TRAFIC DE DROGUE EN CÔTE D’IVOIRE:LE FPI CONDAMNE ET PROPOSE DES SOLUTIONS

Publié le par Akeulette

L' actualité dans notre pays est fortement marquée par la saisie d'importantes quantités de drogue. Notamment, la saisie de 2 tonnes de drogue à San-pedro et à Abidjan ainsi que des arrestations.
Dans l'attente des suites de l'enquête diligentée afin de situer les responsabilités, le Fpi salue les efforts concertés de la DEA américaine et des autorités ivoiriennes, fruit d'une collaboration de plusieurs années.
Afin que cette activité nocive n'impacte pas les actions de développement et l'épanouissement de l'ensemble de la société ivoirienne, le Fpi propose un ensemble de mesures relevant autant du ravitaillement , de la distribution, que de la consommation:
- s'assurer véritablement au niveau des banques et établissements financiers de l'origine des fonds déposés en espèces et par virement, à partir d'un certain montant, pour assurer la traçabilité des transactions monétaires,
- renforcer la lutte contre le blanchiment, notamment dans le secteur de l'immobilier et autres commerces,
- renforcer les moyens de contrôle dans les espaces publics de consommation sans omettre les quartiers à haut standing
- amplifier la sensibilisation contre l'usage des drogues
- renforcer les mécanismes de contrôle aux portes d'entrée (aéroports ; frontières terrestres et maritimes )
- mener des enquêtes plus approfondies sur les associés dans les cas de constitution d'entreprise,
- renforcer les contrôles en insistant sur les transformations alimentaires pouvant contenir des stupéfiants,
- procéder à des échanges d'expériences avec les pays confrontés à ce fléau depuis plusieurs décennies,
- renforcer la législation sur la consommation des drogues ( déjà fait) continuer les actions de moralisation de la vie publique et mettre en œuvre la tolérance zéro à l'encontre des commanditaires et complices de ces activités aux conséquences incommensurables sur l'ensemble de la société.
Le Fpi encourage le gouvernement dans la lutte pour le démantèlement de ce trafic aux ramifications profondes.
Fait à Abidjan, le 8 juin 2022
Le Secrétaire Général et Porte-parole
Issiaka Sangaré
TRAFIC DE DROGUE EN CÔTE D’IVOIRE:LE FPI CONDAMNE ET PROPOSE DES SOLUTIONS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :