Overblog Follow this blog
Administration Create my blog

Spiritualite

Ca va se savoir Sorrow Guillautine Barabbas, je t'avais prevenu!!!

Posted on March 22 2016 by Akeulette

Ca va se savoir Sorrow Guillautine Barabbas, je t'avais prevenu!!!

Ca va se savoir Sorrow Guillautine Barabbas, je t'avais prevenu!!!
comments

LA GUERRE VA ECLATER EN COTE D'IVOIRE!

Posted on March 21 2016 by Akeulette

LA GUERRE VA ECLATER EN COTE D'IVOIRE!

Ce matin en reve, le Seigneur m'a montree, un papier vert, ce papier vert, cette carte, est la photo qui accompagne une mes visions sur la guerre en Cote d'Ivoire, que j'ai eue depuis 2012, et que j'ai intitulee " strategies de guerre".

Voila donc, dans ma vision de ce matin, je vois cette carte etalee devant moi, et j'entends une voix dire "WAR", qui veut dire GUERRE en Anglais!

Voila..., vous etes prevenu.

Strategies de guerre!

Posted on January 22 2013 by Akeulette

Reve du 22 Decembre 2012, 7:05 am

Ce matin en reve on m'a montree un plan de guerre. C'etait ecrit sur du papier, couleur vert claire. Je pouvais lire: "14h00 tirs nourris" ces tirs nourris etaient indiques a differents endroits par des fleches . La table en bois sur laquelle etait posee ce plan de guerre etait placee, devant notre maison a Adzope.

Quand je suis sortie de la maison, et que j'ai voulu m' approcher de la table pour lire ce qui etait ecrit sur la feuille: Une voix m'a interpellee pour me mettre en garde, en disant ceci: " Akeulette rentre chez toi, tu peux te prendre une balle perdue"!.

Apres ce reve j'ai allumee mon PC, j'ai voulu savoir pourquoi est-ce que le papier sur lequel etait dessine le plan de guerre etait en vert clair, alors j'ai googlee, "plan de guerre", voici ce que Wikipedia dit:

"Les plans de guerre développés par les États-Unis sous le nom de « plans de guerre code couleur » (en anglais Color-coded War Plans) correspondent à une planification stratégique du Département de la Guerre des États-Unis (War Plans Division)."

J'ai oublie de te dire aussi que le mercredi j'ai reve de jeunes militaires comme ceux de L'EMPT, ils etaient aux nombres de cent a deux cent dans le reve!! Ils etaient nombreux, ils montaient les escaliers d'un building, ils allaient a un meeting je crois.


http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/strategies-de-guerre

LA GUERRE VA ECLATER EN COTE D'IVOIRE!
comments

"Quand tu es dans la vérité Dieu te protège" dixit Sam l'Africain.

Posted on March 20 2016 by Akeulette

Côte-d’Ivoire interview de Sam l’Africain: « je n’étais ni témoin en surcharge, ni à charge, ni à recharge, ni à décharge»
Mis en ligne par La Rédaction | dimanche 20 Mar 20
16


EXCLUSLIF – De retour de La Haye – Sam l’Africain pour sa première devant la presse:

«Mon cœur saigne de voir Gbagbo à La Haye, ce n’est pas sa place»

Sam l’Africain est de retour à Abidjan après deux semaines passées à La Haye en tant que témoin dans l’affaire le procureur contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

L’avion le transportant a atterri à 19 h 05 à l’aéroport de Port-Bouët. Une heure plus tard quand il sort, il est happé par une foule en liesse composée de jeunes de son parti, de deux représentants de la direction du Fpi pro-Affi et de son avocat Me Abié. Vêtu de son boubou guéré, le même qu’il portait le premier jour de son témoignage, il leur rang bien cet accueil chaleureux en faisant un tour d’honneur pour serrer des mains. Dans sa première déclaration, Sam l’Africain a déploré l’attaque de Grand Bassam en promettant d’y faire un tour pour apporter son soutien aux victimes. Il se dit ensuite heureux d’être dans son pays.

Quand il lance « Gbagbo va bien et il vous salue », les hourras montent d’un cran, attirant les regards de tous ceux qui étaient présents dans le hall. Il est ensuite accompagné au son de tam tam, de grelots et de chants dans lesquels on entend « Sam Akwaba, (Sam bienvenu) » jusqu’à son véhicule. Le cortège accompagné de deux mini cars s’ébranle en direction du domicile familial de Marcory résidentiel. C’est ici qu’il accorde cette première interview à la presse.

Qu’est-ce qu’on retient de votre séjour à La Haye ?

Il faut que je sois sincère avec vous. L’audience n’est pas finie. Donc je n’ai pas le droit de faire des commentaires sur la Cpi. Cela m’a été formellement interdit. Tout journaliste qui voudrait avoir des informations doit aller sur les réseaux sociaux, puisque l’audience était retransmise. C’est ce qu’ils m’ont dit.

On ne parle pas du procès mais de votre séjour à La Haye…
Mon séjour était vraiment agréable et il m’a surtout permis d’enlever un fardeau qui pesait sur moi, en particulier toutes les rumeurs véhiculées sur ce témoignage depuis trois ans.

Dieu merci, je pense que j’ai été un homme très courageux et je suis fier d’être un garçon. Depuis mes premiers contacts avec le procureur j’avais toujours demandé à témoigner à visage découvert. Je n’ai jamais dit que j’allais me cacher parce que je n’avais rien à cacher.

J’ai vécu la guerre et je ne sais pas si on peut me la conter. Je suis très heureux de revenir au pays et de voir cet accueil chaleureux. Cela prouve au moins que j’étais dans la vérité. Quand tu es dans la vérité Dieu te protège. Mais je prie Dieu et je dis qu’il faut qu’on se réconcilie. Il faut que les Ivoiriens apprennent à se pardonner.

On ne peut pas oublier ce qui s’est passé mais il faut qu’on se pardonne pour avancer. C’est ce que j’ai dit. Voyez-vous, l’attaque terroriste de Bassam, c’est encore notre pays qui est attaqué. Nous devons faire très attention, être unis pour qu’on soit fort. Et je lance un message au parti du président Gbagbo. J’ai vu le président à La Haye et mon cœur saigne. Et quand je vois la division au sein de son parti, ça me fait très mal. Je prie pour que les deux tendances se réconcilient. C’est très important pour le président Gbagbo et pour le Fpi lui-même.



Qu’est-ce qu’on retient de votre séjour à La Haye ?

Il faut que je sois sincère avec vous. L’audience n’est pas finie. Donc je n’ai pas le droit de faire des commentaires sur la Cpi. Cela m’a été formellement interdit. Tout journaliste qui voudrait avoir des informations doit aller sur les réseaux sociaux, puisque l’audience était retransmise. C’est ce qu’ils m’ont dit.

On ne parle pas du procès mais de votre séjour à La Haye…

Mon séjour était vraiment agréable et il m’a surtout permis d’enlever un fardeau qui pesait sur moi, en particulier toutes les rumeurs véhiculées sur ce témoignage depuis trois ans. Dieu merci, je pense que j’ai été un homme très courageux et je suis fier d’être un garçon. Depuis mes premiers contacts avec le procureur j’avais toujours demandé à témoigner à visage découvert.

Je n’ai jamais dit que j’allais me cacher parce que je n’avais rien à cacher. J’ai vécu la guerre et je ne sais pas si on peut me la conter. Je suis très heureux de revenir au pays et de voir cet accueil chaleureux. Cela prouve au moins que j’étais dans la vérité. Quand tu es dans la vérité Dieu te protège.

Mais je prie Dieu et je dis qu’il faut qu’on se réconcilie. Il faut que les Ivoiriens apprennent à se pardonner. On ne peut pas oublier ce qui s’est passé mais il faut qu’on se pardonne pour avancer. C’est ce que j’ai dit. Voyez-vous, l’attaque terroriste de Bassam, c’est encore notre pays qui est attaqué. Nous devons faire très attention, être unis pour qu’on soit fort. Et je lance un message au parti du président Gbagbo. J’ai vu le président à La Haye et mon cœur saigne. Et quand je vois la division au sein de son parti, ça me fait très mal. Je prie pour que les deux tendances se réconcilient. C’est très important pour le président Gbagbo et pour le Fpi lui-même.

Vous devriez témoigner en 2017. Que s’est-il passé pour que ce soit avant cette échéance ?

Moi je n’en connais pas les raisons mais je suis parti et c’est mieux. Je suis très content d’être parti.

Décrivez-nous votre premier jour à la barre. Comment vous vous sentiez ?

Ouuhhhh !!! J’ai vécu le stress et la souffrance. Il faut être là-bas pour savoir que ce n’est pas facile. J’ai été un homme dur ! Sincèrement, je ne vous le cache pas !

Qu’est-ce qui effraie à la barre ?

N’oubliez pas que là-bas vous êtes face à de grands juristes du monde ! Pour quelqu’un qui a dit qu’il n’est jamais allé à l’école, se trouver face à de grands juristes du monde et tenir face à leurs questions, c’est que cette personne a fait la vraie école de Dieu.

Quel message à l’endroit de vos frères du Fpi qui vous ont traité de tous les noms d’oiseaux avant votre départ ?

Je suis un homme de cœur, je suis un croyant. Je ne peux que leur dire merci.

Avez-vous vu Fatou Bensouda ?

Non, je ne sais pas si elle était là-bas. Je crois qu’elle était en voyage.

Et votre séjour, comment étiez-vous logé ?

J’étais très bien logé dans un grand hôtel mais je ne pouvais pas sortir. La nourriture était bien protégée et la sécurité au top.

Aviez-vous des contacts directs avec le président Gbagbo et Blé Goudé ?

Non ! Non ! Non ! C’est interdit ! On se voyait seulement dans la salle.

Est-ce que vous pouviez les saluer ?

Non !

Une vitre vous séparait-elle ?

Non ! Il n’y a pas de vitre mais le président Gbagbo levait la main chaque fois que j’arrivais pour me saluer.

Et qu’est-ce que cela vous a fait ?

Oh ! Cela m’a fait chaud au cœur !

Que s’est-il passé avec le procureur parce que vous étiez d’abord un témoin à charge ?

Non ! Vous n’êtes pas le procureur pour le dire.

Mais il vous a qualifié de témoin hostile. Comment avez-vous ressenti cela ?

Je ne sais pas ce qu’il appelait témoin hostile. Parce que moi je sais que je n’étais ni témoin à charge, ni à décharge, ni en surcharge, ni à recharge. J’ai été seulement un témoin de la vérité. Et c’est ce que le juge m’a demandé. Il a dit au départ que j’étais à la barre pour dire la vérité, pour dire ce que je sais. Il a ajouté : si vous ne dites pas la vérité, vous serez poursuivi. Il fallait que je dise la vérité pour ne pas être poursuivi.

On vous a vu pleurer à la barre. Quelles étaient les raisons de vos pleurs ?

Oui j’ai pleuré. Vous savez, le président Gbagbo a été très bien avec moi. Il a été gentil avec moi et je n’étais pas heureux de le voir dans cette situation. Je sais que ce n’est pas sa place.

Est-ce que par moments, les interventions du juge vous soulageaient-elles ou vous stressaient-elles davantage ?

Vous savez, le juge m’a aimé.

Ah bon !

Oui ! Il m’a beaucoup aimé parce qu’avec mes interventions, il a compris que je connaissais le sujet. Vraiment, il estimait que j’étais un témoin important parce que j’ai expliqué tous les faits. Je lui ai fait comprendre beaucoup de choses sur la Côte d’Ivoire et l’Afrique. Donc il était heureux. Vous avez vu à la fin, mon message d’au revoir. Il ne faisait que rire jusqu’à ce que je sorte du prétoire.

On a senti que parfois des questions vous énervaient. Pourquoi ?

Oui, parce que ces questions étaient répétées.

Avez-vous reçu des menaces ?

Non, pas du tout !

Mais quand vous avez appris ici que votre famille subissait des menaces, quelle a été votre réaction ?

Je n’étais pas content. Ce n’était pas bon et je n’ai pas apprécié ça !

Après avoir témoigné à visage découvert, n’avez-vous pas peur pour votre sécurité ?

Je vais vous dire une chose. Une mère qui a dix enfants, il arrive que parmi ceux-ci, certains détestent la nourriture qu’elle fait. Tout le monde ne peut pas être d’accord avec moi. Même des gens se sont révoltés contre les prophètes envoyés par Dieu. Ceux qui estiment que j’ai menti, je leur dirai que la Cpi n’a jamais fermé ses portes. Elle cherche même des témoins. Ils n’ont qu’à se présenter pour dire leur part de vérité. C’est tout.

Après votre passage, le procès est suspendu jusqu’au 9 mai. Quel commentaire ?

Chez eux ce sont les vacances judiciaires. Ils vont donc reprendre le 9 mai mais je ne sais pas qui est le prochain témoin.

Est-ce que vous avez pu voir d’autres témoins là-bas ?

Non. Ce sont les vacances judiciaires et puis là-bas les contacts sont interdits. J’étais seul.

Par S. Debailly (connectionivoirienne.net), Cyrille Nahin (EventnewsTv), Ferdinand Bailly (Le Temps) et Hyppolite Oulaï (L’Inter)

http://www.connectionivoirienne.net/117079/cote-divoire-63

"Quand tu es dans la vérité Dieu te protège" dixit Sam l'Africain.
comments

"Silence is the language God speaks and everything else is a bad translation."

Posted on March 19 2016 by Akeulette

Le temoin de Dieu dans son boubou Guere actuellement dans l'avion pour la Cote d'Ivoire.

Ainsi s'accompli la premiere partie de ma vision.

Merci Se
igneur.

"Sam l'Africain « heureux » et « fier » d'avoir témoigné à la CPI
Autre Source | Politique | Publié le Samedi 19 Mars 2016 à 07:23:51 |


L'audience du vendredi 18 mars a duré moins d'une heure et trente minutes. C'était le dernier jour du témoignage de Sam l'Africain et la dernière audience avant une pause judiciaire de plusieurs semaines.

L'audience du vendredi 18 mars a duré moins d'une heure et trente minutes. C'était le dernier jour du témoignage de Sam l'Africain et la dernière audience avant une pause judiciaire de plusieurs semaines.

Retour sur les causes de la rébellion

Finalement, Macdonald interrogera Sam l'Africain sur ce qu'il avait dit concernant les gens du Nord qui étaient dans la rébellion. Le témoin avait précédemment affirmé que c'était « des Ivoiriens qui se sentaient peut-être frustrés ». « Pourquoi ? » questionne Macdonald. Le témoin donne son interprétation : « Des gens qui se révoltent et prennent des armes, ils doivent avoir une cause (... ) Leur région est mal développée ou bien les gens du Nord se sentaient frustrés par certains comportements ou bien ils avaient envie de prendre le pouvoir ».


Le réexamen s'achève. Macdonald « souhaite un bon retour » au témoin et le remercie pour sa coopération. Les équipes de la défense font de même.



Fini le procès, Sam veut se mettre « au travail de l'Afrique pour apporter la paix »

Le juge-président prend la parole : « Monsieur le témoin, nous en sommes arrivés au terme de votre déposition, et c'est pour moi un grand plaisir de vous l'annoncer. Merci pour votre patience (... ) Vous avez fait un très bon travail dans votre déposition. Nous vous souhaitons un bon retour en toute sécurité ».

Sam se lève. Il veut dire quelque chose. « C'est la tradition africaine », explique-t-il à la Cour. « Je suis très heureux et très fier d'être arrivé ici », dit-il avant de remercier tous les participants au procès. « Je suis très fier parce que ça m'a permis d'enlever un fardeau sur moi (... ) Tout le monde entier ne serait peut-être pas d'accord avec moi (... ) mais je voulais aider la chambre pour comprendre la vérité et j'ai fait ce que je pouvais faire ». Il ajoute : « Mon souhait c'est que mon pays se réconcilie pour aller dans la paix (... ) À partir d'aujourd'hui, je me mettrai au travail de l'Afrique pour apporter la paix (... ) Merci et que Dieu vous bénisse ».

Sam s'en va et la Cour discute quelques minutes sur le futur calendrier. Le juge tient à rappeler aussi pourquoi une longue pause s'annonce. Il explique que la CPI ne peut pas avoir plus de deux procès à la fois et qu'il a donc été convenu avec les juges-présidents des deux autres procès en cours, qu'il y aurait une pause dans le procès Gbagbo/Blé Goudé. « Ce système est dû aux contraintes financières qui pèsent sur la Cour », a-t-il justifié.

La séance est levée, les rideaux se referment. Sauf événement inattendu, le procès reprendra le lundi 9 mai.

Les articles écrits à l'occasion du procès relatent les faits tels que décrits par l'accusation, la défense, la représentante des victimes ou les témoins. Ils ne traduisent pas la pensée d'Ivoire Justice et doivent être compris comme des récits d'audiences.

Ivoire Justice est une plateforme créée par le programme « Justice internationale » de l'ONG RNW Media, basée aux Pays-Bas. Nous nous efforçons d'expliquer et donner des informations sur les affaires ivoiriennes à la CPI mais nous n'en sommes en aucun cas rattachés."


Ivoire Justice

"Silence is the language God speaks and everything else is a bad translation."
"Silence is the language God speaks and everything else is a bad translation."
comments

SORROW GUILLAUTINE BARABBAS CA VA SE SAVOIR!!!

Posted on March 18 2016 by Akeulette

"Attaques de Bassam/Rebondissement: Ce que révèle le téléphone d'un terroriste tué !"

Publié le Jeudi 17 Mars 2016 à 16:03:22

"Selon des sources sécuritaires, le téléphone portable saisi sur l’un des terroristes tué, a fait l’objet d’une inspection suivie de fouille minutieuse. Ce qu'on a pu y trouver est très surprenant.

Pendant pratiquement un jour, les spécialistes d’écoute et de cybercriminalité, ont été mis à rudes épreuves. Des écoutes sordides en passant par des messages codés ou incomplets, tout a été passé au peigne fin, afin de remonter les différentes filières possibles.

De la carte Sim à la mémoire du téléphone, les fins limiers ont pu récupérer la plupart des informations nécessaires à la poursuite de cette enquête. C’est ce qui leur a permis d'ailleurs de procéder à de nouvelles interpellations, avancent les mêmes sources.

Les enquêteurs auraient remonté ces informations jusqu’à des individus qui se croyaient à l’abri. Certains ont été pris, le mardi 15 mars 2016. Conduits vers des lieux tenus secrets, ils ont été placés sous haute surveillance.

En tout cas, les informations à la disposition des enquêteurs donnent froid dans le dos. Car des individus, jusque-là insoupçonnés et qui jouissaient pratiquement d’une immunité ont été identifiés dans le large répertoire des djihadistes de Grand-Bassam.

« Ce sont de gros bonnets. Nous allons surveiller les mouvements de certains et d’autres devraient être interrogés afin de nous permettre d’avancer dans notre enquête », nous rapportent nos sources, avant d’expliquer que c’est un travail de longue haleine qui nécessite beaucoup de tact.

Quarante-huit (48) heures après l’attaque de plusieurs hôtels et des plages de Grand-Bassam, des observateurs ont salué l’avancée notable dans les investigations.

Rappelons que le dimanche 13 mars 2016, peu après 12 h, des terroristes lourdement armés ont débarqué sur la plage de Grand-Bassam. A l’aide de leurs puissantes armes de guerre, ils ont fait plusieurs morts et des blessés aussi bien sur la plage que dans des hôtels.

Un large ratissage a été fait dans la région (de Grand-Bassam à la frontière ghanéenne) afin de dénicher d’éventuels suspects ou complices, afin de les neutraliser."

S.Yow
avec Linfodrome

SORROW GUILLAUTINE BARABBAS CA VA SE SAVOIR!!!
comments

Un gentille message d'Encouragement pour Akeulette

Posted on March 17 2016 by Akeulette

"Bonjour ma Sœur,

Je te félicite pour le courage que tu as de publier les révélations que le seigneur t'accorde sur la CI! En effet, elles symbolisent que Dieu t'utilise dans l'histoire de la CI. Les interprétation ne sont pas faciles! Toutes les révélations sont justes! Alors courage et bonne continuation, surtout dans l'humilité! La CI s'en sortira, mais les ivoiriens ne sont pas encore prêts à mettre en place le plan de salut de Dieu! Certains événements doivent concourir à cela! Alors leurs âmes seront forgées et eux-mêmes accepteront et établiront le plan de salut de Dieu! Car DIEU veut nous sauver mais pas pour nous perdre demain! Il s'agit d'alliance, donc d'un accord volontaire entre deux entités pour l’Éternité! Prions donc pour préparer les cœurs des Ivoiriens à se tourner vers les principes sacrés de DIEU ÉLOHIM! Dieu bénisse la CI et les Ivoiriens! SHALOM!"

Un gentille message d'Encouragement pour Akeulette
comments

ECHEC ET MATT POUR SORROW GUILLAUTINE BARABBAS!

Posted on March 16 2016 by Akeulette

Apres avoir donne "un coup sanglant au visage" de J'emmerde Bakayoko Barabbas, Sorrow Guillautine Barabbas se rend a Bassam (l 'assassin revient toujours sur les lieux du crime) avec "ses deputes" pour marcher et dire "NON AU TERRORISME, ah quelle ironie, quelle moquerie, en faisant cela Sorrow Guillautine Barabbas, veut nous faire oublier le Sorrow Gate, redorer son image, car monsieur est en campagne pour 2020! Sorrow Guillautine Barabbas tue toujours pour atteindre ses objectifs!

Ah que la politique est sale!

Mais laisse moi te dire une chose SORROW GUILLAUTINE BARABBAS T'AS FAIS ECHEC ET MAT CETTE FOIS-CI!

Sam l'Africain compare l'histoire du president GBA.GBO a celle de Jesus et de Barabbas.

Pour moi en effet le president serait l'analogie de Jesus, Barabas= Dramane Barabas= Sorrow Guillautine Barabas= J'emmerde Bakayoko Barabas. Ponce Pilate= Fatou Pouffousouda= CPI!

ECHEC ET MATT POUR SORROW GUILLAUTINE BARABBAS!
ECHEC ET MATT POUR SORROW GUILLAUTINE BARABBAS!
comments

" A voir tant de mépris dans les paroles et les actes de certains, on se demande s'ils pensent à demain"

Posted on March 16 2016 by Akeulette

"LA BIBLE N'A PLUS FAIT MENTION DE LA SUITE DE CETTE HISTOIRE ET POURTANT il était aussi bon de savoir comment la femme de Potiphar a réagi quand elle apprit que Joseph (l'esclave de son mari qu'elle a faussement accusé de vouloir la violer) est

devenu Premier Ministre, et donc aussi patron de son mari...
A voir tant de mépris dans les paroles et les actes de certains, on se demande s'ils pensent à dema
in."

J'ai lu ce texte sur Facebook et ca m'a inspiree, ca m'a fait penser a ce que subit Monsieur AFFI N'Guessan president du FPI faussement accuse par ces "camarades" d'avoir trahir le president GBA.GBO! Alors j'ai ecris: -" J'ai vu qu'il aura, un gouvernement de transistion apres la guerre qui se prepare en Cote d'Ivoire, j'ai vu que vous seriez le president de ce gouvernement de transition, en attendant le retour du president GBA.GBO pour des elections! JE ME DEMANDE COMMENT REAGIRONT VOS DETRACTEURS!

LES VOIES DE DIEU SONT IMPENETRABLES, INSONDA
BLES!

"A voir tant de mépris dans les paroles et les actes de certains, on se demande s'ils pensent à demain"

A mediter!

" A voir tant de mépris dans les paroles et les actes de certains, on se demande s'ils pensent à demain"
comments

LE PROCES DU PRESIDENT GBA.GBO SERA VRAIMENT ANNULE A LA CPI

Posted on March 16 2016 by Akeulette

CE PROCES SERA VRAIMENT ANNULE.

LE SEIGNEUR ME L'A RECONFIRME CE MATIN EN REVE. DANS UNE LETTRE QUI M'ETAIS ADRESSEE J'AI VU ECRIT EN MAJUSCLE:

"CPI ANNULE"

AMEN!!!

LE PROCES DU PRESIDENT GBA.GBO SERA VRAIMENT ANNULE A LA CPI
comments

Cote d'Ivoire: Attaque terroriste de Bassam!!!

Posted on March 14 2016 by Akeulette

Bonjour ma chere Cote d'Ivoire, comment vas-tu?

Penses-tu, que c'est Sorrow Guillautine, qui frappe J'EMMERDE BAKAYOKO AU VISAGE, a cause de l'affaire du #Sorrow gate# comme le Seigneur me l'a montree LE 06 Janvier, avec les attaques terroristes d'hier sur ton sol!

J'Emmerde Bakayoko pris de peur, va riposter, ce qui fera que ces criminelles s'entretueront ainsi nous serons delivres d'eux et de la France!

Le front ouvert, couvert de sang, de J'Emmerde Bakayoko, dans ma vision serait t'elle, la metaphore de l'attaque terroriste d'hier? J'emmerde Bakayoko minsitre de l'interieur est attaque = SORROW GUILLAUTINE LE FRAPPE AU VISAGE!!!.... WOW!!!

J'EMMERDE BAKAYOKO, ministre de l'interieur est suppose veiller sur la securite de la Cote d'Ivoire, mais voila que la Cote d'Ivoire est attaquee, la Cote d'Ivoire recoit un coup au visage! C'est que coup que recoit J'emmerde Bayakoyo dans ma vision de la part de Sorrow GUILLAUTINE! Oh MY GOD!


LA CRISE IVOIRIENNE TIRE A SA FIN ALLELUIA!!

http://lacriseivoirienneestspirituelle.overblog.com/2016/01/les-rebelles-vont-commencer-a-s-entredechirer.html

 Cote d'Ivoire: Attaque terroriste de Bassam!!!
comments
1 2 > >>