« Amadou Gon Coulibaly a dû être à nouveau hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière du 30 mai au 11 juin après une rechute »: Jeune Afrique

Publié le par Akeulette

Les mythomanes qui dirigent  actuellement la Cote d’Ivoire, ont voulu minimiser le mal qui rongeait monsieur Gon Coulibaly, en qualifiant son evacuation d’urgence suite a un malaise cardiaque en France le 2 mai 2020 “ de banale visite medicale”, et depuis le bon Dieu est entrain de les confondre!!! Lisez ou relisez mon reve du 15 avril 2020 intitule:<< Les deux girafes, la metaphore de Dramane Ouattara et Gon Coulibaly>>, qui  parle; de l'état de santé de ce monsieur et du désarrois de son patron Dramane Ouattara impuissant  face a cette  tragedie qu'est la maladie de son poulain!

http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2020/04/reve-de-ce-matin-du-15-avril-2020-les-deux-girafes-la-metaphore-de-dramane-ouattara-et-gon-coulibaly.html

----------------------------------------------------------------------------------

Jeune Afrique:

"Plus d’un mois après le début de sa convalescence en France, la date du retour du Premier ministre ivoirien, plusieurs fois repoussée, demeure incertaine. Il pourrait finalement regagner Abidjan à la fin du mois de juin.

Arrivé le 2 mai dans la capitale française, le Premier ministre a d’abord été hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière, où il a subi un examen de coronarographie et s’est fait poser un stent. Il a ensuite entamé une rééducation cardiovasculaire dans un établissement spécialisé puis à son domicile parisien.

Mais, selon nos informations, Amadou Gon Coulibaly (AGC) a dû être à nouveau hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière du 30 mai au 11 juin après une rechute qui, évidemment, n’a pas manqué de susciter de nouvelles interrogations, voire une certaine inquiétude, y compris auprès du président Alassane Ouattara (ADO), jusqu’ici optimiste et confiant."

https://www.jeuneafrique.com/1001746/politique/cote-divoire-pourquoi-amadou-gon-coulibaly-reste-a-paris/

« Amadou Gon Coulibaly a dû être à nouveau hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière du 30 mai au 11 juin après une rechute »:  Jeune Afrique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :