M. LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO, POURQUOI VOS REMERCIEMENTS SONT À GÉOMÉTRIE VARIABLE ? Par Tapé GROUBERA.

Publié le par Akeulette

M. Le président Laurent GBAGBO, hier (lundi 28 juin 2021), à MAMA dans votre village, vous aviez dit et je vous cite: "Ma petite femme Nady n'est pas ici. Il faut la remercier. (...). Elle me nourrissait et me donnait de l'argent chaque mois." Sans toutefois contester ce que vous avez dit (et d'ailleurs qui suis-je pour le faire ?), il me semble que d'autres personnes ou de groupes de personnes devraient aussi mériter vos remerciements. En m'appuyant sur des éléments factuels, j'indiquerai en quoi Mme Nady Bamba n'est plus méritante que tous ?

1.MME NADY BAMBA A-T-ELLE PLUS DE MÉRITE ....

Monsieur le président Laurent Gbagbo, je ne conteste pas le fait que vous ayez félicité Mme Nadiani Bamba, alias Nady Bamba, je ne pense pas qu'elle (Nady Bamba) ait plus de mérite. Je vais en invoquer ici, et de manière non exhaustive, les raisons. Nous savons Mme Nady Bamba est votre campagne depuis longtemps, c'est-à-dire pendant que vous étiez président de la République de Côte d'Ivoire. D'ailleurs, c'est elle qui a dirigé votre campagne de Communication au premier tour des élections présidentielles de 2010, en étroite collaboration avec les équipes d'Euro RSCG.

Et lorsque vous êtes arrêté le 11 avril 2011, elle ne le fut pas aussi. Elle donne la raison dans l'interview qu'elle a accordée à MM. Yacouba Gbané et Tchê Bi Tché dans son journal "Le temps" et repris par le journal en ligne connection ivoirienne. net du 12 octobre 2012.

(...).Vous savez, quand j'ai vu que certains proches du président GBAGBO, y compris lui-même étaient arrêtés les uns après les autres, j'ai spontanément pris mon téléphone et j'ai appelé un proche du premier ministre d'alors, Guillaume Soro (il se connaîtra) pour lui signifier ma volonté de me rendre si j'étais aussi recherché. Il m'a fait savoir qu'il était inutile que je me rende au Golf Hôtel. "

Du Golf Hôtel, vous êtes transféré à Korhogo, deux jours après, c'est-à-dire le mercredi 13 avril 2011. Mme Nady Bamba ne vous a pas suivi. Puisque dans la même interview elle ceci:" Le matin du 16 avril [2011], ma sœur et un très cher couple ghanéen, ami de la famille, m'ont demandé de bien vouloir venir me reposer à Accra, le temps que les choses se calment."

Bien qu'étant au Ghana, elle a pu faire dégeler ses avoirs au sein de l'union Européenne, le 6 juin 2011(informations que vous pouvez vérifier dans Google) au Tribunal du Luxembourg. En plus elle pouvait voyager. C'est connu dans le monde, M. Le président GBAGBO, c'est le 30 novembre 2011 que vous avez été déporté à La Haye. Et ce n'est qu'en 2015 que Mme Nadiani Bamba chercha, comme l'aviez dit à demander l'asile en Hollande. Après le refus de la Hollande, c'est la Belgique qui accepta.

En conclusion à cette partie, je dis que non seulement Mme Nady Bamba aurait pu être là plus tôt que d'attendre 4 ans, mais qu'elle pouvait mettre une partie de ses moyens, comme participation, aux actions de la Diaspora.

2. QUE LA DIASPORA ?

M. Le président Laurent GBAGBO, permettez-moi dans mon développement dans cette partie de personnifer de temps en temps. Sachez que quand vous avez été déporté, nous fûmes animés de colère et de grande envie de faire tout ce qui était en nos pouvoirs pour vous apporter notre soutien, soulager votre solitude et redorer votre nom qui était sali par les médias occidentaux, dont France 24 et Paris Match qui vous ont accompagné, le 17 juin 2021 en Côte d'Ivoire lors de votre retour.

M. Le président GBAGBO, savez-vous des Ivoiriens, des Africains et des démocrates non Africains ont parcouru 300, 500 voire 1000 kilomètres (seulement pour l'aller) pour vous soutenir à La Haye ? Puisqu'elle/il venait d'Allemagne, d'Angleterre, de Belgique, des fois du Canada ou des Usa, etc pour être avec vous et partager votre douleur. Personnellement, je faisais 257 km (fois deux) pour être avec vous. Ma première arrivée pour manifester a La Haye, ce fut le samedi 10 décembre 2011.Pourtant résident en Belgique depuis 11 ans, c'est pour vous soutenir que j'ai cherché à savoir où se trouvait la prison de Scheveningen, à La Haye. Et, d'ailleurs, cette première manifestation à La Haye fut une idée de Pascal Logbo et son groupe.

D'autres personnes, à Paris, ont été arrêtés parce qu'ils n'acceptaient pas ce que la soi disant communauté internationale vous a fait subir. N'oubliez pas M. Le président, que Nicolas Sarkozy, votre bourreau, était encore au pouvoir lorsque vous avez comparu pour la première fois, le 5 décembre 2011. Dans ce contexte, le franco-camerounais Charles Onana, le français Grégory POSCHTE, etc. ont écrit des livres pour montrer le complot ourdi contre vous. Par ailleurs, le samedi 15 mai 2011, à Bruxelles, à l'initiative de Me SERI ZOKOU (il deviendra l'avocat de M. Charles Blé Goudé plus tard), nous avons mis sur pied le Comité de Pilotage des Actions de la Diaspora (CPAD). Outre Me SERI, il y avait Dan Thé Apollos, Jean-Claude Gnahoua, Kadjo Tanoh, Abel Naki, Me OHINCHÉ, Dekpai Jean Marie, Willy Bla, Tapé GROUBERA, etc. M. Le président, vous ne le savez peut être pas, Docteur BOGA Sako a, des son arrivée en Italie, s'est promené partout dans le monde pour plaider ta cause et celle de la Côte d'Ivoire ? Il y a Christian Vabé à travers son journal en ligne, a abattu un énorme travail, etc.

Permettez-moi M. Le président, de parler de la Plateforme de l'Opposition (maintenant Organisation) Ivoirienne (POIB) née le 15 juillet 2015, dont je suis le Porte-parole, nous avons animé la Belgique et organisé des activités à La Haye. C'est le lieu de saluer Mme Audrey N'guessan- et son groupe, initiatrice des défilés de la fête d'indépendance, le 7 août. La POIB a organisé le 28 mai 2016, à Bruxelles, une conférence pour nous informer sur vos conditions de détention et votre morale. Cette conférence fut animée par Me Habiba TOURÉ, votre avocat. Ses frais de déplacement(billets Paris-Bruxelles aller/retour), de séjour (Hôtel et nourriture) pendant 2 jours ont été prises en charge totalement par la POIB. Je ne pourrai pas citer ici toutes actions menées par la Diaspora car pendant vos 10 ans de déportation, il n'y eu pas un seul week-end où il ne fut organisé une activité de soutien en votre nom.

3. M. CHARLES BLÉ GOUDÉ ?

Je terminerai, Monsieur le président par l'apport immense du ministre Charles BLÉ GOUDÉ. Car ce monsieur (Charles Blé Goudé) a joué le rôle d'un fils vis à vis de son père (Laurent GBAGBO). Dès qu''il fut transféré le 22 mars 2014, il s'est mis à votre disposition. C'est lui qui lavait et repassait vos habits. C'est lui qui cuisinait pour vous et tous vos invités. Pour cela, il devait se lever tôt car l' accès à la cuisine ne lui était autorisé qu'au plus tard à 9h00 du matin. Et chaque fois que Nady Bamba allait, pendant ses trois jours sur sept (3/7) vous rendre visite, monsieur le président GBAGBO, tous les plats qu'elle mangeait à la prison, furent cuisinés par Charles Blé Goudé. Je fus un des témoins oculaires. D'autant plus que lors de ma dernière visite (le 26 janvier 2019), j'ai pu apprécier une dernière fois ses talents culinaires. Et tous ceux qui sont allés vous rendre visite au moins une fois peuvent confirmer. D'ailleurs Michel GBAGBO avait témoigné en ce sens.

CONCLUSION

M. Le président Laurent Gbagbo, comme je viens avec des éléments factuels démontrer que, outre Mme Nady Bamba, d'autres personnes auraient aussi mérité des remerciements. Parce que votre cause fut acceptée par des milliers de personnes, notamment au sein de la Diaspora. Certains ont perdu beaucoup: problèmes de santé, de travail, d'argent et des foyers brisés dès fois. La très grande majorité n'a pu avoir accès à vous, à plus forte raison bénéficier d'un verre d'eau de vous. Bien que nous savons que vous êtes une personne gentille, et qui l'a main sur le cœur. Comme on sait que les paroles s'envolent et les écrits restent, j'espère que cet message vous parviendra. Merci de l'attention que vous accorderez à ce message.

Je ne saurais finir sans avoir une pensée pieuse pour tous celles et tous ceux qui sont décédés en cours de route. Mes pensées vont à Paty, Boli, Mme Stanley, Mahély Ba, le Doyen Hilaire du Cameroun, etc. Ils sont malheureusement beaucoup très actifs qui nous ont quitté. Désolé de ne pouvoir les citer tous.

L'HISTOIRE EST LE TRIBUNAL DES PEUPLES.

Fait le 29 juin 2021

Tapé GROUBERA, President du Mouvement pour la Renaissance de l'Afrique (moraf).

Auteur du livre CES AFRICAINS ENNEMIS DES AFRICAINS.

Mail : moraf.afrique@gmail.com

 

M. LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO, POURQUOI VOS REMERCIEMENTS SONT À GÉOMÉTRIE VARIABLE ? Par Tapé GROUBERA.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :