Pris sur le net: Si nous refusons de tenir compte des Instructions de notre Sauveur, comment pouvons-nous mettre en pratique Son Amour ?

Published on by Akeulette

La Définition de l’Amour      

 

 

  Cet exposé est en grande partie tiré des notes de la traduction des Ecrits de la Nouvelle Alliance de l’araméen à l’anglais « Aramaic English Newestament », sous la direction de Andrew Gabriel Roth. 

 

 

 Bien que les Ecritures nous apportent une définition claire de l’Amour, les différentes institutions et religions ont donné à ce terme une ribembelle de définitions post-modernes. Parce que l’Amour est plutôt difficile à définir, la plupart des gens le voient selon ses attributs. Pour beaucoup de chrétiens, « Dieu est amour ». Le cliché traditionnel nous dit simplement « d’aimer le Seigneur ». 

 

 

 En revanche, la manière dont nous devons « aimer le Seigneur » reste ouverte aux opinions et aux débats, car la définition de l’amour au sein de la chrétienté est souvent en contradiction avec celle que nous enseignent les Ecritures.  A titre d’exemple, “Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements.

 

 

Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, car tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi.” (1 Jean 5:2-4)

 

 

  Le meilleure façon de comprendre ce qu’est l’Amour, c’est de nous plonger dans la vie et dans les enseignements de notre Messie, Yeshua : “Si vous m’aimez, gardez mes commandements.” (Jean 14:15). “Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.” (Jean 14:21) Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.” (Jean 15:10) 

 

 

Demeurer dans l’Amour du Christ est clairement relié au fait de «garder les commandements ». Les « commandements de Son Père » se réfèrent toujours aux Instructions ou Enseignements de Yahweh, à savoir à la Torah. Yeshua nous dit que si nous l’aimons, alors nous gardons Ses commandements. En d’autres termes, l’Amour a tout à voir avec la sanctification du Nom de YHVH (Yahweh) ; c'est-à-dire avec la mise à part de Son Nom et de Sa Parole (Sa Torah), en les différenciant de toutes autres autorités. 

 

 

 Alors que le Messie Yeshua gardait très clairement les commandements de Son Père, seule une infime minorité de chrétiens considèrent ces mêmes commandements comme ayant de l’importance ! Cela même en dépit du fait que le terme « chrétien » provient de la même racine que « haMishchah » (oint), qui signifie « être comme le Messie/l’Oint ». Yeshua est la Parole de YHVH ; Moïse, en parlant de L’Esprit du Messie écrivait “qui fais miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.” (Exode 20:6). Il ajoutait : “Tu aimeras Yahweh, ton Dieu, et tu observeras toujours ses préceptes, ses lois, ses ordonnances et ses commandements.” (Deutéronome 11:1) 

 

 

Il y a des douzaines de passages dans les Ecritures, où le mot « Amour » est directement rattaché aux commandements ; au fait de les observer. Il est triste et regrettable de constater que ceux parmi les croyants qui aiment véritablement YHVH en gardant Ses commandements, sont taxés de légalistes et de judaïsants. Il n’est pas rare qu’ils soient « persécutés » par « l’église ».  

 

 

 Cela à cause du fait que dans la chrétienté, « l’amour » est défini par une sorte de statu quo, où pour être un « bon chrétien aimant» il suffit de se rallier aux valeurs du groupe ou de la dénomination à laquelle nous adhérons. Après avoir été attaqués par tant de chrétiens pour le simple fait de garder les commandements, nous voyons depuis un certain temps des, croyants qui ont honte de se faire appeler « chrétiens ». 

 

 

  Généralement, il s’agit de ceux qui ont la crainte de YHVH et qui ont sur le cœur de Lui obéir. Ils préfèrent adopter le terme de « croyants » parce qu’ils réalisent que l’Amour demande un sacrifice. Contrairement à ce qui est enseigné dans la chrétienté, l’amour n’est pas une idéologie cérébrale, qui néglige les commandements de Dieu.  Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. En effet, les commandements : Tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi–même. L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi/Torah.” (Romains 13:8-10).  

 

 

A travers ces 4 commandements, Paul nous montre clairement comment une personne est à même de démontrer de l’amour pour son prochain. Ce type d’Amour est l’accomplissement de la Torah. “Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, celle–ci : Tu aimeras ton prochain comme toi–même.” (Galates 5:14). Toutes les définitions de l’amour, qui omettent les commandements, omettent aussi la droiture et la justice qui vont avec. L’interprétation de « l’Amour » selon l’homme se résume des simples instincts charnels, tel l’anarchie, la surabondance, la sensualité, l’émotivité etc. 

 

 

  Le terme « Brit Chadasha » veut littéralement dire « alliance renouvelée ». Il s’agit du renouvellement de « l’alliance de l’Amour » que Yahweh avait préalablement établit entre Lui et Son peuple. Bien qu’il y ait un changement de sacerdoce dans l’alliance renouvelée, Ses commandements et Sa Parole demeurent éternels. Son Amour reste le même. Au plus il a été magnifié. “Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras point d’adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.” (Matthieu 5:27-28).  

 

 

 Yeshua a « augmenté la barre ». Il nous dit aussi : “Et, parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira.” (Matthieu 24:12). Par conséquent, plus la volonté de respecter les commandements se trouve ancrée en nous, plus notre Amour véritable augmentera. Nous voyons donc que l’Amour est le choix personnel et volontaire de faire ce qui est droit aux yeux de YHVH et d’obéir à Ses commandements.  

 

 

Josué nous enseigne qu’aimer YHVH consiste à « …observer et mettre en pratique les ordonnances et les lois que vous a prescrites Moïse, serviteur de Yahweh : Aimez Yahweh, votre Dieu, marchez dans toutes ses voies, gardez ses commandements, attachez–vous à lui, et servez–le de tout votre cœur et de toute votre âme.” (Josué 22:5). De plus, il déclare : “… Moi et ma maison, nous servirons Yahweh.” (Josué 24:15b).   

 

 

Aimer Yahweh signifie garder Ses commandements. Parce que l’Amour véritable est droit, parce qu’il est mit à part, et bon aux yeux de YHVH et de toute sa création, il n’y a aucune autre façon de démontrer notre Amour envers notre Créateur, ou envers nos prochains que de suivre les instructions de Dieu. A nous d’être comme « des petits enfants » qui mettent leur confiance dans leur Messie, et qui font simplement ce qu’Il nous demande. Ne soyons pas des fils rebelles, qui essayent toujours de trouver des échappatoires religieuses. Ces dernières ne font que nous rassurer et nous justifier face à notre désobéissance.   

 

 

Considère que j’aime tes ordonnances ; Yahweh, rends–moi la vie selon ta bonté !” (Psaumes 119:159). L’Amour est un acte réciproque dans lequel nous donnons et nous partageons. Il implique que nous soyons calqués sur les Paroles de Yahweh. “Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, Et il ne leur arrive aucun malheur.” (Psaumes 119:165) La paix est établie par l’Amour, parce que l’Amour consiste à faire ce qui est droit, ce qui est mis à part, ce qui est juste et ce qui est bon. 

 

 

  Une des pires perversions à l’encontre de la Parole de Yahweh a consisté à superposer une fausse définition religieuse de l’Amour, basée non plus sur la Parole de Vérité, mais sur la théologie de l’église. Cette théologie, aux yeux de millions de chrétiens, a fait de la Torah quelque chose de nul et de non avenant. La triste réalité de « l’amour chrétien » au cours des siècles écoulés par d’elle-même. 

 

 

  Combien de nations « chrétiennes » telles que l’Espagne, l’Allemagne, ou la Pologne ont-elles massacré juifs, et autres races ou religions qui avaient le malheur de ne pas être « chrétiens » ? De nos jours, les membres du Conseil Mondial des Eglises (qui représente 348 Eglises protestantes, orthodoxes, anglicanes et autres) lancent des nouvelles croisades à l’encontre de la soi-disant « occupation Juive » des « territoires palestiniens occupés » - territoires que YHVH a donné au peuple Israélite comme possession éternelle (Genèse 15.18) ; et pour lesquels Il a promis qu’ils ne seraient plus jamais déplacés (Amos 9.15). 

 

 

 L’amour chrétien est basé sur la « tolérance » plutôt que sur la tempérance, le contrôle de soi, la discipline et la responsabilité vis-à-vis de son prochain et vis-à-vis de la Parole de YHVH. Le crime et la décadence se sont accrus dans les nations dites « chrétiennes ». Des nations comme les Etats-Unis, par exemple, n’auraient rien à envier à Sodome et Gomorrhe.

 

 

Yeshua nous dit qu’au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que les villes qui ont entendu la Vérité, mais qui l’ont rejetée (Matthieu 11.23-24). Les Etats-Unis sont soit disant dirigés par des présidents « chrétiens ». Environ 65% de la population se dit être chrétienne. La réalité est que l’Amérique chrétienne a un taux de criminalité les plus élevé du monde, ainsi que deux fois plus d’homicides et de viols que certains pays européens dit « chrétiens ». 

 

 

 Le taux de divorce au sein de la chrétienté est extrêmement élevé,  ce à cause d’une définition de l’Amour, qui au lieu d’être basée sur les principes bibliques, est basée sur des principes humains. La plupart des dirigeants chrétiens enseignent que la Torah est un sujet tabou. Selon eux, « Jésus » l’a éliminé en « la clouant à la croix ». Il l’a remplacée par le commandement d’aimer ; du coup, les dirigeants donnent aux « rachetés » carte blanche pour agir contrairement aux Saintes Instructions de Yahweh. 

 

 

  Le péché est désormais caché sous « la grâce chrétienne » car la nouvelle définition de « l’amour chrétien » vous garantie un pardon illimité pour les péchés volontaires et répétitifs. L’amour religieux « chrétien », qui remplace l’Amour de YHVH par une tradition religieuse de l’amour, a en fait désensibilisé le cœur de gens envers leurs prochains et envers leur Messie. En réalité, ce type d’amour chrétien est tyrannique. Il n’aime rien d’autre que le statu quo. Au final, il n’a plus rien à voir avec le véritable Amour du Messie et des Ecritures !   

 

 

Le prophète Daniel écrivait, “Je priai Yahweh, mon Dieu, et je lui fis cette confession : Seigneur, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements ” (Daniel 9:4). Israël a cassé l’alliance établie par Yahweh ; de la même manière la chrétienté casse celle de l’alliance renouvelée offerte dans le Messie. Cette alliance est mise en évidence par une relation d’amour entre Yahweh et Son peuple. Il incombe à l’humanité d’aimer Yahweh et de démontrer cet amour envers les autres, en gardant les commandements de Dieu. Jacques écrivait, “Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Ecriture : Tu aimeras ton prochain comme toi–même, vous faites bien.” (Jacques 2:8).

 

 

   Bien que la majorité des théologiens chrétiens traduisent le mot « accomplir » par « prendre fin », il signifie clairement exécuter ou faire. Une personne a le devoir d’aimer son épouse par des actions ; ce sont ces actions qui démontrent concrètement son Amour. Accomplir la loi royale signifie avoir l’amour du Père qui réside en nous ; et cela signifie non seulement de recevoir favorablement Ses commandements, mais également de se réjouir en eux, comme le ferai un enfant obéissant.  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.” (Jean 15:13-14) Yeshua parle selon l’Esprit de Yahweh qui est en Lui, plutôt que selon son propre chef, par conséquent tout ce que je vous commande se réfère de manière spécifique à la Torah. 

 

 

Si nous refusons de tenir compte des Instructions de notre Sauveur, comment pouvons-nous mettre en pratique Son Amour ? 

 

 

 Si nous ne mettons pas en pratique l’Amour de Yahweh, faisons-nous réellement partie de Ses élus ? Posons-nous la question car elle est primordiale. Notre condition éternelle repose dessus… 

 

 

 Concernant la nouvelle alliance, voici ce que nous disent les Ecritures :  Je leur donnerai un même cœur, Et je mettrai en vous un esprit nouveau ; J’ôterai de leur corps le cœur de pierre,

 

 

Et je leur donnerai un cœur de chair, Afin qu’ils suivent mes ordonnances, Et qu’ils observent et pratiquent mes lois ; Et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu.” (Ezékiel 11:19-20)  

 

 

Alors, aimons-nous réellement notre Sauveur ? Cela se voit-il dans nos actes ? Aimons-nous à Sa manière, ou bien à celle du monde ?  La différence entre l'amour (charnel) et l'Amour (Spirituel), c’est que l'amour fera le bien en vue de satisfaire un besoin personnel. Il est autocentré et égoïste ! Une personne non régénérée du Saint Esprit a besoin de se faire du bien, de se sentir bien envers soi même, d'avoir de la valeur, d’être reconnue, d’avoir son nom dans le journal, de passer à la TV…Bref, c’est toujours MOI, MOI et MOI, et JE, JE, JE ! 

 


L'amour humain est conditionnel. Il donne, mais il attend quelque chose en retour pour son investissement. Il établit des bornes. Malheur à celui qui les dépasse ! Ce jour là, l’amour montre son vrai jour : il s’impatiente, il s’irrite, il s’énerve, et chez certains, il devient même violent. 

 

 

  Il fini toujours par repousser l’être qui était préalablement « aimé ». C’est triste ! Il se transforme en indifférence, voir en haine. Ah, qu’il est beau l’amour ! Quand il ne reçoit pas ce qu’il espère, il devient rancunier et dénonce l'ingratitude des autres ! S'il ne le fait pas, il se réjoui du fait qu'il est si grand de cœur, et si parfait ! 

 


L’Amour que Yahweh veut que nous mettions en pratique, quant à lui porte sur autrui. Son seul but est le bien d'autrui et rien d'autre. Lorsque nous sommes éclairés par le Saint Esprit, Il régénère notre cœur et nous guide dans Sa direction. Quand l’Amour est dans notre coeur, nous donnons le crédit à Yahweh afin de porter les regards de ceux qui en bénéficient sur Lui.    

 

 

 Autrement, ces derniers pensent que tout le mérite nous revient. Nous sommes simplement Ses agents et nous sommes là pour démontrer l’Amour qu’Il a pour eux. Il arrive que cela éveille Sa présence en eux, puis qu’à leur tour, ils se mettent à Le chercher… 

 


Et quand ils Le trouvent, non seulement ils héritent de la vie éternelle, mais à leurs tours, ils agissent de même envers les autres… 

 


C’est de cette manière que Yahweh va pouvoir convaincre, tous ceux qui sont intéressés par l’Amour, de Sa Puissance et de Son Existence…avant qu’il ne soit trop tard… 

 

 

 Voilà à ce que nous apprend la Torah sur l’Amour : 

“L’Amour est patient,

Il est plein de bonté ;

L’Amour n’est point envieux ;

 L’Amour ne se vante point,

 Il ne s’enfle point d’orgueil,

Il ne fait rien de malhonnête,

Il ne cherche point son intérêt,

Il ne s’irrite point,

Il ne soupçonne point le mal,

 

 Il ne se réjouit point de l’injustice,

 

 mais il se réjouit de la vérité ;

 

Il excuse tout,

Il croit tout,

Il espère tout,

Il supporte tout.

L’Amour ne périt jamais. 

 

 

Que l’Amour vous éclaire, vous guide et vous bénisse. 

 

 

Remember: Yahweh is LOVE and LOVE is Yahweh… 

 

 

 RECU DE François-Xavier

Pris sur le net: Si nous refusons de tenir compte des Instructions de notre Sauveur, comment pouvons-nous mettre en pratique Son Amour ?