CHANTAGE OU PROPOSITION ? Par: Arsene Touho

Publié le par Akeulette

Rappel nécessaire

- Le 4 janvier 2020, à l'occasion de leur rencontre, Affi Nguessan remet à Laurent Gbagbo un document où il est mentionné aux points 12 et 13 : "Les deux parties conviennent de l'élection du président LG à la présidence du FPI. La première vice présidence sera assurée par le président Affi Nguessan [...] En attendant, le retour définitif du président LG en CI, l'intérim sera assurée avec les pleins pouvoirs par le président Affi Nguessan".

Pour Laurent Gbagbo, c'est un chantage qui justifie son attitude vis-à-vis d'Affi Nguessan.

Y a-t-il chantage ou offense ici ?

La réponse à cette question dépend de deux choses : 1. De la nature de la rencontre ; 2. des lunettes avec lesquelles l'on regarde la demande d'Affi.

1. La nature de la rencontre : il s'agissait d'une rencontre de sortie de crise entre deux personnalités du FPI que chaque camp considérait comme le président. Donc une rencontre de dialogue entre 2 protagonistes et non une rencontre de redition entre un souverain vainqueur et un vassal vaincu. D'où chacun est fondé à faire des propositions selon ses aspirations à lui.

2. Les lunettes : si on regarde une telle demande avec des lunettes de démocrate, on verra une proposition faite par son adversaire; si on regarde avec des lunettes du vénérable père fouettard, on verra un chantage ou une offense.

ET POURTANT

1. 7 jours seulement auparavant, (lundi 2 août 2021) LG déclarait : "le préalable de la démocratie c'est qu'on ne soit pas d'accord. Parce que la démocratie permet d'exprimer son désaccord avec un point de vue autre que ce que pense l'autre. Et on en a le droit". Pourquoi donc LG ne considère pas la demande d'Affi comme l'expression d'un simple point de vue discutable et choisit de le percevoir comme un chantage ?

2. Statuts du FPI : article 5, "le FPI consacre, conformément au principe de la liberté d'expression, l'entière liberté de discussion en son sein". Quel est donc ce fondateur d'un parti politique démocrate, fondé sur les libertés, qui se montre imperméable à la discussion, cadre par excellence d'expression des opinions ?

3. Statuts du FPI : article 90, "en cas de vacances du pouvoir par démission ou empêchement absolu du président, l'intérim est assuré par le 1er vice-président". Si LG reprend sa chose et qu'il est bloqué à la CPI, n'y a-t-il pas là un vide statutaire qui fonde Affi à proposer la solution statutaire de suppléance prévue par l'article 90 ? Maintenant si c'est les "pleins pouvoirs" qui le dérangent tant, la discussion ne donnait elle pas à LG la possibilité de récuser cette partie et d'obtenir par exemple une vice présidence avec des "pouvoirs délégués" ?

LE VRAI CHANTAGE

4. C'est quand une rébellion qui a assassiné Boga Doudou, assassiné les 50 gendarmes de Bouaké, demande le poste de Ministre de la Défense et que LG accepte pcq ils savent qu'il n'a pas le choix ;

5. C'est quand, suite à l'accord de Ouagadougou, le chef de la rébellion demande, en guise de désarmement, à intégrer plus 2000 combattants dans l'armée et dans la police (désarmer en armant looolll) et que LG accepte pcq ils savent qu'il veut rester président ;

6. C'est quand un ministre Rebelle se présente toutes les semaines devant LG pour lui demander de l'argent pour aller l'insulter aux meetings dans son village, et que LG sachant cela, ordonne chaque fois en souriant "donnez-lui 2 millions là bas", pcq ce ministre sait qu'il ne doit pas sa place au gouvernement à Gbagbo.

QUESTIONS

7. Quand LG demandait à Houphouet Boigny d'instaurer le multipartisme pour que d'autres partis politiques viennent contester le règne paisible du PDCI RDA, c'était un chantage ou bien c'était pour démocratiser la CI ?

8. Quand LG, Chef suprême des armées, demandait le recomptage des voix en 2011 pendant que l'armée continuait de faire la guerre, c'était un chantage fait à la communauté internationale ou bien c'était une proposition pacifique de sortie de crise ?

9. Quand LG demande à Alassane Ouattara (pouvoir exécutif) de libérer des prisonniers que la justice (pouvoir judiciaire) poursuit, en disant que ceux-ci doivent être libres pcq lui il est libre, c'est un chantage au principe démocratique de la séparation des pouvoirs ou bien c'est une proposition de decrispation en vue de la réconciliation ?

LA VRAIE OFFENSE D'AFFI NGUESSAN

C'est d'avoir manqué de se présenter à LG en se prosternant pour se confesser : "père, ton fils naguère indigne est de retour ; fais de moi ce que tu veux". Que LG sache qu'en 2021, y a encore des gens qui font ça (photo 1). Mais y a aussi des gens qui ne feront jamais ça.

 

 

 

 

 

 

CHANTAGE OU PROPOSITION ?  Par: Arsene Touho
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :