Sommes-nous tous devenus idiots au FPI ? De Jean Bonin

Published on by Akeulette

Sommes-nous tous devenus idiots au FPI ?

I - Je trouve idiot de dire que de sa prison d'où il prépare son procès Gbagbo devrait diriger le FPI.

Pourquoi cela ? Je ne connais aucun leader politique sérieux dans ce monde qui dirige un parti politique depuis sa cellule. De là où il est et dont il dit qu'il est un otage il attend plutôt de ceux qui disent l'aimer que ceux-ci œuvrent intelligemment à sa libération et non que ce soit lui qui de sa position carcérale libère la RCI. Ce sont ceux qui sont dehors, en liberté, qui peuvent libèrent un otage et non le contraire.

La réalité, c'est qu'il s'agit d'une guerre de positionnement pour le contrôle du FPI. Il est donc malsain pour ceux qui veulent la place d'Affi Nguessan d'y mêler le nom de Gbagbo juste parce qu'il bénéficie d'un fort capital de sympathie auprès des ivoiriens et que sans son nom il est quasiment impossible de battre Affi au cours d'un congrès devant les militants du FPI.

II - Je trouve aberrant de dire que parce que Gbagbo n'a pas encore reçu Affi alors Affi n'a pas l'onction de Gbagbo.

Pourquoi : Gbagbo a reçu, Banny, KKB, Akoun, Miaka, Agoh Marthe... qu'est-ce que cela a changé dans leur stature de femmes et d'hommes politiques ? Rien. En même temps je me pose la question de savoir pourquoi Gbagbo ne reçoit pas sa propre soeur Koudou Jeannette, ses frères David et Simon Koudou, son "porte-parole" Katina Kone, Odette Lorougnon, Douati Alphonse, Dakoury Tabley, Sangaré tant d'autres ? Seul Gbagbo peu répondre à cette question, pas Affi. Le FPI n'est pas une secte dont Gbagbo serait le gourou mais un parti politique. Pourquoi devrait-on donc aller chercher une quelconque onction auprès de Gbagbo ? Je trouve cela aussi malsain. Non, il faut aller voir Gbagbo pour lui témoigner sa solidarité, sa compassion et sa solidarité et non chercher auprès de lui une quelconque onction. Je trouve même triste que certains militants d'un grand Parti comme le FPI soient incapables de s'organiser par eux-mêmes et comptent sur Gbagbo pour, depuis sa prison, qu'il vienne les délivrer de Ouattara qui l'y a conduit. C'est une résignation. Un cinglant aveu d'impuissance et d'incompétence.

III - je trouve mensonger de dire que Affi met ses camarades en prison.

Pourquoi : Affi est-il si puissant qu'il puisse donner des instructions à Ouattara à cet effet ? Si tel était le cas pourquoi Sangaré, son plus virulent adversaire politique est en liberté, reçoit des honneurs militaires, sa rente viagère depuis octobre 2013, organise sans entrave une fête pourtant interdite ? Il faut franchement être naïf pour croire à ces sottises. Il le faut pour ne pas comprendre que Ouattara joue avec vos émotions car il a compris que vous êtes plus des émotifs que des politiciens. En effet, si Affi avait le pouvoir de faire mettre en prison qui que ce soit, il devrait, parallélisme des formes oblige, être capable de les empêcher d'être arrêtés ou même d'être jeté en prison. Or, un de ses fidèles compagnons, Jichi Sam, dit Sam l'Africain, est injustement en prison et Affi n'y peut rien. Comment un homme si puissant que Affi n'est il pas capable d'interdire les festivités d'Akouré et de faire libérer Sam l'Africain, son collègue de l'AFD. On peut être partisan et cohérent. Rien ne l'interdit en politique.

III - conclusion

Je voudrais lancer un appel à tous ceux qui veulent d'une Côte d'Ivoire de paix, rassemblée et réconciliée de ne pas se disperser en perdant du temps à répondre aux injures et autres inepties de ceux qui se nomment comme des opportunistes "Gbagbo ou Rien". Ils se comportent plus comme des parasites que comme des politiciens. Un parasite est un organisme qui vit au dépens d'un autre organisme. Ils n'existent politiquement que parce qu'ils usent et abusent du nom de Gbagbo. Il suffit de gratter le verni en dessous de leur slogan pour constater qu'il n'y a en dessous aucun projet crédible pour les ivoiriens.

Il est inutile de leur répondre. Répondez plutôt aux militants du RDR. Répondre aux militants du RDR c'est répondre aux GOR. C'est blanc bonnet, bonnet blanc. Ils mènent le même combat qui se résume à attaquer Affi. En répondant aux militants du RDR vous ferez d'une pierre deux coups car vous répondrez parallèlement aux GOR.

Ne cherchez surtout pas à les séduire politiquement. C'est peine perdue, sauf si vous avez des talents ou des pouvoirs d'exorciste. Voyez-vous, même si demain, pour une quelconque raison le pouvoir arrêtait Affi et le jetait en prison, au mieux ils applaudiraient, au pire ils diraient que c'est un deal entre Affi et Ouattara. Il n'y a qu'à voir comment leurs journaux et cyberactivistes ont tout fait pour démobiliser les populations qui voulaient marcher contre Ouattara et traitent le sujet de la marche de la colère qu'ils estiment à l'unisson avec le RDR comme un échec, comme si avions discuté avec eux des objectifs que nous visions en l'organisant.

C'est vrai que la tentation est forte de vouloir à chaque fois rétablir la vérité quand ils intoxiquent mais croyez-moi c'est peine perdue. Leur nature c'est d'intoxiquer. Tout comme celle du scorpion est de piquer, y compris celui qui s'évertuer à le sauver.

Notre cible c'est Ouattara et sa gouvernance. Rien d'autre. Merci à tous les internautes lucides, réalistes et matures qui luttent pour le triomphe des idées et des institutions et non celui des hommes de bien vouloir s'approprier cette nouvelle démarche politique. De toutes façons les ivoiriens ne sont pas dupes, aveugles ou sourds.

Jean Bonin
Juriste.
Citoyen Ivoirien.

Sommes-nous tous devenus idiots au FPI ? De Jean Bonin