait une lettre dactylographiee qui avait ete signee et donnee au president AFFI, de la part "du president GBA.GBO"! Et voila, cette lettre et signature cause depuis 2014 probleme au FPI! Si le falsificateur pense que le Seigneur ne voit pas dans ses oueuvres, alors-la, il se trompe! Car moi, Le Seigneur me montre tout sur lui!>>

Vous remarquerez aussi  chers amis lecteurs, sur cette nouvelle lettre, que la signature du president GBA.GBO a ete scannee alors que l'avocat hollandais a certifie la lettre en signant avec un stylo de couleur bleu. Son fameux gendre n'a pas voulu prendre le risque d'imiter la signature du president GBA.GBO comme la derniere fois en 2014, ou il l'avait grossierement imitee, et ou un graphologue avait ete engage par le president Affi du FPI pour demontrer le faux!

Voici ce que disait le journaliste Andre Silver Konan en 2014 a propos de cette lettre,

"Regardez la date de validité de la pièce d’identité qui a servi de source de confirmation de la signature : le 14 juin 2000. Une pièce périmée depuis 14 ans, alors que notre très sérieux notaire déclare qu’il a reçu une pièce « originale et valable ». Qu’on prenne Laurent Gbagbo au sérieux, quand même ! L’on me dirait que le père de la carte d’identité petit format (qu’on présente fièrement aujourd’hui) ne possède pas celle-ci, et que, le 11 avril 2011, alors qu’il était sous les feux des FRCI, il était plus préoccupé par empocher la pièce d’identité jaune d’Houphouët-Boigny, fabriquée sous l’impulsion de son pire ennemie, alors Premier ministre, Alassane Ouattara ? Respectez un peu Laurent Gbagbo ! Je vais poser une question pour finir. Les textes du FPI n’ont pas changé. Ils parlent d’une lettre manuscrite, rien d’autre. Ainsi donc Laurent Gbagbo aurait pris son temps pour écrire sur un ordinateur (parce qu’il n’a pas d’assistante personnelle en prison), une lettre de deux pages, l’aurait relue et corrigée (au cas où une tierce personne l’aurait écrite sur son instruction), mais il n’aurait pas eu un tout petit temps, pour faire ce que les textes qu’il a lui-même édictés, lui demandaient : confirmer de sa propre écriture, en 5 ou 6 lignes, qu’il accepte d’être candidat ? Respectez un peu Laurent Gbagbo !" Andre Silver Konan

Maintenant l'affaire prend une autre tournure, lisez le texte ci- dessous. Le president GBA.GBO aurait decider de temoigner contre STT de la FESCI. Alors que, pour le president GBA.GBO, temoigner contre STT de la FESCI serait comme temoigner contre lui meme! Une histoire rocambolesque declancher par son gendre le faussaire!!!

Pris sur une page facebook

"Pour sauver sa peau LAURENT GBAGBO décide de livrer Sroukou à Mac donald Le procureur canadien qui veut en découdre avec la FESCI oui je vous le confirme. Selon des preuves documentaires Gbagbo a donc secrètement décidé de témoigner contre Sroukou. Mais au fond de quoi s'agit-il pour que l'illustre détenu GBAGBO LAURENT se retrouve dans un ridicule rôle de témoin à charge contre Sroukou?
Je vous explique: Dans une vidéo Facebook sur l'une des pages ivoiriennes les plus suivis, l'ancien SG de la FESCI avait fait de très graves révélations, dont deux concernaient directement gbagbo laurent, et va nécessiter un éclaircît au fil du temps de sa part pour diverses raisons. L'une où il disait que
<<La lettre manuscrite pour la candidature de Laurent Gbagbo au congrès de mama a été montée de toute pièce par son gendre, en écrivant et apposant signature pour Le compte de laurent Gbagbo Laurent, à l'époque Le gendre m'avait convaincu que c'est Gbagbo qui le lui avait demandé, chose qui a aidé mon silence, j'ai vu et vécu ça poursuit Sroukou, il sait que je sais ce qui s'est réellement passé ce jour là puisque celà s'est fait devant moi, Sroukou continue pour dire, même si le président gbagbo pour protéger son escrot de gendre venait à assumer la responsabilité j'en prendrais acte, mais jamais on me fera croire le contraire de ce que j'ai moi même vécu, regadez simplement sur les copies de la candidature du président Gbagbo qu'ils vous ont présenté vous vous rendrez compte du tas de fautes d'orthographes, et vous comprendrez certaines choses. Pensez que c'est Gbagbo qui a écrit NON , c'est mon ami son gendre qui a fait ça. Et moi je vous le dit le président GBAGBO lui-même ne peux pas me dire à moi Sroukou qu'il a avec lui l'acte authentique de cette lettre, comme le veut toute correspondance d'un détenu à la Cour pénale internationale - CPI, simplement parceque tout celà c'est fait loin de lui>> fin de citation

Dans la même vidéo le deuxième point était qu'en répondant à une question qui se voulait le relais d'une rumeur persistante selon laquelle l'ex SG de la FESCI roulait à Abidjan à bord d'un gros 4X4 de luxe de marque Q7 qui était une voiture volée, Sroukou retourque :
<< je veux être clair , je vais vous expliquer en toute franchise ce qui s'est réellement passé. J'ai appris en même temps que tout le monde que cette voiture était effectivement volée, et même listé par Interpol, je l'ai appris de bouche de ministre Jean-Louis Billon. La vérité c'est que le président GBAGBO m'a demandé de passer à la présidence récupérer la somme de 50 millions, et j'ai demandé à mon ami son gendre de les récupérer pour moi avec l'accord du président, sommes qu'il récupère dès le lendemain. Cette argent en réalité le gendre l'a gardé par pour lui et m'a promis me rembourser plus tard, chose qu'il tardait à faire. Dans la foulé il m'a donné cette voiture en sorte de gage en attendant qu'il me restitue les 50 millions. C'est à se moment que lors de la première visite d'entretien du véhicule dans l'une des sociétés du ministre Jean Louis Billon, que monsieur Billon va personnellement m'appeler pour me dire que cette voiture était volée et même listé par Interpol. Dès cette annonce j'ai toute suite pris le véhicule que j'ai retourné au gendre du président, en attendant simplement qu'il se décide à me rembourser mes 50 millions, sommes d'ailleurs que le gendre ne m'a plus jamais restitué et que j'ai préféré abandonné entre ses mains. Ce n'est que plus tard que je vais découvrir qu'en fait mon ami était impliqué dans un réseau de vols de voitures de luxe depuis la Belgique .>> fin de citation

Et voilà comment le gendre va annoncer une plainte se sentant diffamé dans cette interview rendu public par Facebook. Il va donc se saisir de la vidéo et la presenter aux autorités canadiennes et aussi finlandaises pays là où vivent ces exilés politiques que sont l'ex SG de la FESCI et l'activiste pro-Gbagbo Johnny patcheko, pour demander la condamnation de l'auteur de ces allégations et même celui du Patcheko qui ne jouait que le rôle de journaliste. Et c'est ici que ça devient intéressant parceque la justice canadienne est elle fortement impliquée dans Le dossier "GBAGBO à commis des crimes de guerre en Côte d'Ivoire"
L'évolution de cette affaire a très rapidement pris une dimension inimaginable. Au début Le procureur de la CPI va même chercher à y voir de plus près. Dans la foulé SROUKOU est épinglé pour carrément autre chose, il est interpellé comme étant un proche de GBAGBO payer par la présidence pour tuer et intimider, STT est accusé d'avoir commis des actes terroristes en Côte d'Ivoire pour le compte de LAURENT GBAGBO, l'affaire remonte très vite à la CPI, au bénéfice d'un Mac Donald en panne d'arguments pour maintenir le président Gbagbo en prison. Gbagbo est donc sommé de se prononcer dans une affaire devenu multi dimensionnelle qui désormais le lie à Sroukou , Gbagbo va donc témoigner dans cette affaire non pas pour protégé son escroc de gendre mais finalement pour sauver sa propre peau, et va affirmé: << NON, ce que sroukou raconte est faux j'ai moi même signé mais je ne sais plus où j'ai mis l'acte authentique, NON ce que Sroukou raconte est faux je ne lui ai jamais donné 50 millions pour quoi que ce soit etc...>>

Mais rassurez-vous cette affaire est loin d'être fini mieux c'est maintenant qu'elle commence, car en effet Mac donald veux faire du dossier GBAGBO parrain de la FESCI son dernier rempart, au cas où le procès reprend. GBAGBO a décidé donc de témoigner pour démontrer qu'il n'a jamais eu de contact privilégié avec La Fesci, cette tumultueuse organisation qui aujourd'hui est accusée d'être auteur d'actes terroristes en Côte d'Ivoire, GBAGBO a donc décidé de témoigner pour s'inscrire en faux face aux allégations de quelqu'un qui disait se battre pour son régime. Comprenez que La tournure des présents événements oblige le président GBAGBO simplement se désolidariser d'une organisation qui pourrait sérieusement entachée sa prochaine libération.
Certaines personnes voient en ça la main d'un gendre de GBAGBO, non je préfère vous dire pas directement, mais certainement indirectement puisque s'agissant de Sroukou. L'escroc venu du RHDP poursuit les mêmes objectifs que le procureur Mac Donald, et c'est là où il fait prendre tout le monde au piège. celà dit en exposant Sroukou à la justice canadienne il était loin de s'imaginer que le destin de son pire ennemi et de son beau père était intimement lié devant les juridictions internationales, en somme une fois de plus Le gendre met le président GBAGBO dans une situation extrêmement difficile à vivre, de quoi à se poser de vraies questions sur la véritable mission du gendre qui je rappelle est apparue dans la famille gbagbo en 2009 venu tout droit de la rébellion, et qui depuis ce temps désagrège considérablement l'honneur et le mythe légendaire qui existait autour de cette famille."

National Awilo juriste résidant quelque part dans le monde.

 

 

Une histoire rocambolesque de faux et usage de faux dans la famille du president GBA.GBO qui divise le FPI depuis 2014 et qui maintenant peut creer d'autres ennuies au president GBA.GBO a la CPI!
Partager cet article
Repost0

1 2 > >>