Fonds de souveraineté : La Lettre du Continent assure n’avoir reçu “aucun démenti, ni aucune assignation judiciaire’’ de la présidence

Published on by Akeulette

A Patrick Achi le menteur du Burkinabe Dramane Ouattara
 
Le 02 septembre 2017 monsieur Patrick Achi menacait la <<Lettre du Continent>> pour diffamation suite a son article sur <<la souveraineté” dans le budget de la Côte d’Ivoire.>>
 
Et pourtant ce n'est pas une diffamation les revelations de la Lettre du Continent, car moi Akeulette la Cote d'Ivoire s'est confiee a moi. Elle me dit que Dramane Ouattara la <<suce>>
 
C'est Dieu le Pere qui descend rendre Justice a la Cote d'Ivoire dans cette affaire!!!
 
Voici la reaction de monsieur Philippe Vasset, aujourd'hui 07 septembre
 

Le journal français La Lettre du Continent a assuré jeudi n’avoir reçu “aucun démenti, ni aucune assignation judiciaire’’ de la présidence ivoirienne depuis la publication de son article sur les lignes dites “de souveraineté” dans le budget de la Côte d’Ivoire.

“Nous n’avons reçu aucun démenti de la présidence ivoirienne, ni aucune assignation judiciaire depuis la publication de notre article sur les lignes dites “de souveraineté” dans le budget de l’état ivoirien’’, a déclaré le directeur de rédaction du bimensuel, Philippe Vasset, joint par courriel par ALERTE INFO.

Dans son édition du 30 août 2017, La Lettre du Continent a indiqué que “le président Alassane Ouattara bénéficie, dans la plus grande discrétion, d’un fonds de souveraineté de 342,6 milliards Fcfa, en hausse de 20 milliards Fcfa par rapport à 2015”.

Le bimensuel a ajouté que “Le chef de l’Etat ivoirien peut d’autant mieux puiser à sa guise dans cette enveloppe budgétaire que cette dernière est directement gérée par son frère, le ministre des Affaires présidentielles Birahima Téné Ouattara”.

Samedi dans un communiqué, la présidence ivoirienne a dénoncé des “informations mensongères, gravement diffamatoires” et annoncé des actions judiciaires.

A l’issue d’une réunion du conseil des ministres mercredi, le porte-parole du gouvernement Bruno Koné a indiqué que la Côte d’Ivoire envisageait de “demander un droit de réponse (et) engager des poursuites si ce droit de réponse n’est pas conforme aux attentes” du gouvernement.

SKO/  ALERTE INFO

 

http://atoo.ci/2017/09/07/fonds-de-souverainete-lettre-continent-assure-navoir-recu-dementi-aucune-assignation-judiciaire-de-presidence/

 

 

 

Fonds de souveraineté : La Lettre du Continent assure n’avoir reçu “aucun démenti, ni aucune assignation judiciaire’’ de la présidence